En bref: Pérou

Au coup de sifflet final, les enfants sortent vainqueurs de la Copa America 2004

Image de l'UNICEF
© UNICEF/Peru/2004/Perez
Au cours d’un match, des enfants lèvent le pouce en signe de victoire.

LIMA, 25 juillet 2004 – Les enfants étaient l’objet de l’attention générale, lors de la récente coupe de football de la Copa America 2004.

La Confédération de football sud-américaine (en espagnol, la Confederación Suramericana de Fútbol ou CONMEBOL), a dédié la Copa America de cette année au développement de la petite enfance, en coopération avec l’UNICEF.  La Copa America est la coupe de football la plus ancienne et la plus importante d’Amérique latine.

Cette coupe régionale de football a commencé le 6 juillet et elle s’est déroulée dans différentes villes du Pérou. Au départ, douze équipes latino-américaines étaient en compétition, celles du Pérou, de Colombie, du Venezuela, de Bolivie, d’Argentine, d’Uruguay, du Mexique, de l’Equateur, du Brésil, du Paraguay, de Costa Rica et du Chili. La finale a opposé l’Argentine et le Brésil le 25 juillet. A la fin de la partie, les deux équipes n’avaient pas réussi à se départager (2 à 2) et c’est le Brésil qui est sorti vainqueur de l’épreuve des tirs aux buts, remportant ainsi pour ls 7e fois la Copa America.

La campagne en faveur des enfants de la Copa America avait pour thème « Con los niños sí se gana! » (« Avec les enfants, on gagne »). Le principal objectif était de favoriser le respect du droit des enfants. Ceux-ci ont besoin d’un bon départ dans la vie afin d’être en mesure de devenir des champions – non seulement de football mais dans tous les domaines.

Un enfant, né d’une mère en bonne santé, élevé dans une famille lui apportant de l’affection et grandissant dans un pays où les enfants constituent une évidente priorité, a davantage de chances d’aller jusqu’au bout d’un match de 90 minutes ou, dans sa vie, de toute autre entreprise constituant un défi.

La Copa America 2004 a également fourni l’occasion de mettre l’accent sur les besoins des enfants péruviens de moins de trois ans, en particulier dans les zones rurales des Andes et de l’Amazonie. Dans ces régions, la malnutrition chronique constitue un sérieux problème et elle dépasse les 50 pour cent dans certaines zones. Au Pérou, les taux globaux de mortalité infantile ont baissé dans les dix dernières années de façon significative, mais les progrès sont moindres dans les zones les plus pauvres.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/Peru/2004/Perez
Le projet « Bon départ » apporte un soutien au développement de la petite enfance dans les communautés pauvres.
La directrice générale, Mme Carol Bellamy, visite Cuzco lors des demi-finales de la Copa America.

Lors des demi-finales de la Copa America, la directrice générale de l’UNICEF, Mme Carol Bellamy, a visité Cuzco, l’une des six villes ayant accueilli la Copa America. Selon les indicateurs statistiques du bien-être des enfants, Cuzco a obtenu les moins bons résultats parmi les villes accueillant la Coupe. De Cuzco, Mme Bellamy s’est rendue à Hanaq, à 3 600 mètres d’altitude. Il s’agit de l’une des 400 communautés du Pérou où l’UNICEF cherche à favoriser la croissance et le développement de la petite enfance, depuis la gestation jusqu’à l’âge de trois ans.

Un programme de développement de la petite enfance, appelé « Buen Inicio » (Bon départ) et bénéficiant de l’appui de l’UNICEF, a commencé en 1999. Un total de 138 villages, 396 dispensaires et 207 communautés rurales y participent. À présent, les populations cibles comprennent notamment 31 000 femmes enceintes, 72 000 enfants de moins de trois ans et 10 000 familles. Les domaines d’intervention sont la nutrition, la santé, l’hygiène et un encouragement au développement adapté. Toutes les femmes enceintes et tous les enfants de moins de trois ans vivant dans les communautés participant au programme bénéficient d’un suivi prénatal et de la croissance de la part des services sanitaires.

Au cours de sa visite, Mme Bellamy a fait une importante déclaration sur les enfants du pays. « Pendant la Copa America, l’UNICEF a répété le mot d’ordre « Con los niños si se gana » (Avec les enfants, on gagne).  Je veux que les enfants du pays soient tout spécialement visés par ce mot d’ordre, » a-t-elle dit. « Il leur faut des politiques appropriées qui viennent compléter et renforcer les politiques nationales, et qui s’efforcent réellement de les faire progresser vers le respect de leurs droits. »


 

 

Photo gallérie

Vidéo (en anglais)

Deux ambassadeurs itinérants de l’UNICEF, George Weah et  Roger Moore, procèdent à des annonces publiques dans le cadre de la campagne de la Copa America 2004

George Weah (Annonce publique)
Voir clip vidéo (format Real Player)

Roger Moore (Annonce publique)
Voir clip vidéo (format Real Player)

Recherche