Togo

Le Togo achève la première phase de vaccination de la campagne régionale contre la polio

Image de l'UNICEF
© UNICEF Togo/2009/Bonnaud
Un enfant togolais est vacciné en lui administrant deux gouttes de vaccin anti-poliomyélite dans la bouche.

Par Hadrien Bonnaud

VOGAN, Togo, 9 mars 2009 – Sous un soleil de plomb, deux mamans, Akuba et Afi, pilent l’igname  dans la cour de leur concession lorsque deux agents de santé du Programme élargi de vaccination (PEV) s’introduisent dans la propriété.

« Vaccination contre la polio ! Tous les enfants doivent être vaccinés ! » crie Sissi accompagnée de Nadou, toutes deux vaccinatrices. Akuba et Afi arrêtent de piler et s’approchent des deux visiteuses.

Sissi explique aux deux mamans que la polio est une est une infection virale du système nerveux qui peut entraîner la paralysie, voire la mort. « Nous pouvons protéger vos enfants contre ce fléau en les vaccinant » prévient la vaccinatrice. Rapidement convaincues, Afi et Akuba appellent leurs enfants. Après quoi, avec dextérité, la vaccinatrice administre deux gouttes de vaccin anti-poliomyélite dans la bouche des deux enfants.

« Nous ferons un second passage dans un mois, » prévient Nadou tout en rangeant son matériel de vaccination. « Je crois sincèrement que cette campagne nationale, ou nous faisons du porte-à-porte, va nous débarrasser définitivement de ce fléau. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Togo/2009/Bonnaud
Sissi et Nadou faisaient partie des quelques 30 000 agents de santé mobilisés pour vacciner les enfants togolais au cours du premier des deux passages de vaccination prévus.

Plus de 1,4 million d'enfants vaccinés

Entre 2003 et 2007, le Togo avait été débarassé de la polio , déclarée éradiquée en 2007, mais la maladie est pourtant réapparue en 2008 : trois cas de polio ont été identifiés dans le Nord du pays. Face à cette alerte épidémiologique, le Gouvernement togolais a récemment lancé une campagne nationale contre la poliomyélite  – dans le cadre d'une campagne de vaccination lancée simultanément dans huit pays d'Afrique de l'Ouest, un partenariat mené par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Rotary International et le US Center for Diseases Control and Prevention (Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies) et l'UNICEF.

Au cours du premier passage, pas moins de 1 500 000 doses de vaccins contre la polio ont été administrées par les quelques 30 300 vaccinateurs et 3000 superviseurs qui étaient mobilisés dans les 608 centres de santé que compte le Togo, ainsi que dans les activités de porte-à-porte.

Les premiers résultats de la couverture vaccinale sont satisfaisants : environ 95 pour cent des enfants de moins de cinq ans, soit  plus de 1,4 million d'enfants, ont été vaccinés. 

La campagne au Togo fait partie d'un effort à l'échelon mondial. Depuis près de quinze ans, l'UNICEF a livré plus de dix milliards de doses du vaccin antipolio oral (VPO) à plus de deux milliards d'enfants dans le monde. Depuis le lancement de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite en 1988, lors de l'Assemblée mondiale de la Santé tenue à Genève, le nombre de cas de poliomyélite signalés chaque année dans le monde a diminué de 99 pour cent - passant de 350 000 en 1988 à 1000 en 2008.   

Des messages clés pour la survie de l'enfant

Dans un pays où le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans est de 100 pour 1000, cette campagne de vaccination est l’occasion pour l’UNICEF de diffuser sur tout le territoire national les quatre messages clés de la campagne de communication pour la survie et le développement de l’Enfant.

Une fois les enfants d’Akuba et Afi vaccinés contre la polio, Sissi entonne avec elles son discours de sensibilisation sur les Quatre messages clés, insistant sur l'importance de se laver les mains avec de l’eau potable et du savon, de traiter immédiatement la diarrhée, de pratiquer l'allaitement maternel exclusif et de dormir sous une moustiquaire imprégnée.

A l'évocation de la moustiquaire, Afi, mal à l’aise confie aux vaccinatrices : « Je n’ai pas mis ma moustiquaire ». « Allons la poser tout de suite ! » s’écrie Nadou.

Une fois l’installation terminée, les vaccinatrices récapitulent les quatre comportements essentiels à adopter, pour suivre le long chemin vers la prévention et la la survie des jeunes enfants. 

Grâce à cette campagne de vaccination contre la polio, l’UNICEF se fixe d’éradiquer la maladie d’ici 2010. Le changement de comportement et l’adoption de bonnes pratiques en matière de survie de l’enfant doivent contribuer à réduire de 15 pour cent la mortalité des enfants de moins de cinq d’ici 2012.


 

 

Recherche