Somalie

La Journée de la santé de l'enfant somalien va couvir tout le pays pour la première fois

Image de l'UNICEF
© UNICEF Somalie/2009
Un enfant somalien reçoit une injection vitale pendant la Journée de la santé de l'enfant, première campagne de vaccination d’envergure nationale du pays.

Par Iman Morooka

WAJID, Sud de la Somalie, le 1er avril 2009 - Pour la première fois en Somalie, une campagne pour la Journée de la santé de l'enfant est mise en oeuvre au plan national par l'UNICEF, l'Organisation mondiale de la Santé, les autorités locales, des communautés et des partenaires non gouvernementaux.

VIDÉO : regarder maintenant

Dans un pays où la couverture vaccinale ordinaire est faible et où les services de soins de santé primaire sont rares, ce travail social de proximité de santé à grande échelle cible chaque enfant de moins de cinq ans afin de les vacciner contre la rougeole, la poliomyélite, la diphtérie, la coqueluche et  le tétanos.

Le kit de survie de l'enfant comprend également des suppléments de vitamine A, des comprimés de traitement vermifuge, des sels de réhydratation orale contre la diarrhée et des comprimés pour la purification de l'eau. Les femmes en âge d'avoir des enfants sont aussi vaccinées contre le tétanos, qui peut frapper la mère et le nouveau-né si l'accouchement ne ne déroule pas dans de bonnes conditions hygiéniques.

Les familles se rassemblent pour recevoir des soins
Dans le district de Wajid, au Sud de la Somalie, le premier tour de la Journée de la santé de l'enfant a commencé en mars. Tôt le matin, les familles se rassemblaient pour recevoir des soins.

Khadija Issac est veuve et dépend entièrement de ses parents pour élever ses quatre enfants. Pour elle,  ces services gratuits de santé sont cruciaux. « Aujourd'hui, j'ai apporté Ali, mon fils de quatre ans, pour le faire vacciner parce que je veux qu'il ait une vie saine. J'ai aussi été vaccinée contre le tétanos, » a-t-elle raconté.

Les taux de malnutrition en Somalie demeurant largement au-dessus du seuil d'urgence, l'état nutritionnel de l'enfant est évalué sur place et on lui administre des soins appropriés à son état.

Habiba, une mère de cinq enfants, s'est rendue avec ses enfants dans un des centres de la campagne, établi dans la ville de Wajid. Ses filles, deux jumelles d'un an, sont sous-alimentées et ont été immédiatement inscrites par les agents de santé au centre d'alimentation thérapeutique voisin.

Des soins pour les populations nomades et rurales
La Journée de la santé de l'enfant est particulièrement importante pour les populations nomades et rurales de la Somalie qui ont un accès régulier aux services de santé extrêmement limité.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Somalie/2009
A Wajid, au Sude de la Somalie, des femmes et des enfants font la queue pour recevoir des soins de santé primaires. C'est la première fois que la campagne de la Journée pour la santé de l'enfant est mise en oeuvre à l'échelle nationale.

« Soixante-dix pour cent de la population est nomade. Elle se déplace fréquemment pour suivre les pâturages et les pluies. Ces nomades n'ont aucun lieu sédentaire, et sont donc difficiles à atteindre avec des services classiques, » explique Mohamed Ibrahim Mokhtar,vaccinateur à Wajid. « Mais ses nombreuses équipes assurent une couverture maximale au cours de cette campagne. Elles passent presque partout, là où il y a des villages et des gens. »

Réussir à toucher tous les enfants de moins de cinq ans, malgré le manque d'infrastructure et de personnel de santé qualifié, est un défi stimulant.

Des obstacles logistiques et financiers
La logistique est énorme, avec plus de 1800 vaccinateurs, 200 mobilisateurs sociaux et 1200 véhicules impliqués pour les seules régions du centre et du sud de la Somalie.

« Sur le plan logistique, les programmes coûtent très chers en Somalie, mais il est très important pour ces communautés que nous tenions nos promesses et que nous leur rendions visite tous les six mois pendant une campagne de la Journée de la santé de l'enfant, » déclare le responsable Santé et Nutrition de l'UNICEF en Somalie, le docteur Suraya Dalil. « Nous avons des finances suffisantes pour le premier tour de vaccination qui a lieu actuellement, mais pour les tours suivants, nous manquons pour l'instant de sources de financement. »

La campagne a été lancée en décembre 2008 depuis le Somaliland, la zone au Nord-ouest de la Somalie.  La mise en oeuvre de la campagne passe par différentes phases pour s'assurer que tous les enfants soient touchés et qu’ils reçoivent les soins de santé primaire les meilleurs possibles.


 

 

Vidéo (en anglais)

25 mars 2009 : le reportage de la correspondante de l'UNICEF Denise Shepherd-Johnson sur la première campagne nationale de la Journée de la santé de l'enfant en Somalie.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche