Pakistan

Actualité

Au Pakistan, touché par les inondations, le rétablissement des prestations de santé profite aux mères et aux enfants
DISTRICT DE RAJANPUR, Pakistan, 9 août 2013 – Chaque fois qu’elle regarde sa petite fille profondément endormie dans ses bras Amna Bibi, 28 ans, est émue. Malaika a seulement dix jours. Elle est la plus jeune des six enfants d’Amna et la seule qui soit née sous surveillance médicale. Tous ses autres enfants sont nés chez elle.

Déterminée à protéger chaque enfant pakistanais de la rougeole
QUETTA, Pakistan, 2 mai 2013 – Kausar Parveen prépare une injection. Sa détermination à vacciner chaque enfant se trouvant à sa portée la pousse à agir avec la même vigueur depuis un quart de siècle.

La différence entre la vie et la mort pour les enfants dans la province de Sindh, au Pakistan
DISTRICT DE SANGHAR, Province du Sindh, Pakistan, 15 avril 2013 - Nightat Bibi est originaire d'un village isolé de tout dans le district de Sanghar. Cette mère de cinq enfants, sait très bien qu’un enfant souffrant de malnutrition est particulièrement exposé aux maladies, voir à la mort.

Au Pakistan, s’attaquer aux causes premières du travail des enfants
BAHAWALPUR, Pakistan, 18 mars 2013 – Iqra Khalid, 13 ans, rêve d’être enseignante. « J’aimerais aider ceux qui ne peuvent aller à l’école », dit-elle avec un sourire éclatant.

Inauguration d’écoles construites par l’UNICEF dans la région à forte activité sismique de Khyber Pakhtunkhwa, au Pakistan
GARI HABIBULLAH, Pakistan, 22 juin 2012 - Khadija Riaz, 11 ans, se souvient du séisme qui a dévasté le nord-ouest du Pakistan en 2005. Elle était alors en deuxième année primaire à l'école de la mosquée de Paksayr, non loin de la ville de Gari Habibullah dans la province de Khyber Pakhtunkhwa.

Au Pakistan, la mise au premier plan de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène améliore la santé et l'alimentation des enfants
DISTRICT DE MUZAFFARGARH, Pendjab, Pakistan, 21 mars 2012 – Dans le Pendjab rural, à l'intérieur des bâtiments d'une ferme couverte de poussière, Ume Hani, 7 ans, aide sa tante, Ume Hassan, 16 ans, à préparer des pains plats. Ume Hassan est assise sur le sol, plongeant ses mains dans de l'eau salubre alors qu'elle pétrit la pâte.

Le projet Taleem-ul-Amal aide les enfants qui travaillent à obtenir une éducation au Pakistan
SIALKOT, Pakistan, 10 janvie  2012 – Les yeux de Chand Khushi Mohammad, 12 ans, se remplissent de tristesse à l’évocation de sa vie d’avant, lorsqu’il marchait dans les rues et ramassait les ordures, près de Sialkot, une ville connue pour ses activités de manufacture d’articles de sport, dans la province de Punjab, au Pakistan.

Les enfants vulnérables s'efforcent de surmonter les effets des crues au Pakistan
DISTRICT DE BENAZIRABAD Pakistan - 29 décembre 2011 - Dans le camp de  Quaid-e-Awam, les yeux du petit Tariq Ali, 11 ans, sont cernés de noir.

Alors que les victimes des inondations au Pakistan retournent chez elles, l’insuffisance de financement menace les prestations de services
PROVINCE DU SINDH, Pakistan, 20 décembre 2011 – Nawo ferme à moitié les yeux dans le soleil des premières heures du matin, alors que sa fille Sarita, âgée de trois ans, marche pieds nus dans la boue. Autour d’elles, des monceaux de ruines jonchent la terre encore meurtrie.

Au Pakistan, à la suite des inondations, l'UNICEF et ses partenaires offrent des cours d'hygiène et assurent la distribution d'eau potable
SINDH, Pakistan, 13 décembre 2011 – Au Pakistan, des dizaines de milliers d'enfants affectés par les inondations restent protégés des maladies grâce à un approvisionnement en eau potable, à des  sanitaires et à des cours d'hygiène. Mais le manque de financement fait peser un doute sur l'aide humanitaire à venir.

Les centres de protection de l'enfance de l'UNICEF fournissent un environnement protecteur aux enfants des rues du Pakistan
QUETTA, Pakistan, 14 novembre 2011 - Pour Nazdana, 15 ans, la seule pensée de jouer avec ses amies a à l'extérieur avait pour habitude de la remplir d'anxiété. Chaque fois qu'elle s'aventurait hors de la sécurité de sa maison à Quetta, la capitale de la province du Balochistan au Pakistan, elle devait subir le harcèlement des jeunes hommes. Pétrifiée, elle et ses amies rentraient vite dans leurs maisons, trop effrayées pour tenir tête aux garçons et leur demander d'arrêter leur comportement inconvenant et offensant.

Les centres d’apprentissage temporaires appuyés par l’UNICEF permettent aux enfants affectés par les inondations au Pakistan de recevoir une éducation
SINDH, Pakistan, 1er novembre 2011 – Noor Jehan, 10 ans, fait partie des 60 élèves d’un centre d’apprentissage temporaire (CAT) établi par l’UNICEF dans le camp de Bukhaira grâce à son partenaire, la Strengthening Participatory Organisation (SPO).

Au Pakistan, les familles déplacées par les nouvelles inondations font face à un avenir incertain
BADIN DISTRICT, SINDH, Pakistan, 15 septembre 2011 – Mubarak, 37 ans, et son fils Rajab, 10 ans, se frayent un chemin dans les eaux de crue sales qui leur arrivent à la taille. Ils essayent d’extraire quelque chose des eaux profondes et boueuses, mais de loin on ne sait pas encore ce que c’est. Tandis qu’ils se rapprochent du bord et que l’eau devient de moins en moins profonde, un gros coffre en bois fait surface.

L’UNICEF appuie la lutte contre la malnutrition infantile dans les districts pakistanais ravagés par les inondations
NOWSHERA, Pakistan, 2 août 2011 – Depuis que les inondations ont détruit ses récoltes, Ibrahim, 36 ans, enseignant et père de quatre enfants, a du mal à joindre les deux bouts pour nourrir sa famille. Ses deux plus jeunes enfants se relèvent d’une malnutrition sévère aiguë.

L’UNICEF aide à reconstruire une école dans un village du nord-ouest du Pakistan ravagé par des inondations
NOWSHERA, Pakistan, 1er août 2011 – En juillet 2010, quand les inondations ont atteint le village de Kheshgi Bala, l’école de Maryam – située à proximité immédiate de la rivière Kaboul — s’est trouvée rapidement menacée. La rivière, au flot imposant mais habituellement calme, a été gonflée par les pluies intenses de la mousson et a débordé de son lit pour envahir les terres avoisinantes et l’école qui a été noyée sous trois mètres d’eau et 50 centimètres de boue.

Des services de santé améliorés pour les mères et les nouveau-nés dans les villages touchés par les inondations au Pakistan

HAJI GHAZI, Pakistan, 29 juillet 2011 – À Haji Ghazi, petite ville du sud de la province du Pendjab, des dizaines de femmes, certaines enceintes, d’autres avec leur nouveau-né, remplissent une salle de l’unité de soins de base (USB) de la ville. Un médecin les examine avec attention, une par une, et les conseille.

L'histoire d'Ejaz : ce jeune garçon garde espoir après les inondations du Pakistan
PROVINCE DU SINDH, Pakistan, 28 juillet 2011 –Ejaz Najum, 12 ans, vivait à Karampur, dans le nord de la Province du Sindh, quand les inondations ont ravagé son village tout entier et les communautés avoisinantes à la fin de juillet 2010. À travers le Pakistan, les inondations massives ont envahi les fermes, les écoles et les centres de soins, et interrompu les services sociaux de base, de l'Himalaya à la mer d'Oman.

Les cliniques mobiles protègent les enfants contre la malnutrition au Pakistan après les inondations
Province du Sindh, Pakistan, 30 juin 2011 – La bataille contre la malnutrition des enfants de la province du Sindh frappée par les inondations s’engage même dans les villages les plus petits et les plus isolés, grâce aux équipes de santé mobiles soutenues par l'UNICEF.

Au Pakistan, après les inondations, de nouvelles écoles offrent une vie normale et des débouchés pour les communautés
MUZAFFARGARH, Pakistan, 19 mai 2011 – Les enfants du petit village de Mullan Walla, situé dans le district de Muzaffargarh, gravement touché par les crues, étaient tout sourire quand ils ont commencé les cours dans une école appuyée par l'UNICEF qui a récemment ouvert ses portes. 

Des enfants suivent des cours dans un centre d’éducation temporaire mis en place par l’UNICEF dans le village de Mulla Wala au sud du Pendjab, au Pakistan
DISTRICT DE LAYYAH, Pakistan, 6 avril 2011 – Les catastrophiques inondations de l’été dernier au Pakistan ont entraîné un changement d’attitude concernant la décision d’envoyer ou non les filles à l’école.

Au Pakistan, l'UNICEF s'efforce de convaincre les communautés isolées d'abandonner les mariages d'enfants
SALEWALA, Pakistan, 16 mars 2011- Les inondations désastreuses au Pakistan en juillet dernier ont apporté la possibilité de convaincre les communautés rurales de cesser de contraindre les filles aux mariages d'enfants.

Au Pakistan, l’UNICEF et ses partenaires apportent une assistance vitale malgré l’hiver rigoureux
DISTRICT DE KOHISTAN, Pakistan, 18 février 2011 – Les hélicoptères des Nations Unies chargent rapidement l’approvisionnement de l’UNICEF (notamment des vêtements et chaussures pour enfants, des couvertures, des kits pour nouveau-nés et des suppléments nutritionnels) depuis l’entrepôt de Pattan au Kohistan, l’un des districts les plus ravagés par les inondations, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, au nord-ouest du Pakistan.

Au Pakistan, après les inondations de 2010, les enfants et les familles sont confrontés à des défis de plus en plus grands
ISLAMABAD, Pakistan, 7 février 2011 – Les dizaines de milliers d'enfants qui ont survécu aux terribles inondations du Pakistan sont menacés par le froid et l'hypothermie alors que les températures hivernales chutent. Les conditions météo, glaciales la nuit, touchent le pays entier mais sont particulièrement sévères dans la province montagneuse de  Khyber Pakhtunkhwa, au nord-ouest du Pakistan, où la neige est tombée.   

Au Pakistan, dans la région de Swat, l'Assemblée des enfants permet aux jeunes de se faire entendre
DISTRICT DE SWAT, Pakistan, 2 février 2011 – Malalai Yousafzai, 13 ans et élève de septième année, a présidé avec confiance une séance de l'Assemblée des enfants qui s'est récemment déroulée dans le district de Swat, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, au Pakistan. Ceux qui ont participé à l'assemblée « ont exprimé leurs préoccupations concernant les questions de droit des enfants et présentent des solutions concrètes pour faire face à celles-ci, », a expliqué Malalai.

Six mois après les inondations au Pakistan, la situation reste désespérée
NEW YORK, USA, 28 janvier 2011 – Six mois après les inondations dévastatrices qui ont déchiré le Pakistan, le pays reste en situation d’urgence. L’ampleur de la tragédie a été difficile à mesurer pleinement. Des millions de personnes restent sans nourriture ni abri, et la situation pourrait empirer maintenant que l’hiver s’annonce.

Six mois après les inondations au Pakistan, la malnutrition frappe durement les zones affectées
PROVINCE DU SINDH, Pakistan, 27 janvier 2011 - Les eaux des crues qui ont dévasté le Pakistan d'un bout à l'autre il y a six mois se sont retirées en laissant apparaître une nouvelle crise humanitaire : la malnutrition infantile. « Je n'ai pas vu de tels niveaux de malnutrition depuis les pires famines en Éthiopie, au Darfour et au Tchad. C'est choquant, c'est épouvantable », a déclaré Karen Allen, la représentante adjointe de l'UNICEF au Pakistan.

Au Pakistan, après les inondations et le conflit, les écoles de la vallée de Swat accueillent de nouveau les enfants
KHYBER PAKHTUNKHWA, Pakistan, 21 janvier 2011 – Alors que les paysans sont occupés à travailler dans leurs champs, dans le magnifique village de Sheen Patay – situé dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, une région touchée par les inondations et déchirée par un conflit -- les élèves se précipitent avec enthousiasme à l'école primaire publique pour filles qui vient juste d'être rénovée.

Au Pakistan, des millions de personnes déplacées par les inondations se préparent à affronter l'hiver sans toit
PROVINCE DU PUNDJAB, Pakistan, 8 décembre 2010 – Les eaux de crues qui ont dévasté un cinquième des terres du Pakistan et affecté les vies de plus de 20 millions de personnes se sont retirées dans la plupart des zones sinistrées mais la souffrance qu'elles ont laissée derrière elles est indescriptible. Et à présent, au moins 10 millions de personnes déplacées à travers le pays sont en train de regagner leurs foyers pour tenter de reconstruire leur vie.

Au nord-ouest du Pakistan, des centres amis des enfants aident les jeunes victimes des inondations et du conflit armé
PROVINCE DE KHYBER PAKHTUNKHWA , Pakistan, 29 novembre 2010 – Les eaux de crues ont peut-être baissé dans le village de Band Koray, dans le district de Dera Ishmail Khan, mais les problèmes des familles retournant chez elles se sont multipliés. Ici, dans la province de  Khyber Pakhtunkhwa, au nord-ouest du pays, la situation reste désespérée pour les millions de personnes qui ont perdu le peu qu'elles possédaient.

Au Pakistan, dans la province du Sindh, l'UNICEF appuie les actions destinées à combattre la malnutrition

DISTRICT DE THATTA, Pakistan, 22 novembre 2010 – Les inondations de mousson dévastatrices qui ont récemment affecté plus de 20 millions de personnes au Pakistan, dont 2,8 millions d'enfants de moins de cinq ans, ont fait remonter à la surface  beaucoup de problèmes sous-jacents. Dans un pays qui connaissait  déjà des taux élevés de malnutrition plutôt alarmants , les inondations n’ont fait qu’aggraver la situation.

Des écoles provisoires appuyées par l'UNICEF offrent de nouvelles perspectives aux enfants des camps de réfugiés victimes des inondations
BALOUCHISTAN, Pakistan, 15 novembre 2010 – Assise dans la tente familiale, Reshma, 8 ans, montre fièrement à sa mère le manuel scolaire qu'elle a reçu du centre d'enseignement provisoire  (TLC – Temporary learning centre) ici même dans un camp de réfugiés situé à la minoterie de Jaffarabad.

L’UNICEF intervient face à la menace de mines terrestres égarées au lendemain des crues soudaines au nord-ouest du Pakistan
KHYBER PAKHTUNKHWA, Pakistan, 9 novembre 2010 – De catastrophiques inondations ont fait basculer la vie de Tayyab, 4 ans, et de sa famille. Son père, Mohammad Aslam, est un petit agriculteur du village isolé de Sadra Sharif, situé au nord-ouest du Pakistan dans la province de Khyber Pakhtunkhwa.

Le temps presse pour les victimes des inondations dans une région de la province de Sindh au Pakistan.
RÉGION DE DADU, Pakistan, 2 novembre 2010 – Les inondations récentes au Pakistan ont particulièrement éprouvé la région de Dadu, dans la province de Sindh, au sud du pays. Près de la moitié de sa population, soit 1,3 million de personnes, est déplacée, la quasi-totalité de la région est affectée, ce qui explique que l’approvisionnement et l’assistance médicale aux victimes des inondations présentent des défis monumentaux.

Après les inondations au Pakistan, des espaces « amis des enfants » pour aider ceux et celles qui sont atteints de handicap
PROVINCE DU SINDH, Pakistan, 15 octobre 2010 – Rehana, 12 ans, est une enfant atteinte d'un handicap dont les yeux ont simplement vu bien trop de souffrance pour quelqu'un de si jeune. Ayant fui avec sa famille les eaux de crues qui ont submergé sa maison dans la province du Sindh, au Pakistan, elle vit à présent dans un secteur pauvre de la province où les filles sont isolées au sein de leur communauté, ont un accès limité à l'école et ne peuvent pas gagner beaucoup d'argent.

Au Pakistan, les jeunes rescapés des inondations entament une lutte difficile contre la malnutrition
MINGORA, Pakistan, 13 octobre 2010 – Le mois dernier, Najma Syed Ali Khan, 19 ans, a amené sa fille Rukhsar âgée de sept mois au centre de stabilisation nutritionnelle du Centre Hospitalier Universitaire de Saidu, dans le district de Swat au nord-ouest du Pakistan. Bouleversée, Najma apprend que son bébé souffre non seulement de malnutrition aiguë sévère mais également d’une gastro-entérite.

Alors que la situation de crise persiste au Pakistan, l’eau et l’assainissement demeurent les besoins les plus urgents
THATTA, Pakistan, 11 octobre 2010 – Cruelle ironie du sort pour cette population habitant dans les tentes de ces vastes camps créés à la suite des inondations qui ont dévasté le pays. Bien que l’eau ait endommagé et détruit près de deux millions d’habitations et affecté la vie de plus de 20 millions de personnes il y a à peine une semaine, c’est justement l’eau qui, aujourd’hui, manque le plus à ces personnes.

Au Pakistan, l'UNICEF et ses partenaires font la promotion de l'hygiène dans les écoles affectées par le conflit et les inondations
DISTRICT DE SWAT, Pakistan, 4 octobre 2010 – Le niveau des eaux le long de la Swat, une rivière, est retourné à la normale mais les signes des dégâts provoqués par les récentes inondations sont partout. Les ponts, les routes, les écoles, les établissements médicaux, les systèmes de distribution d'eau et d'assainissement de la vallée de Swat – qui avaient déjà subi les effets du conflit armé durant les deux dernières années – sont sérieusement touchés.

Alors que la crise provoquée par les inondations persiste, l'UNICEF apporte une aide à la santé et à l'éducationdans le sud du Pakistan
THATTA, Pakistan, 27 septembre 2010 – Thatta, une ville de la province du Sindh, au sud du Pakistan, est l'un des endroits les plus durement touchés par les récentes inondations subies par le pays. C'est aussi là que se trouvent les fameuses collines de Makli, un lieu célèbre de sépulture pour quelque 125 000 saints soufis.

Dans la province pakistanaise du Sindh, dévastée par les inondations, les femmes agents de santé jouent un rôle essentiel
AGHA ALI JATOI, Pakistan, 15 septembre 2010 –  Dans le petit village d'Agha Ali Jatoi, dans la province pakistanaise du Sindh, une brise souffle à travers une plantation de dattiers. Sur les maisons de boue, les lignes de montée des eaux – certaines atteignant jusqu'à deux mètres de hauteur – sont les témoins muets des eaux de crues dévastatrices qui se sont depuis retirées de ce  petit village de 900 personnes.  

