Somalie

Somalie : les opérations de secours de l’UNICEF compromises par les difficultes d’accès aux régions touchées par le conflit

Image de l'UNICEF
© UNICEF Somalia CSZ office/2007
Des personnes déplacées en possession de matériel de secours après une inondation en Somalie, au mois de décembre; l’UNICEF poursuit ses opérations de secours destinées à aider les Somaliens déplacés dont un grand nombre à Mogadiscio et dans ses environs.

Par Blue Chevigny

NEW YORK, Etats-Unis, 25 avril 2007 – La sécurité en Somalie continue de se dégrader depuis le début de l’année 2007, de même que tous les indicateurs concernant la santé et la protection des enfants et des familles.

Cependant, durant les deux dernières semaines, la crise s’est intensifiée avec un regain de violence dans la capitale, Mogadiscio, ainsi que dans les zones environnantes. Le bilan humain de la crise est catastrophique. L’UNICEF, les autres institutions de l’ONU et leurs partenaires voient leurs efforts pour atteindre les populations vulnérables compromis par l’absence d’accès à la ville et à ceux qui la fuient.

«La situation à Mogadiscio est la plus difficile que la Somalie ait connue en 16 ans, affirme Christian Balslev-Olesen, le Représentant de l’UNICEF en Somalie. Plus de 321 000 habitants de la capitale ont été déplacés.»

Une épidémie de choléra suscite des inquiétudes

La plupart de ces personnes déplacées sont des enfants et des femmes. Malheureusement, l’UNICEF et les autres organisations humanitaires ne parviennent pas à atteindre le nombre qu’il faudrait.

«Notre personnel ne peut même pas arriver à notre dépôt de Mogadiscio, explique Christian Balslev-Olesen. Des milliers de personnes sont en train de fuir la ville et nous ne pouvons pas répondre à leurs besoins les plus élémentaires en nourriture, abris, protection, soins de santé.»

Image de l'UNICEF
© UNICEF Somalia CSZ Office/2007
Des femmes aux côtés de tentes fournies par l’UNICEF à la suite d’une série d’incendies en Somalie centrale en février; l’UNICEF distribue actuellement des trousses de secours aux familles ainsi que d’autres matériels d’urgence dans toute la Somalie.

En termes de besoins de services de santé pour les Somaliens déplacés, une récente épidémie de choléra est en train de susciter une inquiétude majeure. A cours des deux derniers mois seulement, l’UNICEF a enregistré 17 000 cas de cette maladie hydrique mortelle.

« L’UNICEF fait de son mieux pour traiter l’eau par chloration dans les communautés touchées ainsi que pour informer celles-ci sur les menaces de choléra, explique M. Balslev-Olesen. Depuis les terribles inondations de la fin 2006, nous n’avons toujours pas réussi à rétablir la situation. »  Les grandes crues de décembre ont touché plus de 300 000 personnes qui souffraient déjà des conséquences de la guerre civile qui déchire le pays. 

« Une crise sans précédent »

L’UNICEF a réussi a apporter de l’aide aux familles déplacées par la violence à Mogadiscio par le biais de trousses de secours distribués dans au moins 7 300  foyers. Ces trousses contiennent des couvertures, des bidons pour transporter de l’eau, des bâches en plastique, des ustensiles de cuisine et du savon. Ces familles ont aussi reçu des moustiquaires imprégnées d’insecticide pour pouvoir se protéger du paludisme.

« Nous sommes toujours loin de pouvoir satisfaire les besoins de tout le monde », déplore Christian Balslev-Olesen. Mais à la suite d’une réunion la veille avec des dirigeants du Gouvernement somalien, il a le sentiment que des progrès ont été accomplis pour assurer un meilleur accès aux populations vulnérables.

« Ils ont compris qu’ils ont la responsabilité de nous permettre d’accéder à notre dépôt et à son matériel de secours ainsi qu’aux pistes d’atterrissage pour que nous puissions entrer dans le pays et aussi… celle d’arrêter le harcèlement des personnels humanitaires », poursuit M. Balslev-Olesen. 

Néanmoins, le Représentant de l’UNICEF rappelle à la communauté internationale qu’elle aurait tort de faire l’amalgame entre ce qui se passe aujourd’hui en Somalie et les dissensions que le pays a connues pendant des années. «Le monde est habitué à percevoir la Somalie comme un Etat qui a échoué, affirme-t-il. Mais cette crise est sans précédent. La Somalie est en train de vivre quelque chose que personne n’a jamais vu auparavant. »


 

 

Audio (en anglais)

25 avril 2007 :
Le Représentant de l’UNICEF en Somalie, Christian Balslev-Olesen, parle de la situation désespérée des enfants et des femmes déplacés par la violence à Mogadiscio.
AUDIO Ecouter

Radio UNICEF

Recherche