Sénégal

L'Initiative mondiale pour l'éradication de la polio veut éliminer la polio au Sénégal

Image de l'UNICEF
© UNICEF/Sénégal/SHRYOCK/2010
Un enfant de moins de cinq ans est vacciné contre la polio par une équipe d'agents de santé qui va de porte en porte dans l'ensemble des villes du Sénégal.

DAKAR, le Sénégal, 17 mars 2010 - Quand Mamadou âgé de deux ans est tombé malade, ni sa mère, ni son père ne savaient de quoi il souffrait. Ils l'ont ammené à l'hôpital le plus proche, mais les docteurs ont déclaré qu'il fallait l'emmener à Dakar - la capitale du Sénégal - à plus de deux heures de là.

Le père de Mamadou, Ibrahima Sakho, est pêcheur, et la famille n'avait pas les moyens de faire le voyage. Finalement, un ami les a emmenés  à Dakar, où les docteurs ont diagnostiqué chez le jeune garçon une maladie inconnue de ses parents - la poliomyélite.

La vaccination pour tous

Mamadou a été le second cas enregistré de polio dans le pays en 2010. L'enfant n'avait pas été vacciné, parce que ses parents n'avaient jamais entendu parler de cette maladie.

Pour empêcher que les enfants comme Mamadou ne contractent la polio, l'UNICEF soutien l'Initiative mondiale pour l'éradication de la polio (GPEI) qui est placée sous l'égide de l'OMS, avec le concours des gouvernements nationaux,  du Rotary International et du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC en anglais). Ce mois-ci, La GPEI lance une campagne pour vacciner environ 85 millions d'enfants en Afrique de l'Ouest et stopper la propagation de la maladie.

La campagne de vaccination est mobilisée dans les villes comme Joal, au Sénégal, où les équipes vont de porte en porte pour voir si les enfants de moins de cinq ont été vaccinés.

Lors de l'une de ces visites, une mère de sept enfants a déclaré combien elle était heureuse de ces vaccinations, parce que la santé de ses enfants est sa première priorité.

 

Image de l'UNICEF
© UNICEF/Sénégal/SHRYOCK/2010
Un enfant reçoit une dose de vaccin contre la polio au Sénégal.

Après avoir vacciné les trois plus jeunes enfants de cette famille, les agents de santé on marqué la porte avec un V à la craie, ce qui leur permet de reconnaître les foyers ou la vaccination est passée. Chaque famille reçoit aussi des carnets de vaccination jaune pour les enfants.

La voie de la guérison 

Au Sénégal, la campagne a pour but de vacciner les 2.2 millions d'enfants de moins de cinq ans. Environ 12 700 agents vaccinateurs ont été mobilisés pour faire le porte à porte.

Dix-neuf pays de la région ont synchronisé leurs efforts pour tenter de stopper les épidémies de polio en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale. Plus de 400 000 volontaires et agents de santé prendront part à la campagne.

Selon le Dr Joseph Barboza, Docteur en chef à l'hôpital local de Joal, avant que Mamadou et un autre garçon ne tombent malades cette année, les derniers cas connus de polio remontent à 1998 au Sénégal. « Notre espoir est qu'avec ces vaccinations, nous puissions arrêter la transmission de la maladie, » a-t-il déclaré.

Pour l'instant, Mamadou se repose dans une petite chambre d'hôpital à l'Hôpital Fann à Dakar. Il peut déplacer sa jambe droite et son bras gauche légèrement, mais il ne peut toujours pas marcher et il dort la plupart du temps pendant la journée.

Le père de Mamadou explique que maintenant il comprend mieux ce qu'est la polio, surtout cmment se transmet la maladie. Il espère que les autres parents feront vacciner leurs enfants, et reste confiant que sont plus jeune fils se remettra rapidement de la maladie.


 

 

Recherche