Au Pakistan, éducation et activités récréatives en situation d'urgence pour les enfants déplacés par les inondations
SUKKUR, Pakistan,13 septembre 2010 – Au cours des dernières semaines, les inondations provoquées par la mousson au Pakistan ont déplacé des millions de personnes et détruit ou endommagé environ 1,8 million d'habitations et plus de 9000 écoles. Les dernières estimations de l'ONU évaluent le nombre total de personnes sinistrées à 20,5 millions dont, bien sûr, des millions d'enfants et de femmes vulnérables.

L'histoire d'Arbeli : trouver un refuge dans les camps de fortune du Pakistan
SUKKUR, Pakistan, 9 septembre 2010 - Arbeli, 8 ans, s'est assise avec les autres enfants sur un hamac, sous des étoffes qui leur font de l'ombre. Elle observait le Dr Nasreem Khaskheli, qui soignait des malades dans son dispensaire du camp provisoire.

Au Pakistan, les patrons de l'UNICEF et du Programme alimentaire mondial effectuent une visite dans la province du Pundjab, sinistrée à la suite des inondations
GUJRAT, Pakistan, 2 septembre 2010 –  Dans une démonstration de soutien aux victimes des inondations du Pakistan, le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake et la Directrice générale du Programme alimentaire mondiale (PAM) Josette Sheeran ont effectué une visite des sites des opérations humanitaires menées par les agences dans le district de Muzzafargarh du Pundjab, une des provinces les plus sinistrées du pays.

Au Pakistan, le Directeur général de l'UNICEF effectue une visite dans le district de Charsadda qui est sinistré à la suite des inondations
DISTRICT DE CHARSADDA, Pakistan, 31 août 2010 – La visite de deux jours au Pakistan du Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake, qui s'achève aujourd'hui, a reflété l'ampleur de la situation d'urgence à laquelle est confronté le pays avec plus de 17 millions de personnes touchées par les inondations provoquées par des pluies de mousson exceptionnellement importantes.

Au Pakistan, alors que le Directeur général effectue une visite, l'UNICEF s'efforce de distribuer de l'eau potable aux familles
NEW YORK, États-Unis, 30 août 2010 – De gigantesques inondations continuent de dévaster le Pakistan. Près de 18 millions de personnes ont été affectées et environ un cinquième du pays reste sous les eaux. Le nombre de tués est passé à presque 1600 depuis le début des inondations, il y a un plus d'un mois.

Dans la province du Pendjab, au Pakistan, des millions de personnes sont sinistrées et des milliers d'entre elles vivent dans des camps

DISTRICT DE MUZAFFARGARH, Pakistan, le 30 août 2010  - Le directeur général de l'UNICEF Anthony Lake est arrivé au Pakistan aujourd'hui pour visiter les zones frappées par les inondations et voir les opérations de l'UNICEF assistant les millions de personnes touchées par les inondations. Demain, M. Lake et la directrice générale du Programme alimentaire mondial, Josette Sheeran, effectueront une visite des zones inondées dans la division de Multan, dans la province du Pendjab.

Carnet de route : au Pakistan, un médecin se bat contre les eaux pour sauver sa famille

ISLAMABAD, Pakistan, 23 août 2010 – « Réveille toi et aide-moi à récupérer les enfants! » était en train de crier ma femme. « Nous devons quitter la maison immédiatement. »

Au Pakistan, le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud effectue une visite dans des camps de réfugiés
SUKKUR, Pakistan, 20 août 2010 – « L'ampleur de la souffrance et des dégâts causés par les récentes inondations du Pakistan sont sans précédent , » a dclaré le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud, Daniel Toole, après avoir effectué cette semaine une visite dans le secteur. Le pays est confronté à sa plus importante catastrophe depuis plus de 30 ans.

Au Pakistan, touché par les inondations, les opérations de secours doivent être étendues de toute urgence
DISTRICT DE CHARSADDAH, Pakistan, 18 août 2010 – Selon des estimations du gouvernement, les eaux de crue ont laissé derrière elles au Pakistan un amas de ruines en affectant environ 20 millions de personnes. Dans la province de Khyber-Pakhtunkhwa, au nord-ouest du pays, les inondations ont touché des millions de personnes, les femmes et les enfants en représentant la grande majorité. 

« La communauté internationale n'a toujours pas compris l'ampleur de la crise au Pakistan, » affirme le Directeur régional de l'UNICEF
PESHAWAR, Pakistan, 17 août 2010 – Le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud, Daniel Toole, a effectué cette semaine une visite dans la province pakistanaise de Khyber-Pakhtunkhwa pour observer les ravages provoqués par les graves inondations que connaît le pays.

Au Pakistan, dévasté par les inondations, 3,5 millions d'enfants sont confrontés au risque de maladies
KARACHI, Pakistan, 17 août 2010 – Plus de 3 millions d'enfants au Pakistan sont confrontés de façon importante au risque des maladies d'origine hydrique, ce qui en fait les victimes les plus vulnérables de l'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire.

L’aide d’urgence de l’UNICEF arrive au Pakistan alors que les inondations catastrophiques se poursuivent
KARACHI, Pakistan, 12 août 2010 – Alors que se poursuit la pire catastrophe naturelle vécue au Pakistan de mémoire d’homme, un avion de ligne affrété, transportant 100 tonnes métriques d’approvisionnements d’urgence de l’UNICEF, est arrivé dans la ville portuaire méridionale de Karachi tôt ce matin. Cette expédition comprend des colis sanitaires, des produits nutritifs, des trousses de sage-femme et des bâches pour les familles affectées par des semaines de pluies de mousson et d’inondations dans différentes parties du pays.

Des communautés déplacées à cause des inondations au sud du Pakistan à la recherche d’un abri
SUKKUR, Pakistan, 10 août 2010 - Les inondations au nord-ouest du Pakistan de ces dernières semaines se sont à présent propagées vers le sud, la situation d'urgence touchant la province du Sindh à son tour, alors que des pluies de mousson torrentielles continuent à tomber sur de vastes zones du pays.

Les femmes et les enfants affectés par les inondations dans le nord-ouest du Pakistan ont besoin d’une aide d’urgence pour survivre

PESHAWAR, Pakistan, 9 août 2010 - « J'ai passé quatre nuits en haut d'un arbre, » raconte Araba Bibi, âgée de 70 ans, une veuve du village de Jala Bela, à la périphérie de Peshawar, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, au nord-ouest du Pakistan, qui a été ravagée par les inondations.

