En bref: Philippines

La Directrice générale de l'UNICEF effectue une visite aux Philippines à la suite des inondations

Image de l'UNICEF
© UNICEF Philippines/2009
La Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman aux côtés d'un élève de sixième année, Jaime de Venecia, à Pasig, à Manille. Il a été évacué à la suite des inondations.

Par Pamela Pagunsan

MANILLE, Philippines, 8 octobre 2009 – La Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman s'est rendue hier en visite aux Philippines afin d'observer les dégâts provoqués par la tempête tropicale Ondoy et les inondations importantes qui en ont résulté.

 VIDÉO :  regarder maintenant

Les habitants de Santa Cruz,  un quartier de la ville de Manille situé sur les basses terres de Pasig, ont été confrontés à des eaux de crue de près d'un mètre et demi de hauteur. Ils ont été obligés d'aller se réfugier dans l'école élémentaire Liberato Damian qui se trouve à proximité. 

Au cours des premiers jours qui ont suivi le passage de la tempête, le 26 septembre, l'école accueillait 700 personnes, 300 d'entre elles étant des enfants. Ann M. Veneman a rencontré et parlé avec les enfants et les mères qui restent à l'école.

« Je suis de tout cœur avec les familles que j'ai rencontrées aujourd'hui, qui ont aujourd'hui en guise de foyer le coin d'une salle de classe, » a dit Ann M. Veneman. Elle a cependant ajouté : « Il est encourageant de voir certains enfants de nouveau à l'école, ce qui donne à leurs vies, après avoir subi une telle catastrophe, une impression de normalité. » 

Familles déplacées

Rossana Balboa, 40 ans, est une des mères qu'a rencontrées Ann M. Veneman. Elle demeure dans une classe du troisième étage de l'école Liberato Damian avec les membres de sa famille et cinq autres familles.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Philippines/2009
Dans une école actuellement utilisée comme centre pour réfugiés à Pasig, à Manille, la Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman rencontre des jeunes victimes des inondations.

« Cela a été très difficile. Mon mari est malade et à cause des inondations, il n'a pas de travail et nous n'avons pas d'argent pour des médicaments, » a-t-elle dit en pleurant alors qu'elle racontait son histoire.

Il faut environ 30 minutes pour se rendre du refuge à la maison de Rossana Balboa qui est seulement accessible par bateau ou en marchant dans l'eau jusqu'aux genoux. Les plus âgés de ses enfants surveillent la maison et leurs biens personnels pendant que les plus jeunes, dont le plus petit, seulement âgé de 10 mois, restent avec elle à l'école.

Fournitures indispensables

Ann M. Veneman s'est également entretenue avec Jaime de Venecia Jr., un élève de sixième année qui habite au quatrième étage de l'école avec huit autres familles.

« Je veux retourner à l'école quand les eaux reculeront. Je veux finir mes études et trouver un travail, même comme gardien, juste pour que je puisse aider mon père, » a-t-il dit.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Philippines/2009
A la base aérienne de Villamore, à Manille, la Directrice générale de l'UNICEF Ann M. Veneman rencontre la Présidente des Philippines, Gloria Macapagal-Arroyo.

L'UNICEF a distribué aux autorités de Pasig des trousses familiales contenant des articles de première nécessité comme des bidons à eau, des couvertures, des moustiquaires et des matelas pour les réfugiés. Il a en plus distribué des trousses contenant des médicaments indispensables à l'usage des agents sanitaires se trouvant dans les communautés sinistrées ainsi que de l'eau et des trousses d'hygiène pour s'assurer que les familles disposent d'eau potable pour boire et préparer leur repas.  

Du matériel pédagogique, dont une bibliothèque d'une centaine de livres pour remplacer ce qui a été perdu dans les inondations, permettra également d'offrir un semblant de normalité aux enfants.

Rencontre avec la Présidente

A la base aérienne de Villamore de Manille, Ann M. Veneman a rencontré la Présidente des Philippines, Gloria Macapagal-Arroyo. Elles se sont entretenues de l'intervention de l’UNICEF et des besoins en secours d'urgence auxquels peut répondre l'UNICEF. Elles ont également discuté des programmes actuels destinés à encourager les droits des enfants dans le pays. 

Alors qu'elle se trouvait aux Philippines, Ann M. Veneman a également lancé l'appel éclair de l'ONU pour lequel l'UNICEF demande 12,7 millions de dollars afin de pouvoir aider les victimes des inondations se trouvant en zone sûre. Ils serviront à la distribution de fournitures scolaires, de médicaments indispensables pour prévenir des flambées d'épidémies et à retrouver et protéger les enfants qui ont été séparés de leurs parents ou les ont perdus.


 

 

Vidéo (en anglais)

8 octobre 2009 :
La correspondante de l'UNICEF Chris Niles parle de la visite de la directrice générale de l'UNICEF Ann M.Veneman aux Philippines, pays durement touché par les inondations.

 VIDÉO haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche