En bref: Pérou

L’UNICEF participe aux efforts de secours après le séisme qui a frappé des zones du Pérou urbanisées avec une population importante

Image de l'UNICEF: Peru, earthquake
© Courtesy Agencia EFE
Un habitant d’Ica, dans le sud du Pérou, avec son enfant dans les bras, au milieu des décombres de leur logement détruit.

Par Kun Li

NEW YORK, États-Unis, 17 août 2007 – L’UNICEF a participé aux efforts de secours à la suite du violent séisme qui a secoué le Pérou le 15 août. Ce séisme a fait plus de 500 morts et plus de 1 600 blessés. Au total, 85 000 personnes sont touchées et parmi elles des milliers sont à présent sans abri.

Les enfants et les adolescents représentent plus d’un tiers de la population des zones affectées.

C’est dans le désert du sud du Pérou, dans la ville oasis d’Ica et dans le port de Pisco, situé non loin de là, à environ 200 km au sud-est de la capitale, Lima, que les destructions ont été les plus fortes. À Pisco, 70 pour cent des logements ont été sévèrement endommagés ou détruits, et au moins 200 personnes auraient été ensevelies sous les décombres d’une église durant la messe. À Ica, une ville qui compte 300 000 habitants, un quart des bâtiments se sont effondrés.

À Lima, à quelque 150 km de l’épicentre, le tremblement de terre d’amplitude de 8.0 a fait trembler les bâtiments et entraîné des coupures de courant dans certains quartiers. Bien que des maisons se soient effondrées, on signale seulement un mort. Mais la terre ayant tremblé pendant deux terribles minutes, des milliers de personnes se sont précipitées dans les rues et ont dormi dans les jardins publics par souci de sécurité.

Le gouvernement a envoyé d’urgence la police, l’armée, des médecins et de l’aide dans cette zone, mais la circulation était paralysée par des crevasses géantes et des câbles électriques tombés à terre dans et autour de Lima. En outre, de gros blocs de roche ont empêché le passage sur l’Autoroute centrale du Pérou, menant aux Andes.

Image de l'UNICEF: Peru, earthquake
© Reuters/Olivares
À l’hôpital d’Ica, au sud de Lima, des médecins viennent en aide à une petite fille blessée, après le séisme qui a provoqué l’effondrement de bâtiments et d’autres infrastructures au Pérou.
Besoin d’eau salubre

Le lendemain du séisme, la Représentante adjointe de l’UNICEF au Pérou, Florence Bauer, a déclaré dans un entretien téléphonique qu’il y avait une bonne organisation dans la réaction du gouvernement, bien qu’on ne connaisse pas encore clairement l’étendue des dommages. (Écouter l’entretien)

« C’est un pays qui a l’habitude de ce genre d’urgence », a dit Mme Bauer. « Tous les hôpitaux du pays, y compris les hôpitaux militaires, sont ouverts à ceux qui peuvent avoir besoin de leurs services. »

À la demande du gouvernement, l’UNICEF et d’autres organisations des Nations Unies ont entrepris rapidement d’acheminer des secours d’urgence – notamment un approvisionnement en eau salubre – de Panama à Lima.

« Le plus important est d’agir rapidement afin de prévenir la diarrhée chez les enfants, ce qui arrive très fréquemment lorsqu’il n’y a pas d’eau salubre et lorsque les conditions d’hygiène sont insuffisantes », a dit le Représentant de l’UNICEF au Pérou, Guido Cornale. En vue de contribuer à la protection des enfants contre les maladies d’origine hydrique, l’UNICEF a fourni aux communautés dans le besoin du chlore, des bidons et des citernes d’eau, ainsi que des comprimés de purification de l’eau.

En outre, 100 000 sachets de sels de réhydratation orale, utilisés pour traiter la déshydratation due à la diarrhée, ont été envoyés hier au Pérou à partir de Panama.

Image de l'UNICEF
© AP Photo/Mejia
Une famille péruvienne examine son logement ravagé après le violent tremblement de terre qui a frappé Ica.
Réponse conjointe des Nations Unies

L’UNICEF coopère également avec le Ministère de l’éducation pour évaluer l’incidence du séisme sur les écoles. « Heureusement, les écoles étaient toutes fermées lorsque le séisme s’est produit », a dit Mme Bauer. « Aujourd’hui, aucun enfant du pays ne va en classe en raison de la situation d’urgence. Nous ignorons si un grand nombre d’écoles ont été détruites. »

L’intervention de l’UNICEF s’inscrit dans le cadre d’un effort conjoint du gouvernement et du système des Nations Unies au Pérou. Une équipe interorganisations dirigé par le chef du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires doit effectuer cette fin de semaine une tournée dans les secteurs sinistrés.

Cette équipe va travailler à préciser les besoins les plus urgents des enfants et de leurs familles à la suite de cette catastrophe, ainsi que les perspectives à plus long terme de reconstruction et de réhabilitation de la  zone frappée par le séisme.

Tim Ledwith a contribué à cet article.


 

 

Audio (en anglais)

16 août 2007 :
La Représentante adjointe de l’UNICEF au Pérou, Florence Bauer, parle de l’incidence du séisme et de l’intervention d’urgence de l’organisation.

AUDIO écouter

Liens

Recherche