Les agents humanitaires s’efforcent de contrer les flambées épidémiques dans la zone d’inondation au Pakistan
NEW YORK, USA, 4 août 2010 – Alors que les efforts de secours d’urgence s’intensifient dans les provinces du nord-ouest du Pakistan qui ont été inondées par les pluies torrentielles cette semaine, une décrue s’opère petit à petit, et certaines des régions sinistrées sont enfin devenues accessibles. Le gouvernement pakistanais et ses partenaires humanitaires – y compris l’UNICEF – peuvent désormais évaluer l’ampleur de la crise qui a affectée plus de 3 millions de personnes, dont la moitié sont des enfants.

L'UNICEF intervient dans le nord-ouest du Pakistan alors que les inondations touchent plus de 3 millions de personnes
NEW YORK, États-Unis, 3 août 2010 – Plus de 1 400 personnes sont mortes et plus d'un million d'enfants ont besoin d'une aide d'urgence à la suite des pires inondations subies par le Pakistan en 80 ans . Les crues ont dévasté ces derniers jours des parties entières du pays. Alors que s'amorce la décrue, l'UNICEF et ses partenaires envoient une aide d'urgence dans  la zone d'inondation.

Aider les enfants sans foyer à quitter la rue au Pakistan

KARACHI, Pakistan, 19 février 2010 - Des dizaines de milliers d'enfants vivent ou travaillent dans les rues de cette ville, la plus grande du Pakistan. C'est dans ces rues qu'Ali (son nom a été modifié) vivait autrefois.

 

Reconstruire la vie des familles affectées par le conflit dans le Swat
MINGORA, Pakistan, 13 août 2009 - Taj Meena, une mère de dix enfants, est originaire d'un petit village de la belle vallée de Marguzar, qui était autrefois un paradis touristique recherché du district de Swat, dans la province de la Frontière du Nord-Ouest, au Pakistan. Au début du conflit, en avril, sa famille, contrairement à des milliers d'autres, a décidé de rester.

Les enfants qui ont été abandonnés dans les zones touchées par les combats ont besoin d'aide

MINGORA, Pakistan, 10 août 2009 - A l'hôpital central de Mingora, qui a récemment rouvert, Maryam, 16 ans, se blottit contre sa grand-mère, Musakhel.

 

Au nord-ouest du Pakistan, des familles déplacées par les combats commencent à rentrer chez elles
NEW YORK, 16 juillet 2009 – Certaines des quelque 2 millions de personnes qui ont été déplacées par les combats au Pakistan dans la province de la Frontière du Nord-Ouest ont commencé à rentrer chez elles.

Au Pakistan, les enfants des zones touchées par les combats ont un besoin urgent de services de santé
TAKKAR, District de Mardan, Pakistan, 16 juillet 2009 – La chaleur est étouffante dans l'école secondaire publique de Takkar, un établissement surpeuplé qui abrite aujourd'hui 106 familles déplacées provenant des zones touchées par les combats des districts de Swat et de Buner, dans le nord-ouest du Pakistan.

La session annuelle du Conseil d'administration se conclue en pleurant la perte tragique d'un collègue

NEW YORK, États-Unis, 11 juin 2009 – Le dernier jour de la session annuelle du Conseil d'administration de l'UNICEF a débuté sur une note sombre hier matin. La Directrice générale, Ann M. Veneman, a fait l'éloge de Perseveranda So, Chef de l'Éducation au bureau de l'UNICEF d'Islamabad au Pakistan, qui a été tuée dans l'attentat à la bombe d'un hôtel de Peshawar, le 9 juin. Le Conseil d'administration a ensuite observé une minute de silence à sa mémoire.

Le Chef de l'Éducation du bureau de l'UNICEF au Pakistan Perseveranda So tuée dans l'attentat à la bombe de Peshawar
NEW YORK, États-Unis, 10 juin 2009 – La violence ininterrompue dans le nord-ouest du Pakistan a fauché encore plus de vies hier, lorsqu'un véhicule qui était entré de force dans le parking de l'Hôtel Pearl Continental à Peshawar, a brusquement explosé. Parmi les tués dans l'attaque on dénombre Perseveranda So, 52 ans, qui occupait les fonctions de Chef de l'Éducation au bureau de l'UNICEF à Islamabad.

In Memoriam : Perseveranda So, 1956-2009
NEW YORK, USA, 10 juin 2009 – La famille UNICEF au grand complet pleure aujourd'hui la perte tragique de Perseveranda So, suite à  l'attentat à la bombe contre un hôtel au nord-ouest du Pakistan hier dans la nuit. Elle nous manque déjà. Elle était un exemple du meilleur de l'UNICEF, et nous l'honorerons en continuant son travail - notre travail - nous chérirons sa mémoire dans nos coeurs.

Des soins de santé pour les mères et les femmes enceintes déplacées par le conflit au Pakistan
MARDAN, Pakistan, 5 juin 2009 - « Je n'ai rien pour l'enfant dont je suis enceinte. J'avais fait tellement de vêtements pour mon bébé mais je n'ai pas pu les emporter avec moi, » dit Azra qui est enceinte de neuf mois de son troisième enfant et est venue pour un examen prénatal à l'unité de soins généraux du Camp Sheikh Yasin, à Mardan.

Stabiliser la vie des enfants déplacés au Pakistan

SWABI, Pakistan, 3 juin 2009 - « Là-bas, nous ne pouvions pas aller à l'école. Ici, il n'y a pas de bombardements. Ici, nous n'avons pas peur, » dit Ikram Ullah, 10 ans, assis dans la cour poussiéreuse de l'école primaire du camp de Chota Lahore avec ses deux jeunes sœurs, Hinaz, 7 ans, et Naseema, 6 ans. « Mais mon école et mes camarades de classe me manquent. »

Une main tendue aux orphelins affectés par les combats dans la vallée de Swat
PESHAWAR, Pakistan, 1 June 2009 – “Muzammil misses our mother and he wants to go back to our home in Mingora,” says Anas, age 10. He and his brother lost their father in a bomb blast last year and their mother could no longer afford to take care of them. Young Muzammil stays as close as he can to his big brother and refuses to participate in the conversation.

« Nous étions effrayés » : Alors que les approvisionnements arrivent, les enfants s’efforcent de faire face aux défis nés du conflit au Pakistan
PROVINCE DE LA FRONTIÈRE DU NORD-OUEST, Pakistan, 29 mai 2009 – Sous la tente où sont accueillis des élèves de première année, dans le camp pour personnes déplacées de Yar Hussain, les filles sont en train de réciter les leçons du jour. Habiba Rojan est assise parmi le groupe d’élèves de six à sept ans. Elle paraît beaucoup plus âgée que les autres mais elle ignore son âge car elle n’a pas été enregistrée à la naissance. Elle pense avoir 12 ans.

Le Directeur régional de l'UNICEF rencontre les enfants et les familles touchés par les combats au Pakistan
CAMP DE JALALA, Pakistan, 26 mai 2009 – Sous l'accablant soleil de l'été, le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud Dan Toole a visité le camp de Jalala. M. Toole s'y est rendu la semaine dernière pour observer comment l'UNICEF apportait son aide aux personnes touchées par le plus important déplacement de population de l'histoire du Pakistan.

Le conflit en cours provoque le déplacement massif de familles dans le nord-ouest du Pakistan

CAMP DE JALALA, Pakistan le 22 mai 2009 – Depuis la fin d’avril, une nouvelle offensive de l’armée contre les militants dans le Nord-Ouest du Pakistan a causé le déplacement de plus de 1,5 million de personnes. Ils ont rejoint les 555 000 personnes déjà déplacées depuis octobre de l'année dernière et toujours incapables de rentrer chez elles.

Des familles déplacées font face à la crise humanitaire dans les camps au nord-ouest du Pakistan
NEW YORK, États-Unis, 15 mai 2009 - Moins de deux semaines après une incursion militaire qui a provoqué le déplacement massif de population dans la Vallée du Swat au  nord-ouestdu Pakistan , de plus en plus d'enfants et de familles luttent pour trouver un abri sûr dans les camps.

Une aide pour les enfants etles familles déplacées par les combats dans la Vallée de Swat au Pakistan
CAMP DE JALALA, Pakistan, 11 mai 2009 – Kiyanet, une fillette de 10 ans, marche avec détermination au milieu d'un groupe d'hommes qui attendent une distribution d'aide humanitaire. Tout près, des familles nouvellement arrivées, en sueur et couvertes de poussière, essayent de se faire enregistrer dans ce camp de déplacé du district de Mardan dans le nord-ouest du Pakistan.

Au Pakistan, des réseaux de soins pour les mères et les enfants
KHANPUR, Pakistan, 28 janvier 2009 – Une rangée de femmes est assise dans une salle d’attente au décor chatoyant au dispensaire de base de Khanpur. Les femmes sont venues soit pour leurs examens mensuels prénatals soit pour des visites postnatales accompagnées de leurs bébés, tous en bonne santé.

Dans la province du Balochistan, au Pakistan, le tremblement de terre laisse les enfants en situation vulnérable

BALOCHISTAN, Pakistan, 5 novembre 2008 – Le bilan du tremblement de terre de magnitude 6.4 qui a ravagé la province de Balochistan, dans le sud-ouest du Pakistan, le 29 octobre est lourd : plus de 200 morts, 108 000 personnes affectées, dont 50 pour cent sont des enfants et parmi ces derniers, 19 000 qui ont moins de cinq ans.

Après le passage du cyclone Yemyin, des espaces de sécurité pour les femmes et les enfants
PROVINCE DE SINDH, Pakistan, 10 janvier 2008 – Après le passage du cyclone Yemyin, qui a frappé le sud-ouest du Pakistan il y a six mois, on estime que 17 000 femmes se sont retrouvées exposées au risque d’abandon, aux mauvais traitements et à la violence. Des femmes qui ont perdu leurs bien personnels dans la catastrophe ne disposaient pas des cartes nationales d’identité qui leur auraient permis d’accéder à des prestations sociales.

Au Pakistan des sages-femmes de la communauté aident les mères et leurs bébés à survivre
SHAHDADPUR, Pakistan, 18 septembre 2007 – À l’intérieur d’une petite clinique aux murs de pisé, un groupe de futures mamans discute avec animation tandis qu’une sage-femme de la communauté effectue un bilan de santé. Celle-ci prend la tension d’une jeune femme, inscrit les chiffres dans le carnet de la patiente, et avec un sourire, assure la future mère que tout se passera bien.

Vaccinations et approvisionnement en eau salubre après les inondations dans le sud-ouest du Pakistan
BALOUCHISTAN, Pakistan, 1er août 2007 – Le village de Khurmastan est une oasis agricole entourée d’une large bande de terre aride. Les habitants voient en temps normal très peu de pluie, aussi les trombes d’eau du cyclone Yemyin, qui a frappé fin juin, ont-elles pris la population au dépourvu et porté un coup sévère à leurs moyens d’existence.

Dans le sud-ouest du Pakistan, le calvaire de Najma pour survivre aux inondations
PROVINCE DE SINDH, Pakistan, 10 juillet 2007 – De la nuit des inondations, la première chose dont Najma se souvient est une voix paniquée qui criait : «L’eau! L’eau!» Il était minuit quand l’adolescente, âgée de 14 ans, et ses quatre frères et soeurs se sont frayés tant bien que mal un chemin dans l’obscurité et ont finalement réussi à atteindre la route principale.

Les opérations de secours commencent à parvenir auprès des enfants et des familles victimes des inondations
NEW YORK, Etats-Unis, 5 juillet 2007 – Entravées par les crues subites et les routes bloquées, les opérations de secours ont commencé à arriver auprès des personnes les plus vulnérables, une semaine après le passage dévastateur du cyclone Yemyin sur le Pakistan

Dans un centre parrainé par l’UNICEF, les enfants des rues de Lahore découvrent qu’ils peuvent changer de vie
LAHORE, Pakistan, 8 novembre 2006 – « Personne, même pas la police, n’ose me toucher » affirme Rehan, un adolescent drôle et futé aux cheveux grossièrement coupés, vêtu d’un vieux shalwar kameez (les pantalons et la tunique traditionnels de l’Asie du Sud) et d’une veste en laine trop grande.

L’histoire de Zakia : soutenir l’éducation dans la zone du tremblement de terre au Pakistan
BATTAGRAM, Pakistan, 27 octobre 2006 – Sous le regard attentif de sa mère, Zakia Bibi se prépare pour l’école, rangeant soigneusement ses livres et ses classeurs.

