Soudan

Au Darfour, la situation des enfants est « désespérée »

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2004/Elmendorp
Un enfant dans un centre de distribution de vivres au camp de Kalma, au Sud-Darfour

NEW YORK, 8 novembre 2004 – Le Représentant spécial des Nations Unies pour le Soudan, Jan Pronk, demande une intervention immédiate pour protéger les enfants vulnérables au Darfour.

Dans les remarques qui ont suivi son exposé général devant le Conseil de sécurité des Nations Unies aujourd’hui, il a déclaré : « Les enfants sont dans une situation désespérée. L’assainissement dans les camps est loin d’être à cent pour cent. Des enfants soldats sont recrutés. Je crains qu’il n’y ait pas beaucoup d’avenir pour des gens qui vivent dans le désespoir depuis si longtemps. »

M. Pronk a expliqué que la sécurité, dans l’ensemble, reste extrêmement précaire. Plus de 70 000 personnes sont mortes de faim et de maladies au Darfour et 1,5 million d’autres ont dû abandonner leur foyer depuis le début du conflit en février dernier.

Pris dans la tourmente, les femmes et les enfants du Darfour sont constamment exposés à la violence.  « On trouve de nombreux exemples du manque de protection de la population civile – Il y a les actes de brutalité commis par la police, il y a des viols », a dit M. Pronk.

Les organismes d’aide humanitaire s’activent sans relâche pour prêter assistance aux personnes déplacées au Darfour. Plus de 900 salles de classe ont été remises en état ou construites là où il n’y en avait pas. L’UNICEF, avec le soutien de ses partenaires, a fourni un accès à de l’eau salubre à plus de 800 000 personnes, et des équipements d’assainissement à près de 50 000 autres. Depuis le mois de mai de cette année, l’UNICEF a contribué à la création de 150 centres de santé, à la vaccination de plus de deux millions d’enfants contre la rougeole et de plus d’un million d’enfants contre la polio.

Malgré ces efforts, il reste beaucoup à faire. Un nombre croissant de personnes au Darfour continuent d’être victimes de la violence persistante et de l’insécurité.

Les Nations Unies ont déclaré que la situation au Darfour était la pire crise humanitaire actuelle et ont menacé de prendre des sanctions contre le Soudan si la violence ne s’arrêtait pas. L’Union africaine espère déployer une force de 4 000 hommes sur le terrain d’ici à la fin du mois de novembre. Un contingent humanitaire de plusieurs centaines de soldats nigérians et rwandais se trouve actuellement au Darfour.


 

 

Vidéo (en anglais)

8 novembre 2004 : le représentant spécial de l’ONU pour le Soudan déclare que la situation des enfants au Darfour est désespérée.

Bas l Haut débit
(format Real Player)

Recherche