Somalie

Des interventions nutritionnelles vitales pour les enfants somaliens

Image de l'UNICEF
© UNICEF Somalie/2009
Un enfant est pesé au Centre théra peutique de consultation externe du Centre de santé maternelle et infantile de El-Berde en Somalie.

Par Iman Morooka

EL-BERDE, la Somalie, 24 juin 2009 - de bonne heure le matin, le Centre Thérapeutique de consultation externe (CTCE) de El-Berde est envahi par les femmes et leurs enfants en quête de ses services. Le CTCE a été créé à l'intérieur du  Centre municipal médico-social pour le traitement des enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère - un état critique.

Le personnel du CTCE s'occupe de  la longue file d'attente de mères portant leurs bébés. Ils mesurent la taille de chaque enfant, leur poids et la circonférence de leur bras pour évaluer leur état nutritionnel et les progrès de leur traitement. Des contrôles de leur état physique général sont également faits pour déterminer leur bonne condition médicale.

El-Berde, située près de la frontière avec l'Éthiopie dans la région Bakool au Sud de la Somalie, est l'une des villes qui reçoivent en nombre croissant les déplacés par le conflit armé.

Alimentation et soins thérapeutiques

À l'avant de la file d'attente, Dahaba indique qu'elle est venue au CTCE pour faire examiner Ali, son fils âgé d'un an. Quand on a diagnostiqué chez lui un cas de sèvère malnutrition, il a été immédiatement redirigé vers le CTCE, dirigé par l'organisation non-gouvernementale International Medical Corps (IMC) avec le soutien de l'UNICEF, pour y recevoir un traitement immédiat. Dahaba dit que son fils était dans un état de faiblesse complète il y a seulement quelques mois.

« Ali était si faible et malade la première fois que je suis venue ici. Il était très mince. J'avais vraiment peur qu'il meure, » raconte Dahaba. « Mais il va mieux maintenant et semble même totalement différent. Le personnel m'a dit aujourd'hui que  nous reviendrons la semaine prochaine pour un dernier contrôle. »

Dans le cadre de ses suivis hebdomadaires, Ali bénéficiait de rations de Plumpy Nut (un produit alimentaire thérapeutique particulièrement dosé pour traiter la malnutrition aiguë sévère), de vitamine A et d'autres médicaments, le personnel du CTCE a décidé qu'il est guéri et prêt à être dispensé du traitement. Mais pour éviter un retour à son état nutritionnel antérieur, Ali sera transféré à un programme d'alimentation supplémentaire soutenu par l'UNICEF où il recevra une ration mensuelle de produits alimentaires mélangés et son état sera contrôlé chaque mois pendant au moins trois mois.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Somalie/2009
Dahaba, une femme avec Ali, son fils d'un an, rend visite au CTCE de El-Berde.

Les enfants sont vulnérables

Les enfants de Somalie comme Ali sont les plus vulnérables à l'impact de la pauvreté, de l'insécurité alimentaire, du manque d'eau potable et du conflit.

Mon fils avait de fortes diarrhées et son  corps était gonflé, aussi je l'ai apportéau CCTE,” raconte Halima, mère du petit Ahmed, âgé d'un an.

Ahmed souffrait d'un oedème, Une condition de stockage excessif de liquide dans l'organisme causé la malnutrition sévère et l'infection. Ayant reçu un traitement et allant visisblement mieux Ahmed pourra bientôt quitter le CCTE.

Étendre les interventions de nutrition

« Malgré la détérioration de la sécurité en Somalie, nous avons étendu les interventions de nutrition de l'UNICEF ces deux dernières années comme les taux de malnutrition parmi les enfants persistaient et que nous identifions de nouvelles poches très importantes de malnutrition aiguë. » explique la Spécialiste de la Nutrition pour l'UNICEF en  Somalie Fitsum Assefa.

Mme Assefa fait remarquer que le nombre de CTCE soutenus par l'UNICEF est passé de 40 à près de 200. L'organisation espère ainsi toucher en 2009 plus de 50 000 enfants souffrant de malnutrition sévère aiguë.

« La bonne nouvelle est que nous sommes capables d'atteindre des enfants qui ont désespérément besoin d'une intervention vitale, » ajoute Mme Assefa. « Mais les besoins sont également importants, car il y a des poches où la vulnérabilité est vraiment critiques et nous ne pouvons pas nous y rendre du fait de l'insécurité et du manque d'accès humanitaire. »

Une aide essentielle apportée par les partenaires

L'UNICEF et ses partenaires fournissent un panel d'interventions pour répondre aux besoins nutritionnels des enfants somaliens. Cela comprend un appui nutritionnel standardisé (blanket feeding) pour prévenir la malnutrition parmi les enfants vulnérables, en plus du traitement de la malnutrition sévère et modérée dans les CTCE, les centres de stabilisation des patients internés et les programmes d'alimentation supplémentaire établis à travers le pays.

Grâce aux généreuses contributions du Service d'aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO), du Comité français pour l'UNICEF (UNICEF France) et des gouvernements du Royaume-Uni, des États-Unis, d'Espagne et de Norvège, l'UNICEF a pu fournir des traitements à des dizaines de milliers d'enfants somaliens qui comme Ali et Ahmed souffraient de malnutrition sévère aiguë.


 

 

Recherche