La vie dans la région du Pakistan dévastée par le séisme, un an après
NEW YORK, Etats-Unis, 6 octobre 2006 – L’année qui vient de s’écouler a été extrêmement difficile pour les enfants qui vivent dans les régions dévastées par le tremblement de terre, dans le nord du Pakistan.

L’UNICEF apporte un enseignement de qualité axé sur les enfants dans la partie du Pakistan dévastée par le dernier séisme
BATTAGRAM, Pakistan, 8 septembre 2006 – Les vacances d’été finies, Parveen, 8 ans, s’est réhabituée à la vie dans sa nouvelle classe, sous une tente scolaire. Les bâtiments de son ancienne école ont été totalement détruits lors du tremblement de terre qui a touché si durement le Pakistan en octobre 2005, et les cours ont dû être interrompus à cause de la pénurie d’abris disponibles.

Au Pakistan, les pluies de mousson font courir un grave danger de diarrhée aux enfants dans la zone du séisme
BATTAGRAM, Pakistan, 11 août 2006 – Abdullah, qui est âgé de 12 ans, et sa petite sœur Shazma, qui a 10 ans, étaient sans connaissance lorsqu’ils sont arrivés dans le service pédiatrique ici, à Battagram.

Une enquête sur la santé et la nutrition fournit des informations fondamentales sur les survivants du tremblement de terre au Pakistan
NEW YORK, États-Unis, 9 mai 2006 – Sept mois après le terrible tremblement de terre qui a ravagé le Pakistan en octobre, la malnutrition demeure l’un des problèmes majeurs concernant les enfants de moins de cinq ans dans les zones touchées par le séisme.

Six mois après le tremblement de terre au Pakistan, l’alimentation et la santé des enfants sont les toutes premières préoccupations
MUZAFFARABAD, Pakistan, 6 avril 2006 – Six mois après le tremblement de terre qui a dévasté cette région du Cachemire, administrée par le Pakistan, l’UNICEF aide le Ministère de la Santé à faire fonctionner le centre d’alimentation thérapeutique pour enfants dénutris de Muzaffarabad et à fournir des infrastructures de soins aux communautés rurales qui n’en disposaient pas auparavant.

Au Pakistan, l’UNICEF aide les femmes et les enfants devenus handicapés à la suite de blessures causées par le séisme
 ISLAMABAD, Pakistan, 23 mars 2006 – Les personnes qui ont subi de graves blessures à la colonne vertébrale font partie des plus vulnérables des milliers de blessés victimes du tremblement de terre d’octobre dernier.

Au Pakistan, l'art et les marionnettes apportent joie et soulagement chez les enfants rescapés du séisme
BALAKOT (Pakistan), 9 mars 2006 – Ici même, au Nord du Pakistan, les enfants de Balakot ont enduré d'énormes souffrances. D'abord il y a eu le tremblement de terre d'octobre dernier dans lequel ont péri plus de 80 000 personnes et qui a fait des millions de sans-abri dans la région. Ensuite, il y a eu l'hiver glacial et les conditions de vie précaires dans des campements pour réfugiés.

Lucy Liu, Ambassadrice itinérante de l’UNICEF rencontre les survivants du tremblement de terre au Pakistan
NEW YORK, USA, 1er mars 2006 - Lucy Liu, Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, se rend sur les lieux du tremblement de terre au nord du Pakistan pour insister sur tout ce dont les survivants ont encore besoin. Durant son voyage, elle a parlé avec les enfants et s’est intéressée à la façon dont l’UNICEF soutient le processus de relèvement de la région.

Faciliter des mesures d’hygiène parmi les survivants du tremblement de terre
MUZAFFARABAD, Pakistan, 15 février 2006 – Dans la région du Cachemire administrée par le Pakistan et dans la Province de la Frontière du nord-ouest (NWFP), plus de 136 000 rescapés du tremblement de terre vivent dans des camps. , où l’UNICEF a engagé deux nouveaux et importants projets afin de mettre en place des pratiques d’hygiène.

Des centres de protection pour aider les enfants traumatisés par le tremblement de terre
CAMP DE HASNABAD, BAGH, Cachemire sous administration pakistanaise, 20 janvier 2006 – « Abda parle très peu depuis le séisme – aller à l’école du camp ou jouer ne semble pas l’intéresser. Elle pleure souvent la perte de sa mère et de sa petite sœur », dit Akbarbi, la grand-mère de la petite fille, installée dans le camp de Hasnabad, au Cachemire sous administration pakistanaise.

Rétablir l’approvisionnement en eau dans les zones du Pakistan affectées par le tremblement de terre
MUZAFFARABAD, Pakistan, 6 janvier 2006 – Près de trois mois après le séisme qui a ravagé la région frontalière entre le Pakistan et l’Inde, l’UNICEF poursuit ses efforts de secours dans cette zone. La distribution d’eau salubre aux personnes sinistrées demeure une priorité.

Aider les enfants affectés par le séisme à survivre aux rigueurs de l’hiver
PROVINCE FRONTIÈRE DU NORD-OUEST, Pakistan, 22 décembre 2005 – L’ombre allongée de l’hiver s’étend progressivement sur les montagnes de l’Himalaya. L’aube du jour le plus court de l’année est venue et les températures ont dégringolé dans le nord du Pakistan.

L’aide d’ECHO en vue de fournir des approvisionnements d’importance vitale pour les enfants du Pakistan
NEW YORK, États-Unis, 15 décembre 2005 – Les premières neiges sont tombées sur les montagnes du Pakistan et il est à craindre qu’un hiver froid ne tue des milliers de survivants du séisme d’octobre.

L’UNICEF distribue des vêtements d’hiver destinés aux enfants affectés par le séisme
SUDHAN GALI, Pakistan, 9 décembre 2005 – L’hiver himalayen arrive sur le Cachemire sous administration pakistanaise. Pour les enfants ayant survécu au séisme d’octobre, cela signifie à présent une lutte acharnée pour survivre par des températures glaciales.

Le séisme au Pakistan : l’UNICEF reprend son combat contre la rougeole
NEW YORK, États-Unis, 7 décembre 2005 – Au Pakistan frappé par le séisme, alors que le rigoureux hiver himalayen est imminent, l’UNICEF lutte à la fois contre la maladie et la chute brutale des températures.

Les secours aux victimes du séisme : prévenir les décès parmi la population des camps, en constante augmentation
MUZAFFARABAD, Pakistan, 30 novembre 2005 – La menace d’une nouvelle vague de décès parmi les survivants du tremblement de terre qui a ravagé le Nord du Pakistan devient chaque jour plus sérieuse. Des familles continuent à arriver pour trouver un abri provisoire dans les camps, fuyant l’arrivée de l’hiver et laissant derrière elles leurs villages gravement endommagés il y a déjà plusieurs semaines par la catastrophe.

Le Ministre français des affaires étrangères accorde un don de 2,5 millions d’euros à l’UNICEF lors de sa visite au Pakistan
ISLAMABAD, Pakistan, 21 novembre 2005 – Le Ministre français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, vient d’effectuer un déplacement d’urgence dans les régions du Pakistan dévastés par le tremblement de terre du mois dernier et il a accordé un don de 2,5 millions d’euros à l’UNICEF.

Eau potable et assainissement pour les survivants du tremblement de terre
MANSEHRA, Pakistan, 15 novembre 2005 – Plus d’un mois après le catastrophique tremblement de terre qui a dévasté le Nord-Ouest du Pakistan, le manque d’eau potable et de moyens d’assainissement menace la survie des rescapés.

Pendant l’Eid-al-Fitr, les enfants affectés par le séisme ont peu de raisons de se réjouir
ISLAMABAD, Pakistan, 3 novembre 2005 – La fête de l’Eid-al-Fitr, devrait être un moment de grande joie pour les enfants musulmans. C’est traditionnellement le jour des cadeaux et des rires, qui viennent en récompense, après le mois de jeûne du Ramadan.

La Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman, se rend dans la région dévastée par le séisme
NEW YORK, États-Unis, 31 octobre 2005 – La Directrice générale de l’UNICEF, Mme Ann M. Veneman, a effectué une tournée dans la Province frontalière du Nord-Est du Pakistan et dans le Cachemire sous administration pakistanaise, afin d’évaluer par elle-même l’importance des destructions entraînées par le séisme du 8 octobre. Mme Veneman est la première responsable d’une organisation humanitaire des Nations Unies  à se rendre dans cette zone.

Séisme en Asie du Sud : beaucoup d’enfants toujours en danger dans les régions isolées
MUZAFFARABAD, Pakistan, 18 octobre 2005 - Une course contre la montre est engagée pour  sauver 120 000 enfants qui n'ont pas encore été atteints par les opérations de secours dans les régions montagneuses isolées du Pakistan septentrional, frappé par le séisme.

Un groupe pakistanais de musique pop transmet aux enfants un message de prévention contre le VIH/SIDA
NEW YORK, 20 octobre 2005 - Le VIH/SIDA constitue un problème de plus en plus grave au Pakistan, où de nombreux cas ne sont pas signalés en raison de l'opprobre lié à cette maladie. Il est essentiel d'éduquer les 75 millions d'enfants de ce pays et de rompre le silence afin d'arrêter la propagation du virus.

Des hélicoptères apportent des secours alimentaires d’urgence dans les zones difficiles à atteindre
BALAKOT, Pakistan, 15 octobre 2005 -  L'aide humanitaire de l'UNICEF est en train de parvenir dans les régions les plus reculées du Pakistan, touchées par le séisme.

Séisme en Asie du Sud-Est : des hélicoptères acheminent les secours vers des zones isolées
Mansehra, Pakistan/New York, le 12 octobre 2005 - Les rescapés du séisme qui a dévasté l'Asie du Sud-Est, faisant au moins 33 000 morts et plus de 50 000 blessés, luttent désormais pour leur survie. Plus de 120 000 personnes ont de toute urgence besoin d'un abri. Le nombre de personnes ayant perdu leur maison suite à cette catastrophe pourrait atteindre les quatre millions.

Le tremblement de terre en Asie du Sud : en livrant des approvisionnements, ce sont des vies qu’on sauve
NEW YORK, 10 octobre 2005 – Lorsque, le 8 octobre, le séisme meurtrier a frappé l’Asie du Sud, des approvisionnements d’urgence ont été préparés dans les entrepôts de l’UNICEF à Karachi et Peshawar, au Pakistan. Ces approvisionnements ont été immédiatement chargés sur des camions à destination de Mansehra, qui est située dans une région particulièrement éprouvée.

Les secours pour les enfants victimes du séisme en Asie du sud sont en route
New York,  le 9 octobre 2005. Le bilan du tremblement de terre en Asie du sud continue de s’alourdir tandis que les informations en provenance de la région font état d'enfants emprisonnés sous les débris des bâtiments effondrés.

La campagne « Fair Play for Girls » se sert du cricket pour promouvoir le développement
LAHORE, Pakistan, 23 septembre 2005 - C'est un jour gris et frais de septembre et les voix de milliers d'écolières résonnent dans un stade bondé.

Arrêter net une flambée épidémique de polio
DISTRICT DE THATTA, Pakistan, 5 juillet 2005 - Asma, neuf mois, était une petite fille robuste lorsqu'elle est soudain tombée malade, avec une forte fièvre, un jour fatal de mai 2003. Dans un centre de soins voisin, installé à la campagne, l'examen et les tests ont confirmé qu'elle avait la polio. Sa jambe gauche était paralysée, et encore aujourd'hui Asma ne peut toujours pas se tenir debout toute seule.

Des enfants jockeys sur chameau rentrent chez eux
LAHORE, Pakistan, 28 juin 2005 – Ghulam Sarwar, 15 ans,  a passé presque la moitié de sa jeune vie à faire des courses de chameaux loin de chez lui, au Pakistan. Il y a sept ans, ses parents l’ont envoyé aux Émirats arabes unis travailler comme jockey de chameau. Pour cela, la famille de Ghulam a reçu une prime de recrutement, et lui a été payé quelques dollars par mois.

Au Pakistan des écoles frontalières ouvrent la voie à l’éducation des filles
ISLAMABAD, 25 avril 2005 - Dans la province frontalière du nord-ouest du Pakistan, les élèves de l'école primaire préparatoire de Pitao Banda figurent parmi les premières à bénéficier de l'enseignement primaire destiné aux filles, dans des hameaux .

Les dirigeants religieux pakistanais promettent de « briser le silence » autour du VIH/SIDA
NEW YORK, 19 avril 2005 – Des dirigeants religieux pakistanais se sont rassemblés pour une première réunion du Conseil inter-religieux sur le VIH/SIDA à Islamabad, au Pakistan, afin de débattre des moyens de créer une société solidaire, débarrassée de l’opprobre et de la discrimination qui s’attachent au VIH.


 

 

 

 Version imprimable

Recherche