En bref: Philippines

Des mères des Philippines battent le record du monde Guiness pour l’allaitement maternel

Image de l'UNICEF
© UNICEF Philippines/2006/Alquinto
L’événement a été organisé aux Philippines pour mettre en lumière les avantages de l’allaitement maternel.

Par Betty Regala

MANILLE, Philippines, 16 mai 2006 – Près de 4 000 mères des Philippines – et leurs bébés – ont permis d’établir un nouveau record du monde d’allaitement maternel en simultané. Le précédent record du monde Guiness, établi dans la ville californienne de Berkeley (Etats-Unis), par 1 135 femmes, a été pulvérisé.

« Les problèmes de malnutrition aux Philippines sont catastrophiques, » dit le Représentant de l’UNICEF aux Philippines Nicholas K. Alipui. « On peut y remédier par des mesures simples mais efficaces. Tenter de battre le record du monde Guiness fait partie de ces mesures. »

Les mères se rassemblent

Tôt ce matin du 4 mai, des vagues et des vagues de mères venues de divers quartiers de Manille se rendent vers le Complexe sportif de San Andres, leurs bébés dans les bras. Une fois que les 3 748 femmes sont inscrites, le maire de Manille, Jose ‘Lito’ Atienza, donne le coup d’envoi de la tentative contre le record du monde.

L’événement, qui exigeait des participantes d’allaiter leur bébé pendant une minute, était organisé par la ville de Manille, par Enfants pour l’allaitement maternel (une organisation de soutien aux femmes enceintes et aux mères qui allaitent) et le Ministère de la santé, avec l’aide de l’UNICEF.

« Des rencontres de ce genre, c’est important. Cela permet de sensibiliser l’opinion aux avantages évidents, mais trop souvent négligés, de l’allaitement maternel, », a dit le Secrétaire du Département de la Santé, Francisco T. Duque.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Philippines/2006/Alquinto
A Manille (Philippines) 3 738 mères et leurs bébés s’efforcent de battre le record du monde de l’allaitement simultané.

Rosanna Robles, 51 ans, la mère la plus âgée de la manifestation, dit qu’elle a nourri ses trois filles au sein. « J’ai allaité ma fille aînée jusqu’à ses trois ans. Personne ne m’a demandé de le faire. Je sentais que c’était ce que je devais faire. Je n’ai jamais utilisé de lait maternisé, » affirme Mme Robles. Sa fille aînée, âgée de 26 ans aujourd’hui, est mère d’un enfant de huit mois lui aussi nourri au sein.

Une forme de protestation

« Il s’agit aussi d’une forme de protestation contre les publicités mensongères des compagnies de lait maternisé qui veulent faire croire aux mères que leur lait est identique au lait maternel, », constate la Directrice de l’ONG Enfants pour l’allaitement maternel,  le Dr Elvira Henares-Esguerra. 

Moins d’un tiers des femmes aux Philippines nourrissent leur bébé exclusivement au sein mais le gouvernement espère atteindre l’Objectif du Millénaire pour le développement, qui est de 65 pour cent, d’ici à 2015.

Le Dr Alipui explique que l’UNICEF va travailler avec le gouvernement national, les autorités gouvernementales locales et les organisations non gouvernementales pour faire passer d’au moins 50 à 60  pour cent le niveau de l’allaitement maternel. « Même à ce niveau là, ce n’est pas suffisant, mais cela nous aidera à commencer à trouver une solution aux problèmes de malnutrition dans notre pays, » dit-il.


 

 

Vidéo (en anglais)

Reportage de Rachel Bonham Carter, correspondante UNICEF, sur le record du  monde de l’allaitement maternel à Manille, un événement organisé pour mettre en lumière les avantages de l’allaitement maternel.
VIDEO haut | bas

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Recherche