En bref: Philippines

Plus d'un million de personnes touchées par les inondations aux Philippines

Image de l'UNICEF
© UNICEF Philippines/2009/Alquinto
Familles déplacées par la tempête tropicale Ondoy dans le quartier de Pasig, à Manille, aux Philippines.

NEW YORK, Etats-Unis, 1 octobre 2009 – Plus de cent personnes ont trouvé la mort et des centaines de milliers d'autres ont été chassées de leurs foyers par les inondations qui se sont produites dans la ville de Manille et ses environs, aux Philippines.

 VIDEO: regarder maintenant
AUDIO: écouter maintenant

L'UNICEF a fait part de profondes préoccupations concernant le nombre grandissant d'enfants et de familles touchés par la tempête tropicale Ondoy qui a provoqué des inondations le weekend dernier, déversant ce qu'il pleut normalement en un mois en à peine douze heures.

Les inondations qui en ont suivi ont touché un quart de la métropole de Manille ainsi que 24 provinces du pays.

Image de l'UNICEF
© Reuters/Erik de Castro
A Cainta Rizal, à l'est de Manille, les habitants se déplacent dans les eaux de crue provoquées par la tempête tropicale Ondoy

« Comme si un tsunami s'était produit »

Les premiers éléments obtenus du Conseil national de coordination en cas de catastrophe suggèrent que plus d'un million de personnes ont été touchées par Ondoy. Le Gouvernement philippin place aujourd'hui ce chiffre à 1,8 million de personnes touchées par la tempête et les inondations qui ont suivi.

Le Responsable de la santé de l'UNICEF, le Dr Marinus Gotink, vient juste d'effectuer une visite sur divers sites de la partie nord de la ville de Manille. Lui et son équipe ont inspecté les dégâts causés par les plus graves précipitations qui se soient produites depuis à peu près 40 ans dans la région.

« Les gens les ont décrites comme si un tsunami s'était produit, » a dit le Dr Gotink. « En à peu près une heure, voire moins, les niveaux d'eau se sont élevés de quatre à cinq mètres au-dessus de ceux de la normale, ce qui veut dire que les maisons bâties le long du fleuve, les ponts, tout a été détruit. »

Les communautés pauvres durement touchées

Le Dr Gotink a rapporté que des communautés de personnes pauvres vivant dans des cabanes figuraient parmi les populations les plus éprpuvées.

« Il y a beaucoup de personnes pauvres qui vivent le long du fleuve, » a-t-il dit. « Elles tentent de reconstruire et de nettoyer le peu de choses qu'elles possèdent. Ces personnes ont tout perdu. »

Bien que les eaux de crue se soient retirées dans la plupart des endroits, elles ont laissé une énorme quantité de débris et de boue dans leur sillage.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Philippines/2009/Wurzel
Scènes de désolation dans la ville de Manille après le passage de la tempête tropicale Ondoy.

« Le fleuve est habituellement utilisé comme décharge pour les ordures et tous ces déchets se sont aussi écoulés dans le fleuve et ont été déversés dans les arbres et sur les toits des maisons, » a dit le Dr Gotink. « Cela sent très mauvais et les gens tentent d'enlever la boue à mains nues et avec des seaux et de la rejeter dans le fleuve. »

Aide pour les personnes déplacées

L'absence d'eau salubre est une grande source d'inquiétude en matière de santé et elle pourrait aboutir à des flambées de maladies dans les zones touchées par les inondations.

La Représentante de l'UNICEF aux Philippines, Vanessa Tobin, a effectué une visite dans les localités sinistrées de Taguig, Mandaluyong et Quezon. Elle a dit qu'elle avait été choquée par l'étendue des dégâts dans de nombreuses communautés locales mais qu'elle avait été impressionnée par la générosité dont ont fait preuve les habitants auprès de leurs voisins.

Vanessa Tobin a observé que l'UNICEF s'employait activement à apporter une aide aux familles déplacées.

« Dans les prochaines 48 heures, nous distribuerons davantage de trousses d’hygiène, de médicaments indispensables, de comprimés pour la purification de  l'eau, de toilettes portables et de trousses familiales contenant des couvertures et du savon, » a-t-elle affirmé. « Nous sommes également en train d'apporter notre aide au gouvernement et aux autres organisations humanitaires pour combler les lacunes dans l'acheminement d'aide humanitaire aux personnes sinistrées. »

Alors que les opérations de secours d'urgence se poursuivent, l'UNICEF est préoccupé par les effets à long terme de la tempête sur les enfants et par les risques sanitaires. Dans la région, on s'inquiète aussi des deux autres tempêtes tropicales qui vont probablement atteindre le secteur plus tard dans la semaine avec des effets potentiellement dévastateurs.


 

 

Vidéo (en anglais)

30 Septembre 2009:
Le spécialiste en logistique d'urgence de l'UNICEF Jens Grimm parle de la réponse de l'UNICEF aux inondations massives aux Philippines.

 VIDEO haut | bas

Audio (en anglais)

29 septembre 2009 :
le responsable de la santé d'UNICEF Philippines, le Dr Marinus Gotink, parle des récentes inondations provoquées par la tempête tropicale Ondoy.

AUDIO écouter

Recherche