Sénégal

Promotion du dialogue entre jeunes au Sénégal et au-delà

Image de l'UNICEF
© UNICEF Senegal/2009/Shyrock
À Dakar Khadidiatou Diop et Mame Arame Mbaye publient leurs idées sur le changement climatique sur le forum Connecting Classrooms , un programme pilote appuyé par l'UNICEF et qui met en relation des élèves du Sénégal avec d'autres élèves autour du monde.

Par Rouxanna Lokhat

DAKAR, Sénégal, 7 avril 2010 - Mame Arame Mbaye, 17 ans, fait partie d'un groupe de jeunes filles du  Lycée John F. Kennedy qui viennent au laboratoire informatique chaque après-midi pour un échange d'idées avec d'autres élèves de nombreux pays. Aujourd'hui, elles mettent noir sur blanc leurs opinions sur la santé et le changement climatique.

Mame écrit comment elle voit  l'avenir de l'environnement en Afrique, et aussi  ce qu'elle pense de ce que devraient faire les nations industrialisées pour que l'Afrique ne continue de souffrir de leurs émissions de CO2.

Elle écrit ses pensées sur la plate-forme Connecting Classrooms (Classes connectées), une initiative technologique soutenue par l'UNICEF, qui permet aux élèves du monde entier de lire ses avis. Mame espère que son message posté depuis l'Afrique de l'Ouest atteindra les élèves de France, du Kenya et au-delà.

Échanger des idées
Khadidatou Diop, une autre élève à JFK - l'un de cinq lycées sénégalais qui  participent au forum Connecting Classrooms - dit que ce programme a beaucoup d'avantages. Elle est particulièrement exaltée par le fait de pouvoir communiquer avec des lycéens de pays anglophones afin d'améliorer son anglais.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Senegal/2009/Shyrock
Mame Arame Mbaye, 17ans, publie un essai sur le changement climatique sur le forum Connecting classrooms à Dakar au Sénégal.

« Je lis et récite des articles que les étudiants ont écrits en anglais, » dit-elle. « Les échanges nous aident aussi à comprendre d'autres cultures sans avoir à quitter notre pays. »

Après avoir mis en ligne leurs opinions, les élèves peuvent ensuite lire les idées laissées par d'autres élèves et poster à leur tour leurs commentaires. Ils abordent des questions actuelles comme la sécurité alimentaire, le changement climatique et la santé. Le programme fait partie des efforts entrepris par l'UNICEF pour  développer un dialogue durable et inclusif entre les jeunes du monde entier.

Faire entendre notre voix
Les informations partagées dans les forums en ligne peuvent aussi être mises en évidence pendant des conférences internationales pour mieux comprendre les préoccupations des enfants. Déjà les élèves à Dakar estiment que leur voix est entendue plus clairement.

L'UNICEF au Sénégal ajoutera bientôt plus de voix au forum quand il étendra cette année ce projet pilote à 75 écoles sénégalaises supplémentaires.

Khadidatou explique que le programme apporte aux élèves l'énergie de poursuivre nombre de leurs buts, que ce soit pour apprendre l'anglais ou se mobiliser pour des mouvements pour la protection de l'environnement.

« Cela nous motive, » dit-elle.


 

 

La voix des jeunes

Recherche