En bref: Philippines

Aux Philippines, les « Journées de la paix » favorisent la survie et le développement des enfants dans les zones de conflit

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Durant les « Journées de la paix », dans le sud des Philippines, une jeune mère de la province de Maguindanao amène son enfant pour obtenir des services essentiels.

Par Anwulika Okafor

NEW YORK, ETATS-UNIS, 9 mai 2007 – Pendant des décennies, une lutte souvent violente entre le gouvernement et le Front de Libération Islamique Moro (MILF) a fait rage dans le paysage pittoresque du sud des Philippines. Le conflit a dévasté des milliers de villages, laissant les enfants privés d’accès aux services essentiels.

Mais, grâce à un  accord historique conclu entre l’UNICEF et le MILF, les combats ont été récemment interrompus dans les zones éprouvées par le conflit pour que, dans le cadre d’une campagne appelée « Journées de la paix », le personnel sanitaire puisse enfin atteindre cette population négligée.

Durant cette opération d’une durée de deux semaines et qui a commencé à la mi-avril, les enfants de 700 villages isolés et leurs familles ont été vaccinés; ils ont reçu une supplémentation en micronutriments et bénéficié de sessions de conseils ainsi que d’autres services de base. Dans une manifestation de soutien sans précédent, le MILF a même mobilisé ses troupes pour aider le personnel humanitaire à acheminer ces services aux communautés les plus défavorisées.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2007/Alquinto
Le Dr Abbas Candao (à gauche), Président de l’Agence pour le développement de Bangsamoro, et le Dr Nicholas Alipui, Représentant de l’UNICEF aux Philippines, entérinent à Mindanao l’accord sur la campagne des Journées de la paix.

La paix  est cruciale pour le développement

« Le président du MILF a signé un rapport officiel commun avec l’UNICEF pour soutenir le programme, a déclaré le Dr Danda Juanday,  Directeur général de l’Agence pour le développement de Bangsamoro, l’agence du MILF mandatée pour s’occuper des programmes humanitaires, de réinsertion et de développement dans les zones affectées par le conflit. 

Le Dr Juanday a ajouté que des discussions étaient en cours pour prodiguer sur une base régulière les services offerts par les Journées de la paix. 

« Nous aimerions que l’on associe cette campagne (…) au processus de paix actuellement en cours entre le MILF et le Gouvernement de la République des Philippines, a déclaré le Président du MILF,  Al Haj Murad Ebrahim. Nous souhaitons que notre peuple accepte le programme comme une des retombées de ce processus.»

Le Représentant de l’UNICEF aux Philippines, le Dr Nicholas Alipui, a ajouté : « Les efforts pour la consolidation de la paix n’aboutiront pas si nous ne réussissons pas à assurer les services les plus élémentaires dont ont besoin les familles. Il ne peut pas y avoir de paix durable si celle-ci n’est pas liée au développement. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Le Représentant de l’UNICEF aux Philippines, le Dr Nicholas Alipui, vaccine un enfant durant les Journées de la paix.

Le dénuement des enfants

Les responsables locaux, les habitants et les équipes soignantes ont travaillé la main dans la main durant les semaines qui ont débouché sur les Journées de la paix, contribuant à accroître la sensibilisation et offrant leurs encouragements aux communautés visées.

Le Dr Alipui a dirigé une mission sur le terrain dans les villages éloignés de l’île de Mindanao. Son équipe a pu atteindre des enfants qui n’avaient auparavant pas reçu les vaccinations habituelles ainsi que divers services en raison de l’insécurité régnant dans le secteur.

Dans la région, des membres du groupe philippin « Bamboo », des chanteurs de rock très populaires,  se sont également joints au personnel humanitaire afin de soutenir la campagne et d’aider les enfants dans les villages, où nombre d’entre eux se trouvent dans une situation grave. « Nous savions que nous trouverions des enfants ayant besoin d’aide mais rien n’aurait pu nous préparer à la réalité du dénuement à laquelle nous avons été confrontés », a affirmé le chanteur vedette du groupe, Bamboo Manalac.

Renforcer les capacités pour l’avenir

Deux autres campagnes « Journées de la paix » sont prévues pour les Philippines, une en juillet et une autre en octobre. Tout comme la dernière campagne, elles mobiliseront des équipes pour intervenir dans les domaines de la santé et de l’alimentation ainsi que pour assurer d’autres services. 

« Les Journées de la paix ne sont pas simplement une suite de missions spéciales, a précisé le Dr Alipui. Nous avons l’intention d’aider à rétablir une activité normale dans les zones de conflit. »

« Les habitants de ces régions seront formés pour pouvoir assurer eux-mêmes une grande partie des services de base, a-t-il expliqué. Le but est de restaurer l’apport normal des services essentiels pour les enfants en renforçant les capacités et en livrant des fournitures au cours des prochains mois, en privilégiant les communautés les plus touchées par le conflit.»


 

 

Vidéo (en anglais)

9 mai 2007 :
Le reportage de la correspondante de l’UNICEF Anwulika Okafor sur les Journées de la paix. Le but de cette campagne est de pourvoir en services de base les communautés des Philippines éprouvées par le conflit.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche