République-Unie de Tanzanie

Campagne massive pour allonger plus rapidement la survie de l’enfant en Tanzanie

Image de l'UNICEF
© UNICEF Tanzania/2008/Pirozzi
Un petit garçon reçoit des gouttes de vitamine A lors de la campagne intégrée contre la rougeole, d’une durée de trois jours, lancée dans le village de Mkata, qui se situe dans la région de Tanga, en Tanzanie.

DAR ES SALAAM, Tanzanie, 4 septembre 2008 – Dans un pays tel que la Tanzanie, où la plupart des familles survivent avec moins de 1 dollar US par jour, les soins médicaux particuliers constituent un luxe inabordable. Toutefois, grâce aux efforts du gouvernement, la plupart des soins sont à présent gratuits dans les centres de santé, d’un bout à l’autre du pays.

Encore faut-il préciser qu’en raison d’un manque d’agents de santé qualifiés et d’installations appropriées, les malades doivent parcourir à pied de grandes distances et supporter de longues files d’attente pour bénéficier de soins essentiels.

Le lancement récent dans toute la Tanzanie d’une campagne intégrée de trois jours a donc été ici un évènement bien venu pour les femmes et les enfants. Au titre de cette campagne soutenue par l’UNICEF, quatre interventions permettant de sauver la vie étaient effectuées en faveur des enfants : la vaccination contre la rougeole, la distribution de suppléments de vitamine A, de vermifuge sous forme de comprimés et de moustiquaires traitées à l’insecticide de longue durée, pour la prévention du paludisme. Le  gouvernement a également fourni un vaccin oral contre la polio dans les postes frontières et dans d’autres lieux situés à des points stratégiques.

Mwanaisha Issa, 25 ans, faisait partie d’un groupe de mères enthousiastes qui ont bravé le soleil brûlant du milieu de matinée pour rejoindre un centre de vaccination de fortune installé dans l’école primaire de Mkata. Cette école a été également le lieu du lancement national de la campagne par le Vice Président de la République de Tanzanie, le Dr Ali Mohammed Shein.

« Je suis heureuse d’avoir amené mes enfants. »

Mme Issa était d’humeur enjouée bien qu’elle ait marché 4 km, sa fille sur le dos et ses trois garçons espiègles pendus à ses basques.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Tanzania/2008/Pirozzi
Une petite fille reçoit un vermifuge sous forme de comprimés lors de la campagne intégrée contre la rougeole, d’une durée de trois jours, lancée dans la région de Tanga.

« La distance n’a pas été un problème : je suis habituée à parcourir 10 km à pied pour me rendre au dispensaire le plus proche », a-t-elle expliqué. « Je suis heureuse d’avoir amené mes enfants pour qu’ils bénéficient de tous ces soins en même temps. »

Comme les autres, Mme Issa et ses enfants ont dû rester bien longtemps dans une file d’attente qui serpentait. Un agent de santé leur a donné des informations et les a dirigés vers les services appropriés. Le comité de mobilisation sociale du village avait convaincu Mme Issa qu’il était bon pour ses enfants d’être vaccinés contre la rougeole et d’autres maladies d’enfance.

« Je n’étais pas chez moi lorsqu’ils sont venus inscrire mes enfants pour la campagne de vaccination. Je suis rentrée il y a seulement deux jours et ma belle-mère m’a dit qu’il était nécessaire que je vienne ici »,” a indiqué Mme Issa.

Une nouvelle chance de vivre

Dans la région de Tanga, dont la population est de 1,6 million de personnes, plus de 579 000 enfants ont été inscrits pour la vaccination dans 1 026 centres désignés à cet effet, selon le Commissaire régional, Mohammed Abdulaziz.

« Mon objectif est de faire en sorte que 100 pour cent des enfants éligibles soient vaccinés, » a certifié M. Abdulaziz au cours de son allocution,  en ajoutant que tous les enfants recevraient aussi une moustiquaire gratuite.

Soulignant qu’il était nécessaire pour les parents que leurs enfants soient vaccinés durant cette campagne, le Dr Shein a dit que cet effort était fait à l’échelle du pays pour donner aux enfants une nouvelle chance de vivre – et respecter leurs droits, au titre de la Convention des droits de l’enfant. Il a en outre répété combien les agents de santé communautaires étaient importants dans la formation des parents à une bonne nutrition et à des pratiques sanitaires appropriées.

La prévention de la rougeole et de la polio

Le Dr Shein a rappelé aux parents que la rougeole et la polio demeuraient encore une menace pour beaucoup d’enfants en Tanzanie.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Tanzania/2008/Pirozzi
Une femme fait inscrire son bébé avant qu’on lui donne des gouttes de vitamine A, lors du lancement de la campagne intégrée contre la rougeole, qui se déroule dans toute la Tanzanie.

« Il faut préserver les progrès obtenus jusqu’ici dans la lutte contre la rougeole et la polio, et aussi contre la carence en vitamine A, » a-t-il fait observer.

En 2006, la Tanzanie a connu une flambée épidémique de rougeole à Dar es Salaam et à Tanga. Il y aurait eu environ 3 500 cas, dont 1 683 dans la seule Tanga, et 22 décès au niveau du pays.

Lors de la récente campagne contre la rougeole et pour la santé de l’enfant, l’UNICEF a assuré l’approvisionnement de tous les vaccins, de l’équipement et du matériel de communication, pour le compte du gouvernement. Avec le soutien du Partenariat rougeole, l’UNICEF a également financé de l’ordre de 40 pour cent des vaccins et de l’équipement de vaccination. Toutes les gélules de vitamine A utilisées au cours de cette campagne ont été données par le gouvernement canadien, par le canal de l’UNICEF.


 

 

Vidéo (en anglais)

1er septembre 2008 : 
La correspondante de l’UNICEF, Amy Bennett, décrit une campagne ayant lieu en Tanzanie et soutenue par l’UNICEF. C’est une campagne de vaccination contre la rougeole, associée à d’autres interventions pour la santé de l’enfant.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche