Somalie

A la suite d'une progression alarmante, l'UNICEF lance un appel en faveur de la libération des enfants-soldats somaliens

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2007-0005/Kamber
Des enfants âgés de seulement neuf ans sont actuellement recrutés et forcés à se battre par toutes les factions du conflit en Somalie. Le pays a peu d'infrastructures et moins d'un quart des enfants en âge d'aller à l'école fréquentent l'école primaire.

NEW YORK, États-Unis, 7 mai 2010 – Alors qu'un rapport lance une mise en garde contre une augmentation alarmante du recrutement d'enfants-soldats en Somalie, l'UNICEF et la Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les enfants et les conflits armés lancent un appel à toutes les factions belligérantes pour mettre immédiatement fin à cette pratique criminelle.

 AUDIO : écouter mqintenant

Selon un communiqué commun publié cette semaine par le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake et la Représentante spéciale Radhika Coomaraswamy, « les enfants obligés de revêtir un uniforme et de porter un fusil souffrent de dommages psychologiques et souvent physiques et, faut d’aide, risquent de grandir pour finir à leur tour, une fois adultes, comme des instigateurs d’actes de violence, y compris comme recruteurs d'enfants-soldats. »

Mesures désespérées
Les factions utilisant des enfants comme soldats doivent les libérer immédiatement, ont affirmé avec insistance M. Lake et Mme Coomaraswamy, ajoutant que l'UNICEF et le bureau de la Représentante spéciale se tiennent prêts à apporter leur aide à la démobilisation des enfants recrutés. 

Les combats en Somalie s'étant récemment intensifiés, le nombre d'enfants recrutés s'est également accru parmi les nombreux groupes armés du pays. Selon la Représentante de l'UNICEF en Somalie, Rozanne Chorlton, le terrible état économique du pays pourrait aggraver la situation en forçant certains enfants à prendre des mesures désespérées. 

 « L'utilisation d'enfants-soldats est actuellement une tragédie pour la Somalie, » affirme le communiqué commun. « En l’absence d’une intervention immédiate, elle peut aussi menacer la stabilité à venir du pays. Les enfants et les jeunes représentent la majorité de la population de la Somalie et ils méritent une enfance sans les terreurs d'un conflit armé. »

Soldat dès l'âge de neuf ans
Un récent rapport montre que des enfants de seulement neuf ans sont actuellement utilisés à travers la Somalie par les nombreux groupes armés du pays et que certaines écoles servent de centres de recrutement.

 Il a également été fait état auprès de l'UNICEF d'enfants battus ou exécutés une fois capturés par les groupes qui s'opposent dans le conflit. L'utilisation d'enfants par des forces armées et des groupes est un crime de guerre dans n'importe quelles circonstances. Dans cette déclaration, l'UNICEF a lancé un appel à toutes les parties concernées pour mettre immédiatement un terme à cette pratique et à libérer ou renvoyer immédiatement tous les enfants-soldats.

La déclaration a également appelé la communauté internationale, y compris les pays apportant un soutien aux différentes factions en Somalie, à condamner unanimement l'utilisation d'enfants-soldats.

Les effets psychosociaux de la guerre sur les enfants sont graves. Les enfants-soldats restent souvent craintifs, traumatisés et insensibles à la violence et les effets à long terme de cette pratique sur la société somalienne pourraient être dévastateurs.

Encourager la démobilisation
« Dans la partie sud et centrale de la Somalie, aucun enfant ne sait ce que c’est que de vivre en paix, » dit Rozanne Chorlton. « Comment la Somalie pourra-t-elle rétablir les processus, les structures et l'habitude de faire face aux problèmes d'une façon pacifique ? C’est très préoccupant. »

Sans même parler du défi que représentent la démobilisation des enfants-soldats et le soutien de leur réinsertion dans la société, la situation en Somalie est très grave. Quelque 19 pour cent des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë, avec des taux de malnutrition aigüe atteignant 27 pour cent dans certaines zones. Dans le pays, environ 3,6 millions de personnes dépendent de l'aide humanitaire pour survivre. Les organisations humanitaires continuent à travailler pour toucher tous ceux qui se trouvent dans le besoin. 


 

 

Audio (en anglais)

7 mai 2010 : la Représentante de l'UNICEF en Somalie, Rozanne Chorlton s'exprime sur la récente progression du recrutement d'enfants-soldats en Somalie.
AUDIO écouter

Recherche