Soudan

Au Darfour, l’école apporte une certaine stabilité aux enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2004
Les enfants réfugiés utilisent les fournitures scolaires de l’UNICEF

Par Maya Dollarhide

CAMP DE REFUGIES DE KOUNOUNGO/NEW YORK, 30 juillet 2004 – Dans le camp de réfugiés de Kounoungo, dans l’est du Tchad, les enfants aiment aller à l’école. Là, ils oublient un temps qu’ils ont été témoins pendant des mois, dans leur pays, d’actes de violence extrême, de meurtres, d’un chaos total. Les enseignants et les écoles rappellent à ces enfants ce qu’était leur vie avant l’arrivée brutale des milices Janjaweed dans leurs villages. Quelque 1,2 million d’habitants du Darfour ont dû s’enfuir dans le désert hostile.

Dix mille personnes vivent dans le camp de réfugiés de Kounoungo. Plus de 75 pour cent sont des femmes et des enfants. Des écoles temporaires peuvent donner aux enfants un sentiment de stabilité dans ces camps surpeuplés.

« Dans une telle situation, affirme Sheldon Yett, Administrateur de projet de l’UNICEF, les écoles apportent un sentiment de retour à la vie normale et aussi un élément de protection. Elles permettent aux enfants de retrouver la routine qu’ils avaient avant le conflit, avant la violence, avant d’être obligés de fuir ».

« Dans les camps situés à l’est du Tchad, il y a  environ 200 000 personnes qui vivent sur une ceinture de sable et de boue longue de 600 kilomètres. C’est là un des environnement les plus inhospitaliers qui soient, » a dit M. Yett, qui travaille dans la section d’intervention humanitaire et vient de rentrer de la région.

« Il fait extrêmement chaud… il pleut, quand il ne pleut plus, on se retrouve avec des inondations. Dans cette situation, les maladies se multiplient, il y a de grands risques de choléra et les réfugiés ont peu d’endroits où s’abriter. La situation s’améliore mais les besoins restent énormes », a-t-il ajouté.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2004
Des filles dans une classe en plein air dans le camp de réfugiés de Kounoungo, dans l’est du Tchad.

Dans ce contexte de crise, l’UNICEF et ses partenaires apportent un appui très nécessaire aux réfugiés et aux personnes déplacées, au Darfour et dans l’est du Tchad.

Entre autres tâches, l’UNICEF soutient plusieurs centres d’alimentation thérapeutique, en distribuant des rations de lait enrichi ; il donne également des moustiquaires pour protéger les familles du paludisme.

En outre, une vaste campagne de vaccination des enfants contre la rougeole et la polio vient de commencer, assortie d’un programme de distribution de suppléments de vitamines essentielles. Comme les conditions d’hygiène sont très mauvaises, que des dizaines de milliers de personnes vivent les une contre les autres, l’UNICEF s’efforce, avec ses partenaires, de construire des systèmes de traitement d’eaux usées et il forme des équipes de formation à l’hygiène dans les camps de réfugiés.

Le soutien à la scolarisation des enfants qui vivent dans les camps fait également partie des priorités de l’UNICEF. L’UNICEF et ses partenaires ont construit des salles de classe temporaires et offert des mallettes « écoles en boîte » à plusieurs camps dans tout le Darfour et à l’est du Tchad, pour que les enfants puissent avoir accès à l’éducation en dépit de conditions de vie très difficiles.

Pour les enfants des camps, le lieu de la classe n’a aucune importance. Cahiers et crayons à la main, ils se rassemblent dans des abris de fortune, ou simplement dehors, pour écouter leur enseignant. Les enfants du Darfour vivent dans des conditions extrêmement pénibles mais les fournitures scolaires et un enseignant sympa peuvent apporter un peu d’espoir et de bonheur à un endroit d’où ils sont cruellement absents.


 

 

Vidéo (en anglais)

30 juillet 2004 : Regard sur les enfants du Darfour en train d’apprendre dans le camp de Kounoungo (dans l’est du Tchad).

Bas débit
Voir clip vidéo (format Real Player)

Haut débit
Voir clip vidéo (format Real Player)

Audio (en anglais)

29 juillet 2004 : Francis Mead, de l’UNICEF, s’entretient avec l’Administrateur de projet Sheldon Yett de la situation au Darfour et dans l’est du Tchad.

([mp3]; Right click to download)

Liens

21 juillet 2004 : garder les enfants du Darfour à l’école

Recherche