Soudan

L’UNICEF redouble d’efforts pour protéger les enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ04-0265/Nesbitt
Le camp Abu Shouk pour personnes déplacées, dans le Nord du Darfour

DARFUR, 4 juin 2002— L’UNICEF lance une grande campagne dans le but de protéger plus de deux millions d’enfants contre la rougeole, une des principales causes de décès d’enfants dans le monde en développement. Les vaccinations seront accompagnées de distribution de suppléments de vitamine A. En outre, aux confins du Tchad, quelque 100,000 enfants seront vaccinés contre la polio.

Les agences humanitaires redoublent d’efforts pour épauler le million de personnes qui ont fui leurs foyers dans le Darfour, ainsi que plus de 100,000 personnes qui ont trouvé refuge au Tchad. Au cours des attaques menées par les milices Janjaweed ces derniers mois, de nombreux villages ont été abandonnés ou détruits, du bétail a été volé et de nombreuses personnes ont été blessées ou tuées.

La vulnérabilité des nombreuses personnes déplacées dans la région provoque une préoccupation grandissante, d’autant plus que la saison des pluies ne devrait pas tarder. Bien des villageois n’ont pas été en mesure de semer cette saison. Les agences humanitaires estiment que 30 000 enfants souffrent de malnutrition modérée, et 5 500 de malnutrition grave. Environ 25 centres d’alimentation ont été mis sur pied, pour des milliers d’enfants, mais il en faudrait beaucoup plus, et de toute urgence. Chaque fois qu’un nouveau centre ouvre, il est envahi d’enfants malades et qui souffrent de malnutrition. L’UNICEF, épaulé par des partenaires tels que le Programme alimentaire mondial et Médecins Sans Frontières, offre des médicaments et du lait enrichi à ces centres et il s’efforce d’acheminer davantage de vivres dans toute la région.

La question de l’approvisionnement en eau est cruciale dans la région. Environ un tiers des personnes déplacées ont maintenant accès à de l’eau potable mais il faut faire bien davantage. L’UNICEF, en coopération avec la  National Water Corporation du Soudan, Oxfam, Save the Children, la Croix-Rouge et CARE, répare des centaines de pompes manuelles et creuse de nouveaux puits.

L’un des meilleurs moyens de donner aux enfants une impression de stabilité et de retour à la normalité  consiste à les faire aller à l’école pour y recevoir une éducation de base. Au Darfour, de nombreux enfants ont perdu toute une année de scolarité lorsqu’ils ont fui leur village, et les programmes de rattrapage revêtent donc une importance capitale. Les écoles du Darfour étaient mal desservies avant le conflit actuel. Les taux de scolarisation n’ont jamais approché les 100 pour cent, même en temps de paix.  En fait, la crise actuelle représente, pour de nombreux enfants et les filles en particulier, la première occasion d’aller à l’école.

Au cours des trois prochains mois, l’UNICEF participer aux efforts de rénovation et de construction de 158 salles de classe temporaires, et de distribution de fournitures scolaires et pédagogiques à 34 000 autres enfants.


 

 

Voir le reportage vidéo (en anglais)

10 Juin 2004: vidéo sur la campagne de vaccination au Darfour.

Bas débit
Voir clip vidéo (format Real Player)

Haut débit
Voir clip vidéo (format Real Player)

Voir le reportage vidéo (en anglais)

4 juin 2004 : crise au Soudan et au Tchad.

Bas débit
Voir clip vidéo (format Real Player)

Haut débit
Voir clip vidéo (format Real Player)

Voir le reportage vidéo (en anglais)

17 mai 2004 : vidéo sur la crise au Soudan et au Tchad.

Bas débit
Voir clip vidéo (format Real Player)

Haut débit
Voir clip vidéo (format Real Player)

Recherche