En bref: Panama

Une organisation de jeunesse au Panama, pratique l’éducation par les pairs en matière de VIH/SIDA en ayant recours au théâtre et aux arts plastiques

Image de l'UNICEF
© UNICEF Panama/2006/Cousineau
Les membres d’une organisation de jeunesse sensibilisent la population au VIH/SIDA à Colon (Panama). José, 16 ans, se trouve à l’extrême droite.

Par Anna Vives

COLON, Panama, 19 avril 2006 – Une fois par semaine, José, 16 ans, et ses amis se réunissent pour chanter, danser et bavarder, comme le font partout les adolescents. Mais à la différence de bien des adolescents, José et son groupe d’amis discutent essentiellement du VIH/SIDA.

José fait partie depuis quatre ans d’une organisation de jeunesse contre le VIH/SIDA, qui bénéficie du soutien de l’IDEMI (Instituto para el Desarrollo de la Mujer y la Infancia – Institut pour le développement de la femme et de l’enfance) et de l’UNICEF, ici à Colon. Cette organisation donne à des jeunes gens tels que José l’occasion de s’informer sur le VIH/SIDA, tout en leur apprenant à devenir des éducateurs pour leurs pairs, c'est-à-dire des jeunes qui transmettront à leur tour des informations sur la maladie à leurs camarades.
José et la centaine de garçons et de filles qui composent le groupe écrivent et montent des pièces qui abordent divers sujets concernant le VIH/SIDA. Ils jouent ces pièces afin de contribuer à la sensibilisation des enfants et des adolescents de leurs communautés. D’autres activités figurent également au programme – telles que le sport, la peinture et la musique.

Une bonne base pour des décisions en matière de santé

L’IDEMI forme chaque année 1 000 jeunes qui seront chargée de l’éducation de leurs pairs en matière de VIH/SIDA (il en a formé environ 4 000 depuis sa création). « Notre tâche principale est d’organiser les adolescents pour la prévention du VIH/SIDA, de les préparer et de les éduquer dans cet objectif », dit Beth Vargas, la Coordinatrice du programme.

À Colon, la ville dont le taux de prévalence du VIH est le deuxième du Panama, des études récentes indiquent que la plupart des personnes séropositives dans la tranche d’âge de 20 à 40 ans ont contracté le virus alors qu’elles étaient adolescentes. Les programmes de prévention tels que celui de José ont pour but d’apporter aux enfants et aux jeunes gens les moyens dont ils ont besoin pour se protéger eux-mêmes et pour faire les bons choix.

« Globalement, nous protégeons leur droit d’être informés et de savoir ce qu’est le VIH », dit Ana Nestorvic, Assistante de programme. « Ils pourront ainsi, plus tard, prendre les décisions qui protégeront leur santé ».

John Allison, depuis New York, a contribué à cet article.


 

 

Vidéo (en anglais)

19 avril 2006 :
La Correspondante de l’UNICEF, Anna Vives, décrit une organisation de jeunesse au Panama qui forme des jeunes au rôle d’éducateur dans le domaine du VIH/SIDA.

bas | haut débit
(Real player)

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche