Syrian Crisis

Les agences de l’ONU lancent l’appel le plus important de leur histoire pour les Syriens

L’UNICEF et ses partenaires lancent un appel de fonds pour répondre à la crise s’aggravant en République arabe syrienne. Regarder dans RealPlayer

 

Par Chris Niles

L’UNICEF et d’autres agences de l’ONU ont lancé ont lancé l’appel de fonds le plus important de leur histoire pour répondre aux besoins des millions de gens affectés par le conflit dans la République arabe syrienne- y compris les besoins urgents de quatre millions d'enfants.

NEW YORK, 7 juin 2013 - Alors que la situation dans la République arabe syrienne continue de s’aggraver, plusieurs agences des Nations Unies, dont l'UNICEF, ont lancé l’appel de fonds le plus important de leur histoire.

L’appel porte à 4,4 milliards de dollars pour l'ensemble de l'année 2013.

Quatre millions d'enfants ont besoin d'aide

L'UNICEF estime que 6,8 millions de personnes sont aujourd'hui touchées par le conflit.

Quatre millions d'enfants syriens ont besoin d'une aide immédiate. Au moins 1,6 million de réfugiés syriens vivent dans des pays voisins dont l'Irak, la Jordanie, le Liban et la Turquie.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2013-0315/Greco
Une jeune fille déplacée par le conflit se tient au milieu des ruines antiques où elle a trouvé refuge dans la région de Jebel al Zawiya, dans la République arabe syrienne. Les ruines sont devenues un refuge, car l’endroit est moins susceptible d'être attaqué.

« Ce sont des chiffres énormes, qui masquent une tragédie humaine. Des femmes ordinaires, hommes et enfants sont les premières victimes de cette crise », a déclaré Valerie Amos, Secrétaire générale adjointe des Nations unies chargée des affaires humanitaires.

« L'UNICEF lance un appel à tous les acteurs du conflit, et à tous ceux qui les influencent, afin de réaffirmer le fait que les enfants ne devraient pas être impliqués dans les guerres », a déclaré Ted Chaiban, Directeur des Programmes d'urgence de l'UNICEF.

Le risque augmente de perdre une génération d'enfants syriens

En plus de la violence, les déplacements massifs et l'effondrement des services essentiels ont créé un état de chaos et de misère.

L'arrivée de l'été signifie également de nouveaux dangers liés aux maladies et à la mauvaise hygiène.

Les pays voisins comme la Jordanie et le Liban ont du mal à faire face à l'afflux de réfugiés.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2013-0205/Morooka
Un médecin examine un enfant dans un refuge pour les personnes déplacées dans la ville de Homs, en République arabe syrienne. L'examen fait partie d'une initiative dirigée par des partenaires locaux avec l'appui de l'UNICEF.

 « Les besoins sont grands et de plus en plus importants avec chaque jour qui passe », a déclaré Sarah Crowe, porte-parole du Directeur général de l'UNICEF.

Plus tôt cette année, l'UNICEF a mis en garde contre une «génération perdue» d’enfants syriens. Alors que la situation continue de se détériorer, ce risque devient de plus en plus réel.

Les besoin surpassent les ressources

Avec ses partenaires, l'UNICEF a réussi à atteindre des enfants dans la République arabe syrienne et les pays avoisinants, avec le soutien nécessaire pour sauver des vies.

Cette année, l'UNICEF a vacciné 1,5 million d'enfants contre la rougeole et fourni plus de 10 millions de personnes en eau potable.

Plus de 200.000 enfants ont été inscrits à l'école.

Mais les besoins surpassent rapidement les ressources.

« Nous n’arrivons tout simplement pas à suivre. L'effort humanitaire est énorme, et doit encore être intensifié alors que la situation dégénère », a déclaré M. Crowe.


 

 

Photographie UNICEF : photo de la semaine

Recherche