Afrique du Sud

Décès de Thembi Ngubane, militante Sud africaine de la lutte contre le SIDA

Image de l'UNICEF: Thembi Ngubane
© Thembi Ngubane/2009
Thembi Ngubane était une avocate infatigable en faveur de ceux qui vivent avec le VIH.

CAPE TOWN, Afrique du Sud, 12 juin 2009 - La militante anti SIDA et mémorialiste d'un journal numérique Thembi Ngubane est décédée jeudi dernier à l'âge de 24 ans. Le dynamisme qui l'animait était exceptionnel et elle se montrait infatigable dans les campagnes en faveur de ceux qui vivent avec le VIH. Ses obsèques auront lieu samedi 13 juin 2009, en Afrique du Sud.

AUDIO : écouter

Au cours de ces dernières années, l’UNICEF a eu la chance de bénéficier du concours de Thembi dans plusieurs initiatives. C’est Joe Richman, le producteur de radio, qui nous a présenté Thembi en 2006. Il l’a encouragée à décrire sa vie de séropositive dans un journal radiophonique sur All Things Considered (Tout compte fait), l’émission de la National Public Radio. Dans ce journal, Thembi confiait tout ce qu’elle avait appris en étant confrontée au VIH dans sa vie quotidienne. Elle le faisait avec franchise, gentillesse et humour, en donnant de l’espoir et en offrant son soutien à des milliers de personnes affectées par le VIH et le SIDA

En 2006, au siège de l’UNICEF, à New York, Thembi a également parlé de sa vie avec le VIH en Afrique du Sud.

Un film tourné en Inde

L’année suivante, elle est venue travailler en Inde avec l’UNICEF sur un documentaire «Love (and Babies) in the Time of AIDS » (L’amour – et les enfants – au temps du SIDA). Ce film raconte la lutte et l’espoir que des jeunes femmes, vivant avec le virus, partagent dans différents pays, de part et d’autre des océans.

Image de l'UNICEF: Thembi Ngubane
© UNICEF/NYHQ2006-1376/ Pirozzi
Thembi Ngubane and her boyfriend Melikhaya Mpumela stand with their daughter outside Thembi's home in the township of Khayelitsa in the city of Cape Town.

Durant notre tournage en Inde, elle nous a dit : « Le SIDA ne va pas me déprimer. Il y a bien des choses que je compte faire. Je vais vivre ma vie. »

 En 2007, elle a présenté la question du VIH/SIDA à des jeunes qui participaient au Sommet du Junior 8. La plupart d’entre eux n’avaient jamais rencontré quelqu’un de séropositif dans leur vie. Rien de rédigé – ça venait droit du cœur – captivant et inoubliable.

Journal radiophonique

Joe Richman l’a décrite dans un message adressé aux auditeurs fidèles de Radio Diaries : « Thembi pensait presque chaque jour à la mort. Elle était pourtant la personne la plus vivante que j’ai jamais rencontrée. Elle me demandait parfois pourquoi je l’avais choisie pour tenir son journal à la radio. Mais j’ai le sentiment que c’est elle qui m’a choisi. »

« Thembi m’a donné, à moi et à beaucoup d’entre nous, une leçon de courage et une leçon pour aborder la vie dans ce qu’elle a de fou – pour le meilleur et pour le pire. Elle était courageuse et ouverte à la question de la vie avec le SIDA à une époque où la plupart des Sud-africains ne se préoccupaient pas de l’épidémie. Elle pensait que le virus devait avoir peur d’elle et non l’inverse. Elle dessinait son virus. Elle lui parlait dans la glace. Elle lui donnait des ordres. Thembi a eu une vie courte. Mais elle l’a vécue pleinement, en tout état de cause. Elle avait un enfant. Elle avait une âme sœur avec Melikhaya, son petit ami depuis longtemps. »

« À présent, nous sommes tous tellement habitués aux statistiques. Plus de 5000 personnes meurent chaque jour du SIDA. On ne sait trop pourquoi, il semblait que Thembi ne serait jamais l’une d’elles. Elle incarnait une grande ambition d’être entendue et vue. Elle estimait qu’il était important de parler ouvertement de la honte et de la discrimination. Mais elle était également animée d’une crainte : elle refusait d’être anonyme... ou bien oubliée. »

« Thembi, nous t’avons entendue. Et tu nous manques. »


 

 

Audio (en anglais)

13 avril 2006 :
Un reportage du correspondant de Radio UNICEF Radio Blue Chevigny sur la visite de Thembi Ngubane au centre UNICEF Danny Kaye, son journal radiophonique et sur sa tournée pour éveiller les consciences à propos du SIDA.
AUDIO écouter

Audio

Plus de cinq millions de Sud Africains vivent avec le VIH, le virus qui cause le SIDA. Trois quarts des nouvelles infections affectent les jeunes filles de 16 à 25 ans. Thembi Ngubane est l’une d’entre elles. Elle a fait un journal audio de sa vie. Voici l’histoire de Thembi (EXTRAIT).
AUDIO écouter

Produit par Radio Diaries
(Ce lien externe s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche