En bref: Pérou

Des classes provisoires permettent aux élèves touchés par le tremblement de terre de retourner à l’école

Image de l'UNICEF
© UNICEF video/2007
Outre la mise en place d’écoles provisoires, l’UNICEF a distribué 12 000 cartables remplis de matériel scolaire.

Par Elsa Ursula

PISCO, Pérou, 8 février 2008 – L’une des conséquences les plus graves du tremblement de terre qui a touché les provinces péruviennes d’Ica, Pisco et Chincha en août 2007 aura été la destruction de 635 écoles de ces régions.

Les activités scolaires ont été paralysées et l’un des principaux objectifs de l’UNICEF a été d’aider les enfants et les adolescents touchés à retourner à l’école immédiatement.

Pour ce faire, on a installé des « salles de classe provisoires » sous des tentes avec des nattes. Ces espaces sont rapides à installer et, surtout, ils offrent un lieu sûr pour les enfants qui reviennent étudier.

« Avant, les enfants étudiaient en plein air et étaient exposés à la poussière et aux maladies », dit Rosario Munayco, le directeur de l’école Horacio Zevallos à Chincha.

Profondément affectés

Beaucoup d’enfants, profondément affectés par les pertes subies, craignaient de revivre un tel drame et refusaient de retourner à l’école. Grâce aux efforts patients des enseignants, les enfants en ont petit à petit repris le chemin.

« Au début c’était difficile » dit Julia Cárdenas, une institutrice de l’enseignement pré-primaire. « Nous avons parlé avec les enfants de ce qu’ils ressentaient après le tremblement de terre,  tous avaient peur. Ils nous disaient ‘ma maison s’est effondrée’, ou ‘ je n’ai pas de maison’.  Mais ici dans ces classes ils se sont sentis en sécurité. Ce sentiment de sécurité a permis aux enfants de revenir à l’école, petit à petit. »

Contents de retourner à l’école

Jusqu’à présent, l’UNICEF a installé 304 classes provisoires, desservant plus de 34 000 enfants. Il a aussi distribué 12 000 cartables à dos avec du matériel scolaire pour la maternelle et le primaire. Les professeurs ont suivi une formation qui leur permettra de gérer les traumatismes post-catastrophes et une assistance technique permanente est en place pour le Directorat régional de l’éducation.

L’UNICEF a offert un soutien technique à ce Directorat pour préparer des programmes scolaires d’urgence. Ce matériel aide les professeurs à retourner dans leurs classes équipés des directives expliquant comment démarrer les classes à la suite d’un traumatisme comme celui causé par le tremblement de terre.

« Je suis vraiment content de retrouver mon école », dit David, un garçon de 11 ans qui vit à Pisco. « J’ai pu revoir mes amis et mes professeurs – et je n’ai pas été obligé de redoubler l’année scolaire » !


 

 

Vidéo (en anglais)

Février 2008:
La correspondante de l'UNICEF Amy Bennett parle des efforts mis en place afin de ramener les enfants et adolescents à l'école après le séisme dévastateur de l'an dernier.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche