République-Unie de Tanzanie

En Tanzanie, l'Ambassadeur itinérant Danny Glover effectue une visite des sites de programmes contre le VIH/SIDA

Image de l'UNICEF
© UNICEF Tanzania/2009/Bonn
Durant sa visite en Tanzanie, l'Ambassadeur itinérant de l'UNICEF Danny Glover s'entretient avec une mère qui a amené un enfant dans un dispensaire et attend qu'une infirmière s'occupe d'elle.

Par Jacqueline Namfua and Kun Li

DAR ES SALAAM, Tanzanie, 8 juillet 2009 – Danny Glover, Ambassadeur itinérant de l'UNICEF et acteur célèbre, s'est rendu en Tanzanie pour apporter son soutien au Festival international du film de Zanzibar de cette année. Il en a profité pour mettre en lumière les problèmes liés au VIH, particulièrement la prévention de la transmission de la mère à l'enfant, ou PTME, ainsi que l'exclusion sociale et la discrimination envers les enfants et leurs familles touchés pas le virus. 

VIDÉO : regarder maintenant

« Mon frère vit avec le VIH/SIDA. Il est séropositif depuis 20 ans, » a dit M. Glover à des jeunes qu'il a rencontrés durant le voyage. « Le travail et la responsabilité que nous avons ne sont pas simplement envers nos familles immédiates mais aussi envers la communauté au sein de laquelle nous vivons. Ainsi, pouvoir utiliser ma notoriété dans le monde en tant qu'acteur n'est pas quelque chose qui, pour moi, va de soi. »

La participation des hommes est limitée
Dans un dispensaire prénatal de Dar es Salaam, M. Glover s'est assis avec Rose, qui est enceinte et séropositive et qui se trouvait là avec son mari Hassan.

La clinique propose des tests de dépistage du VIH, une aide psychologique ainsi qu'un traitement pour veiller à ce que les mères accouchent de bébés en bonne santé et non infectées par le VIH. Pour encourager la participation des hommes à ce processus, de nombreuses cliniques comme celle-ci donnent la priorité aux couples, s'occupant d'abord d'eux. Mais le nombre d'hommes accompagnant leur partenaire est toujours très faible. 

Rose était la seule femme du dispensaire accompagnée de son partenaire durant la visite de M. Glover.

« Cette faible participation des hommes aux actions de PTME freine le développement des services de PTME en Tanzanie, » affirme la spécialiste du VIH d'UNICEF Tanzanie Myo-Zin Nyunt. « Le rôle des hommes est un facteur de contribution majeure envers l'acceptation de la PTME par la communauté ainsi que pour le soutien des femmes enceintes qui sont dans les programmes de PTME. » 

Rose a dit que son mari lui avait été d'un grand soutien. « Je suis heureuse parce qu'il n'a pas hésité et a immédiatement accepté de subir également un test lorsque je le lui ai demandé. Alors nous attendons les résultats, » a-t-elle déclaré à M. Glover.

VIH et exclusion sociale
Par la suite, M. Glover a rencontré des adolescents membres de l'Association des personnes vivant avec le VIH et le SIDA de Zanzibar.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Tanzania/2009/Bonn
L'Ambassadeur itinérant de l'UNICEF Danny Glover parle avec un enfant orphelin qui a perdu ses deux parents à cause du SIDA et qui est également séropositif. L'enfant se trouve au dispensaire Mbagala Rangi Tatu de Dar es Salaam pour une aide psychologique.

Six de ces jeunes gens, qui sont séropositifs ou vivent avec des membres de leur famille séropositifs, ont participé à un projet photographique consacré au rejet et à l'exclusion qu'ils ont subie. Par l'intermédiaire de messages forts et de légendes photo, les jeunes ont l'espoir d'informer le public et de contribuer à la diminution de l'exclusion sociale liée au VIH et à celle de la discrimination envers les enfants.

M. Glover a qualifié l'exclusion liée au VIH d' « un des facteurs les plus préjudiciables » actuellement à l'oeuvre dans le pays. « C'est la raison pour laquelle nous n'avons pas d'hommes et de femmes allant de l'avant et disant  ‘je vais assumer mes responsabilités et subir un test de dépistage. Je vais chercher à savoir mon statut, positif ou négatif’, » a-t-il affirmé. 

L'épidémie de VIH dans l'archipel de Zanzibar est plus concentrée que sur le continent tanzanien et la prévalence de VIH y est bien plus élevée. Durant ses rencontres avec le président et la première dame de Tanzanie, M. Glover a souligné le besoin d'accorder davantage d'attention aux enfants et aux familles touchées par le VIH.

Un centre de soutien pour les jeunes
de l'Association pour le soutien du développement de l'enseignement et de l'environnement de Zanzibar. Celui-ci offre tout un éventail de services dont des tests de dépistage du VIH, une aide psychologique, une formation professionnelle et un numéro d'appel gratuit 24 h sur 24 pour permettre de s'occuper de problèmes comme la toxicomanie, le VIH et le chômage.

« Chaque chose en son temps, » a donné comme conseil M. Glover à un jeune qui ne prend plus de drogue depuis trois mois. « A un moment, j'avais trois de mes frères qui se droguaient. Beaucoup de gens ne parviennent pas où vous êtes. Nous sommes tous ici pour célébrer ce que vous avez accompli. »


 

 

Vidéo (en anglais)

7 juillet 2009 : le reportage du correspondant de l'UNICEF Kun Li sur la visite en Tanzanie de l'Ambassadeur itinérant de l'UNICEF Danny Glover.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche