Samoa

A Samoa, les enfants touchés par le tsunami reprennent le chemin de l'école

Image de l'UNICEF
© UNICEF Samoa/2009/Youngmeyer
Des enfants du collège Palalaua, au sud de Samoa, assistent à un conseil scolaire avant de retourner chez eux pour la journée. Les élèves de l'école secondaire Falealili devraient être transférés au collège, situé à environ 5 km, afin d'y poursuivre leurs cours.

Par David Youngmeyer

APIA, Samoa, 12 octobre 2009 – L'UNICEF collabore étroitement avec le Ministère de l'éducation, des sports et de la culture du Gouvernement samoan pour veiller à ce que les enfants touchés par le tsunami puissent reprendre leurs études dès que possible.

VIDEO: regardez maintenant

Provoqué par un puissant séisme sous-marin, le tsunami qui a frappé le sud de Samoa le 29 septembre a détruit quatre écoles primaires et une école secondaire. Près de 1 100 enfants ont été directement affectés par la catastrophe.

De nombreuses classes, des toilettes portables et des installations en eau potable ont été perdues au cours de la catastrophe. En outre, des morceaux de verre, d’acier et autres jonchent les alentours, ce qui fait qu’il est trop dangereux de faire fonctionner les écoles provisoires sur les sites des établissements détruits.

Écoles d'accueil

Dès cette semaine cependant, les enfants des écoles endommagées par le tsunami devraient se joindre aux élèves des sept écoles d'accueil des environs.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Samoa/2009/Nguyen
Des débris des bâtiments scolaires détruits jonchent le terrain occupé par l'école secondaire Falealili, à Samoa.

Pour Phuong T. Nguyen, Spécialiste de l'UNICEF pour l’éducation en situation d'urgence, le transfert des enfants dans des écoles d'accueil mettra à rude épreuve la capacité d'accueil des classes, les installations d'eau et les sanitaires. Cependant, ajoute-t-elle, il est essentiel pour les enfants de reprendre leurs études aussi rapidement que possible.

« L'enseignement permet d'établir un semblant de normalité dans la vie des enfants, une chose dont ils ont particulièrement besoin après les ravages du tsunami, » observe-t-elle. « Les écoles offrent aussi aux enfants un environnement sûr et protecteur et un endroit pour rétablir des liens avec les enfants de leur âge. Cela peut leur permettre de surmonter les diverses formes d'angoisse psychologique qu'ils vont probablement ressentir. » 

Matériel indispensable

L'UNICEF facilite la coordination et l'acheminement du matériel dont ont besoin les écoles d'accueil pour pouvoir accueillir un nombre plus important d'élèves.

« Nous faisons une évaluation des besoins les plus urgents et nous nous coordonnons avec le ministère pour décider quel matériel l'UNICEF et les autres partenaires peuvent fournir, » dit Phuong T. Nguyen

Image de l'UNICEF
© UNICEF Samoa/2009/Youngmeyer
La Spécialiste de l'éducation en situation d'urgence auprès de l'UNICEF Phuong T. Nguyen (seconde à partir de la droite) dirige un débat avec les élèves du collège Palalaua

Un besoin urgent concerne les transports des élèves déplacés car beaucoup d'entre eux auront à parcourir jusqu'à 5 kilomètres par jour jusqu'à et à partir de leur école d'accueil. Parmi les autres besoins figurent des écoles provisoires, du mobilier pour les classes, des sanitaires, des fournitures complémentaires comme de l'eau potable et des trousses de premiers soins.

Fournitures et formation

Pour permettre de répondre à ces besoins, l'UNICEF est en train de distribuer tout un éventail de matériel scolaire, dont des tentes utilisables comme écoles, des kits « école en boîte » (chacun offrant des matériaux scolaires pour environ 80 élèves) et des réservoirs d'eau.

L'UNICEF assure également aux enseignants une formation psychosociale afin qu'ils puissent aider les élèves à se rétablir du stress provoqué par le tsunami. Une autre initiative consiste à apporter des informations sur la préparation en cas d'urgence et sur la réduction des risques en cas de catastrophe pour mieux préparer les enfants et leurs familles à d’autres catastrophes naturelles éventuelles.


 

 

Vidéo (en anglais)

11 octobre 2009 :
le reportage du correspondant de l'UNICEF Chris Niles sur les programmes de l'UNICEF pour permettre aux enfants samoans de retourner à l'école après le tsunami du mois dernier.

 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche