Rwanda

Des films d'élèves rwandais ont été présentés pour la première fois pendant la Coupe du monde de la FIFA 2010

« La Coupe du monde dans mon village »

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Des écoliers rwandais participent à un atelier de travail intensif de cinq jours durant lequel ils écrivent, mettent en scène et interprètent leurs propres productions d'une durée d'une minute.

Par Shantha Bloemen

GISENYI, Rwanda, 23 juin 2010 – Les jeunes qui, dans un village isolé du Rwanda, aspirent à devenir metteurs en scène ont actuellement une fantastique opportunité pour partager leur vision du monde avec les autres.

 VIDÉO : regarder

Lors d'un atelier de formation d'une durée de cinq jours, 15 jeunes du district de Rubavu, à l'ouest du Rwanda, ont rapidement appris à réaliser des courts métrages appelés les «  une minutejuniors ». L'UNICEF, en collaboration avec le ministère rwandais de la Jeunesse, a animé l'atelier dans le cadre de l'opération sport pour le développement appelée « la Coupe du monde dans mon village ». Elle était organisée parallèlement à la Coupe du monde de la FIFA 2010, le premier  évènement mondial de football à se produire sur le sol africain.

Elèves metteurs-en-scène

Les élèves participant à l'atelier de réalisation d'un film ont été invités à plonger dans leurs propres vies pour développer des histoires personnelles. Les scripts ont été discutés, menés à terme et mis sous forme de scénarios. Ensuite, les élèves ont appris à utiliser une caméra pour exprimer leurs idées.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Dans le cadre du programme appuyé par l'UNICEF « la Coupe du monde dans mon village, des films réalisés par des élèves des écoles sont projetés sur des écrans géants gonflables pendant la diffusion de la Coupe du monde de la FIFA 2010.

« Je suis très satisfait de raconter mon histoire à tant de gens, » dit un des participants à l'atelier, Patrick Benda, ajoutant que la réalisation d'un film permet de « mieux faire passer » ce qu'il a à dire.

L'histoire de Patrick, « Ma vie, ma force » est consacrée à la bonne forme physique. « J'avais l'habitude de regarder des films au cinéma et à la télévision comme ceux de Jackie Chang mais maintenant je peux faire les miens : pour cette raison, je suis très heureux, » dit Patrick.

Un autre film d'élève, réalisé par Uwizeye Bienfait, s'appelle « Le bidon », d'après les récipients que les enfants, dans le monde entier, utilisent pour transporter de l'eau, parfois sur de longues distances. Le film contient un message très fort sur les droits des enfants. « Je voulais dire qu'il était important pour les enfants de faire des études et de pouvoir recevoir des soins de santé mais aussi qu'ils ne travaillent pas trop, » dit Uwizeye.

Approches créatives
Les autres histoires vont de l'optimiste « Practice DJ » d'Umwiringiyumukiza Elisee à une sombre réalisation intitulée « Oublier et pardonner » de Kamariza Grace qui raconte son désir d'aider sa mère, une jardinière. 

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Des fans de football en train d'applaudir en Afrique du Sud pendant la Coupe du monde de la FIFA 2010.

L'atelier de réalisation encourage l'utilisation de techniques créatives. Pendant la réalisation de leurs films, les élèves ont filmé des cyclistes de l'arrière de camions, ont enfoncé les pieds de la caméra dans le sable pour saisir un angle particulier et ont même couru pendant qu'une caméra était dirigée vers leurs pieds.

Lors de la dernière journée de l'atelier, les élèves ont achevé l'ensemble de leur travail en dessinant des affiches pour leurs films.

Une première présentation percutante

 Les films d'une minute terminés ont fait leurs débuts au stade de Gisenyi, au Rwanda, plein à craquer de fans de football pendant la diffusion d'un match de la Coupe du monde de la FIFA 2010. L'évènement était organisé par « Kampala2Capetown », un réseau de partenaires pour le développement opérant dans l'Afrique subsaharienne.

Les élèves ont ri et applaudi tandis que leurs films apparaissaient sur l'écran géant avec mont  Nyiragongo, un volcan, visible par delà la frontière, en République démocratique du Congo. Le travail difficile qu'ils ont accompli et les messages qu'ils ont fait passer du fond de leur cœur ont trouvé un écho dans tout le stade, les voix des enfants résonnant dans le lointain et avec ampleur.

L'atelier de travail pour jeunes metteurs en scène était coordonné par Hong-An Truong,un artiste vidéo basé au siège de l'UNICEF à New York, et conduit par les artistes Taatske Pieterson and Daddy Ruhorahoza.


 

 

Vidéo (en anglais)

19 juin 2010 : le reportage de la correspondante de l'UNICEF Nina Martinek sur un programme qui encourage les jeunes metteurs en scènes rwandais.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche