Amérique Latine et Caraïbes

UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS CONTRE LE SIDA : lancement de la campagne en Amérique latine et aux Caraïbes

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2005/ Salgado
Jeunes journalistes pendant le lancement de la campagne contre le SIDA au Salvador.

SAN SALVADOR, El Salvador, 11 novembre 2005 - La campagne UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS CONTRE LE SIDA, dans la région Amérique latine et Caraïbes, a été lancée aujourd'hui. La campagne a pour objectif d'attirer l'attention de la communauté internationale sur les effets dévastateurs du SIDA sur les enfants et les jeunes de la région.

Les représentants de l'UNICEF, de l'ONUSIDA et d'autres partenaires ont averti que les efforts actuellement entrepris en Amérique latine étaient encore insuffisants pour arrêter la propagation de la maladie.

« Après vingt-cinq ans de pandémie, le SIDA continue à déchirer les familles et les communautés, laissant derrière lui 15 millions d'orphelins et assombrissant l'avenir de ces pays  », a déclaré le Directeur exécutif d'ONUSIDA, Peter Piot. « Pour que les pays puissent se développer, nous devons placer les enfants au premier rang. Ils doivent donc constituer une priorité majeure pour l'attribution et l'utilisation des ressources ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2005/ Moraga
Peter Piot, le Directeur exécutif d'ONUSIDA, et Nils Kastberg, le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Amérique latine et les Caraïbes, lors du lancement de la campagne.

« Mobilisez-nous dans la lutte »

Le Directeur régional de l'UNICEF Nils Kastberg, a précisé : « Nous savons aujourd'hui ce qui doit être fait pour enrayer la pandémie - offrir un accès universel aux médicaments anti-rétroviraux de qualité, un accès à l'éducation, aux préservatifs, aux services sanitaires, au soutien psychologique, au dépistage volontaire, en particulier pour les adolescents et les femmes enceintes.

« Les sociétés doivent s'unir face à ce danger qui met en péril les personnes mais aussi l'ensemble du tissu social de nos pays », a dit M. Kastberg.

Lors du lancement de cette campagne, Isabel Pimentel, une militante panaméenne de 16 ans, a également pris la parole. Elle a appelé les gouvernements et les organisations internationales à combattre les tabous et la discrimination qui sapent les efforts de lutte contre le VIH/SIDA. « On dit que nous sommes la donnée qui manque au problème, mais nous sommes présents ! Nous sommes là, vos filles et vos fils, vos élèves, vos voisins, vos concitoyens ! Mobilisez-nous dans la lutte contre le SIDA ! »

Le lancement de la campagne a eu lieu dans le cadre du premier sommet présidentiel d'Amérique centrale sur le VIH/SIDA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Audio (en anglais)

Des jeunes journalistes parlent avec Monsieur Saca, Président du Salvador, et avec des jeunes gens séropositifs pendant le lancement de la campagne UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS, CONTRE LE SIDA en Amérique Latine et les Caraïbes.

La voix des jeunes

Recherche