En bref: Pérou

Mieux s’occuper des enfants grâce à la photo dans l’Amazonie péruvienne

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Une des images utilisées par le « Projet bon départ » de l’UNICEF pour favoriser en Amazonie, par le biais de la photo, la croissance et le développement du jeune enfant.

Par Christian Mejía et Jane O’Brien

NEW YORK, ETATS-UNIS, 13 janvier 2006 – On dit qu'une image vaut à elle seule des milliers de mots. Mais dans l’Amazonie péruvienne, où la majorité de la population ne sait ni lire ou écrire, une image peut valoir bien plus que cela. Initiative unique en son genre, l'UNICEF vient de lancer le Projet bon départ. Ce programme utilise la photographie pour transmettre aux mères et aux femmes enceintes des informations capitales.

Malgré les progrès significatifs réalisés par le Pérou dans les domaines de la santé et de la nutrition au cours des dernières décennies, sept Péruviens sur 10 vivent dans la pauvreté dans les secteurs andéens et amazoniens du pays, dont environ 11 millions d'enfants. Chaque année, 1 200 mères meurent durant leur accouchement et 3 600 deviennent handicapées à vie. Sur les 20 000 décès de nourrissons annuels dans le pays, la moitié survient pendant le premier mois de vie, et la plupart de ces décès auraient pu être évitées. Les cas de malnutrition chronique touchent plus de 30 % des enfants de moins de deux ans, chiffres qui augmentent encore dans les territoires reculés des Andes et de l'Amazonie.

Le Projet du bon départ est un programme destiné à favoriser en Amazonie la croissance et le développement optimal durant la petite enfance grâce à l’utilisation de photos. Celles-ci encouragent les parents à adopter de meilleures pratiques dans les domaines de la nutrition des enfants, de leur santé et de l'hygiène au niveau communautaire.

La communauté des Lagunillas, au plus profond de la jungle amazonienne, est une illustration concrète de ce sujet. Il n'y a pas de routes qui conduisent à ce village et les communications sont extrêmement réduites. Ses habitants n'avaient aucun moyen institutionnel de partager des informations ou de discuter de leurs préoccupations sur la façon d’élever leurs enfants jusqu'a ce que le personnel de l'UNICEF se mette à utiliser la photographie.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Les images montrant les pères en action font partie intégrante du Projet du bon départ et jouent un rôle capital, en soulignant l'importance de la famille.

Une série de photographies sont prises pour illustrer un sujet tel que la santé, l'hygiène ou la nutrition. Les images véhiculent un large éventail de messages spécifiques – comment allaiter correctement, l'importance du repos durant la grossesse ou la prise de vitamines – qui aideront les femmes durant leur grossesse, leur accouchement puis leurs premières années comme mères.

«Les photographies sont devenues des choses très précieuses ici, explique Jose Galvez Ricopa, un des responsables de la santé. Elles permettent de lancer les conversations et de s’interroger. Elles améliorent ainsi la communication entre les mères et les travailleurs sociaux. Cela est très important pour une bonne croissance et un bon développement chez l’enfant.»

Les photos, assorties de messages directs et faciles à comprendre, sont montrées à l'ensemble de la communauté. Les images montrant des hommes dans leur rôle de père sont capitales  pour permettre de faire comprendre l'importance du rôle de la famille. Les mères, les pères et les adolescents discutent ce qu'ils voient sur les images puis suggèrent des façons nouvelles ou meilleures pour élever les enfants.

L'UNICEF a déjà formé 20 travailleurs sociaux pour intégrer la photographie dans leur mission d'aide au développement de l'enfance. « Ce medium s'est aussi révélé très utile dans l'analyse des différentes habitudes culturelles entourant la naissance ou la façon dont sont élevés les enfants mais aussi sur la manière d'expliquer comment des améliorations peuvent être apportées», explique Josefina Vasquez Awad, une assistante à la communication et à l'information de l'UNICEF.

«Pour beaucoup des mères qui ont été photographiées pour la première fois de leur vie, cette expérience a été bien plus que la saisie d'un simple souvenir, affirme-t-elle. Il est significatif qu'elles aient pu voir leur propre émotion sur leur visage quand elles étreignent leur enfant ou l'émotion d'un homme lorsqu'il caresse le ventre de son épouse enceinte.»

Un tel comportement, qui est vital pour stimuler les enfants et la création de liens primordiaux ne va pas forcément de soi pour la plupart des parents et ils ont besoin d'une aide visuelle pour développer de telles habitudes.

Le Projet du bon départ donne maintenant à cette communauté de l'Amazonie accès à la meilleure information possible pour élever ses enfants en tout bas âge. Et obtenir ainsi ce bon départ dans la vie qui détermine le bien-être futur de chaque individu.

Avec Marilu Wiegold


 

 

Vidéo (en anglais)

13 janvier 2006 :
Le reportage de la correspondante de l'UNICEF Carolina Ramirez montre comment les photographies aident les parents du Pérou à prendre soin de leurs enfants (vidéo tournée et produite par Christian Mejia).

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes :
Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche