Soudan du Sud, République du

Actualité

Au Soudan du Sud, une lutte désespérée pour ne pas mourir de faim
KIECH KUON, Soudan du Sud, 25 août 2014 – Dans le champ qui se trouve près de la maison de Nyakaka Wal, dans une région rurale du Soudan du Sud, des plants de maïs se dressent, hauts et denses, représentant un demi-hectare ou plus d’une nourriture qui fait cruellement défaut et pousse lentement sous le chaud soleil.

Seule et perdue : le cauchemar d’une fillette prise dans les combats au Soudan du Sud
PAGAK, Soudan du Sud, le 2 mai 2014 - Nyagonar* se souvient encore de la dernière fois où elle a vu sa mère. C’était à Malakal, l’une des nombreuses bourgades du Soudan du Sud où les combats et l’insécurité sont devenus des menaces permanentes.

Dans le chaos du conflit au Soudan du Sud, faire en sorte que les enfants séparés de leur famille la retrouvent
JUBA, Soudan du Sud, le 24 mars 2014 – Beaucoup de questions ont traversé l’esprit de Joséphine* lorsqu’elle a entendu les coups de feu, en décembre. « Est-ce que la guerre reprend dans le pays ? Mes enfants vont-ils vivre la même vie que moi ? Qu’en est-il de la sécurité de mes enfants ? »

Réunir les enfants avec leurs familles au milieu de la violence au Soudan du Sud
JUBA, Soudan du Sud, 14 février 2014 – Loin de chez eux, en compagnie d'étrangers qui parlent une langue qu'ils ne connaissent pas, quelques garçons et filles jouent dans la poussière du Centre de bien-être de l'enfant à Juba. Ils font partie des centaines d'enfants perdus ou non accompagnés dans le chaos des combats acharnés qui se déroulent au Soudan du Sud.

Dans la capitale du Soudan du Sud, les familles déplacées par le conflit reçoivent une aide cruciale
NEW YORK, États-Unis, le 8 janvier 2014 – Les enfants du pays le plus jeune du monde ne sont pas étrangers au conflit. Il y a trois ans, le peuple du Sud-Soudan a voté son indépendance après des décennies de guerre civile entre le nord et le sud – une guerre qui a fait des ravages collatéraux. Et pour de nombreux enfants et leur famille au Soudan du Sud, les conflits internes représentent également une menace.

L’UNICEF et ses partenaires réagissent à la situation des réfugiés de Maban au Sud-Soudan
BUNJ, Sud-Soudan, 5 octobre 2012 – Vous pouvez entendre les fortes pluies à l'extérieur de l'hôpital de Bunj, dans le Comté de Maban, au Sud-Soudan. À l'intérieur, le docteur Evan Atar soigne Mustapha âgé de deux ans qui souffre de malnutrition sévère.

Au Soudan du Sud, l'enseignement des principes d’hygiène et d’assainissement dans les écoles permet de combattre les maladies
TORIT, Soudan du Sud, 25 avril 2012 – Après avoir balayé la cour, nettoyé la latrine et sorti les poubelles, Klementina Arakajilo, 12 ans, rejoint le reste de sa famille pour une pause. Pendant la discussion, Klementina fait passer des informations importantes sur l'hygiène et la santé.

Carnet de route : Au Soudan, une longue attente avant le voyage de retour au Soudan du Sud
KOSTI, Soudan, 1er février 2012 - Une poupée en loques c'est tout ce qui reste à Sabina Saisa, 18 ans, pour se rappeler de Jacqueline sa meilleure amie.

Carnet de route : L'UNICEF se prépare à aider les victimes du conflit au Soudan du Sud
PIBOR, Soudan du Sud, 12 janvier 2012 – Il était 7h00 du matin quand j'embarquai dans un hélicoptère MI8 de l'ONU, en compagnie de collègues des Droits de l'homme et de la section de Protection de l'enfance de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), ainsi que des représentants de la Commission des droits de l'homme sud-soudanaise, de la Commission de la paix sud-soudanaise, du Programme alimentaire mondial (PAM) et des représentants des médias de la radio et de la télévision sud-soudanaise.

Au Soudan du Sud, l’UNICEF aide les rapatriés en leur procurant un abri, de l’eau et des installations scolaires provisoires
RENK, Soudan du Sud, 2 novembre 2011 – Trois mois après que le Soudan du Sud s’est séparé du Soudan, acquérant ainsi son indépendance, de nombreux Soudanais du Sud éprouvent beaucoup de difficultés pour rentrer chez eux.

Le premier nouveau-né après l'indépendance marque la naissance d’une nouvelle nation, le Soudan du Sud

DJOUBA, Sud-Soudan, 13 juillet 2011 – Au petit matin du 9 juillet, un choeur de cris perçants poussés par un groupe de femmes a retenti  dans le pavillon du service de maternité du centre hospitalo-universitaire de Djouba au Sud-Soudan ; bien loin d’être des cris de douleur de patientes du pavillon, ces cris étaient en fait une expression de grande allégresse.

Des défis à relever pour renforcer les droits de l’enfant alors que le Sud-Soudan se prépare à l’indépendance
Djouba, Sud-Soudan, 8 juillet 2011 - Les célébrations dans les rues de Djouba ont déjà commencé. Les enfants des écoles agitent des drapeaux et banderoles aux côtés des guerriers tribaux et des soldats dans les répétitions des grandes célébrations de samedi. Alors que le Sud-Soudan se prépare à devenir la plus jeune nation du monde, la fierté et l'excitation sont visibles sur chaque visage.

À la veille de l'indépendance, le gouvernement du Sud-Soudan et l'UNICEF inaugurent un nouveau service dans l'unique hôpital pour enfants du pays
Djouba, Sud-Soudan, 8 juillet 2011 : Alors que le Sud-Soudan se prépare à l'indépendance, l'ouverture d'un nouveau service dans l'hôpital pour enfants marque une petite avancée, mais une avancée certaine, dans la lutte menée par les représentants de la santé publique de la région.

Podcast #42 : Alors que le Sud-Soudan se prépare à devenir une nation, l'éducation a un rôle critique à jouer

NEW YORK, États-Unis, 6 juillet 2011 - A la fin de cette semaine, le 9 juillet, le Sud-Soudan deviendra une nation indépendante. Les citoyens du dernier-né des pays du monde, les habitants du Sud-Soudan, affrontent des obstacles considérables et des dangers immédiats.

 

À quelques semaines de l'indépendance du Sud-Soudan, l'UNICEF apporte son aide aux enfants dans les zones frontalières qui connaissent des troubles
MALAKAL, Sud-Soudan, 19 mai 2011 – Le trou laissé par une balle se trouve en haut du mur blanchi à la chaux de ce qui est, autrement, une salle de conférence parfaitement normale, du genre de celle qu'on peut trouver dans un bureau de l'UNICEF n'importe où dans le monde. Mais le plâtre brisé, et son ricochet sur l'encadrement d'une carte, sur le mur opposé, rappellent avec brutalité aux membres du personnel du bureau de l'UNICEF de Malakal les défis auxquels ils sont confrontés.


 

 

 

 Version imprimable

Recherche