En bref: Pérou

Un temps glacial sévit au Pérou entraînant la mort de 60 enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF Peru/2004
Une route bloquée par environ 40 cm de neige

LIMA, 25 juillet 2004 –  Des températures glaciales ont causé la mort de plus de 60 enfants au Pérou. Les autorités péruviennes s’efforcent de fournir des approvisionnements aux régions montagneuses isolées du Pérou méridional et central, où la vague de froid a fait des dizaines de morts.

On ne connaît pas encore tous les dégâts occasionnés par le froid. L’UNICEF et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont conjugué leurs efforts afin d’effectuer une mission d’évaluation permettant de rassembler l’information essentielle sur l’incidence de cette vague de froid.

Selon les dernières informations, ce froid rigoureux a touché plus de 80 000 familles. On estime qu’environ 60 enfants sont morts du fait d’infections respiratoires aiguës. Il est encore difficile d’accéder aux zones sinistrées en raison du mauvais état des routes et de l’altitude élevée (4 000 mètres au-dessus du niveau de la mer).

Les pertes ont été également importantes au niveau du cheptel. Des milliers de lamas, de moutons et de vaches sont morts de froid, alors que les communautés locales des hautes terres andines du Pérou vivent de la viande, du lait et de la laine de ces bêtes.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Peru/2004
Une famille de la zone sinistrée.

Selon les estimations les plus fiables dont on dispose, le froid a causé la mort de plus de 75 000 animaux de ferme, détruit plus de 300 000 hectares de cultures vivrières, et endommagé 347 000 hectares supplémentaires de cultures. La plupart des habitants des zones sinistrées sont des paysans pauvres, qui gagnent tout juste leur vie grâce à l’élevage de troupeaux de lamas et d’alpacas et aux cultures de subsistance.

La neige a tendance à diminuer, mais il persiste des températures glaciales allant jusqu’à moins 22 degrés Celsius, ce qui entraîne, d’après les autorités sanitaires, beaucoup de bronchites et de pneumonies chez des enfants et des personnes âgées. Selon les pouvoirs publics, on a enregistré plus de 400 000 cas de pneumonie.

La situation pourrait s’aggraver considérablement car les températures hivernales les plus basses sont généralement enregistrées en août ou septembre.

Un bon nombre d’enfants de ces zones sinistrées ne disposent pas de vêtements chauds et  d’une alimentation suffisante, ce qui préoccupe l’UNICEF. Beaucoup de ces enfants sont dans l’incapacité d’aller à l’école. L’UNICEF continue à collaborer avec les communautés pour la fourniture de vêtements chauds, de couvertures et de médicaments de base.


 

 

Vidéo en anglais

25 juillet - Jeannette Gonzalez de l'UNICEF fait son rapport sur les enfants péruviens affectés par le temps glacial.

Bas débit
Voir clip (Real Format)

Haut débit
Voir clip (Real Format)

Recherche