En bref : Sierra Leone

L’Ambassadrice itinérante Angélique Kidjo exhorte les filles à « changer le visage de l’Afrique »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Sierra Leone/2008/ Vidal
Angélique Kidjo avec des membres du forum « Les filles nous racontent », un programme pour les filles qui, à cause de la pauvreté, du mariage précoce, de la violence sexuelle ou de l’exploitation, ont abandonné l’école.

Par Issa Davies

FREETOWN, Sierra Leone, 11 septembre 2008 – Angélique Kidjo, la chanteuse ouest-africaine également Ambassadrice itinérante de l’UNICEF s’est rendue dernièrement en Sierra Leone sur  le site d’un programme de l’UNICEF consacré à l’éducation des filles. Elle y a lancé un appel en faveur d’initiatives plus soutenues pour favoriser l’éducation des filles et les sortir de la pauvreté.

Angélique Kidjo s’est adressée à un groupe de jeunes adolescentes de «Mankneh 2 », un petit village du district de Bombali, au nord de la Sierra Leone.

« Restez à l’école. Vous devez changer le visage de l’Afrique! », leur a dit la chanteuse. « Si vous allez à l’école, vous contribuerez à tirer vos proches de la pauvreté et vous ne dépendrez que de vous-mêmes ».

Les filles, qui ont abandonné l’école à cause de problèmes liés à la pauvreté, au mariage précoce, à la violence sexuelle et à l’exploitation, sont membres du forum « Des filles nous racontent ».

Ce forum de l’UNICEF explore les problèmes qui touchent les filles à la fois à l’école et à l’extérieur de l’école et propose des solutions appropriées pour faire progresser la participation des filles dans l’enseignement en particulier à travers  la scolarisation, une meilleure rétention ainsi que des taux plus élevés de réussite et d’achèvement de la scolarité.

Angélique Kidjo a également rencontré les membres d’un « Club de mères » et visité les jardins potagers qu’elles cultivent pour réunir les fonds nécessaires à l’éducation des enfants, particulièrement celle des filles. Les Clubs de mères militent pour la scolarisation de l’ensemble des filles et des garçons,  assurent une participation active de la communauté et épaulent la gestion des écoles des villages. Les revenus additionnels qu’elles génèrent aident les familles et permettent de financer les frais scolaires.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Sierra Leone/2008/ Vidal
Une membre d’un « Club des mères » de la Sierra Leone explique ce que fait le club pour épauler l’éducation, particulièrement celle des filles.

 «Fermement décidée à recevoir une instruction»

« Votre pays a besoin de médecins, d’infirmières, d’enseignantes et d’ingénieurs pour le faire progresser, » a déclaré Angélique Kidjo. « Si je suis ici aujourd’hui, c’est parce que j’étais fermement décidée à recevoir une instruction. »

Dans le cadre du programme de l’UNICEF, des activités de sensibilisation sur l’éducation des filles sont organisées pour permettre aux mères de comprendre qu’il est important qu’elles scolarisent leurs filles. 

« En tant que mères, nous cultivons du maïs, des poivrons et des pommes de terres pour payer l’éducation de nos enfants, particulièrement celle des filles, » a déclaré Amie Mansaray qui est membre d’un « Club de mères ». « Avant l’existence du club, nous ne comprenions pas l’importance de l’instruction et c’est pourquoi nous demandions à nos filles qu’elle se marient jeunes. »

Une visite qui tombe à un moment opportun

La visite en Sierra Leone d’Angélique Kidjo coïncidait avec la réouverture annuelle des écoles après les vacances d’étés,  le moment opportun pour défendre et revendiquer le droit des enfants à l’éducation.

 « Angélique Kidjo est venue en Sierra Leone au bon moment, » a souligné le Représentant de l’UNICEF en Sierra Leone, Geert Cappelaere. « Le message qu’elle a délivré dans tout le pays au cours de sa visite a sans doute eu un écho dans de nombreux foyers et, espérons qu’il résonnera longtemps parmi la population. »

Le Gouvernement de Sierra Leone a déclaré qu’il était décidé à s’assurer que tous les enfants puissent exercer leur droit à l’éducation. Il est difficile d’imaginer un meilleur défenseur qu’Angélique Kidjo dont la voix et l’élan passionné sont capables d’attirer l’attention sur ces questions et d’aider à obtenir un engagement plus fort de la part du gouvernement.


 

 

Vidéo (en anglais)

4 septembre 2008 : le reportage du correspondant de l’UNICEF Eduardo Cure sur la visite effectuée par l’Ambassadrice itinérante Angélique Kidjo  sur des sites de programmes consacrés à l’éducation des filles en Sierra Leone.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles
Recherche