Pakistan

Vue d'ensemble

Les enfants du Pakistan font face à une multitude de problèmes allant de la malnutrition à un accès restreint aux installations sanitaires ou scolaires et à l’exploitation sous forme de travail des enfants et de mariages précoces. Leur statut inférieur au sein de la société les rend à la merci d’une violence quotidienne à la maison et à l’école, voire de trafics organisés et d’exploitation sexuelle. Les filles sont particulièrement touchées par des attitudes conservatrices qui les empêchent d’aller à l’école, et beaucoup sont contraintes à un mariage précoce avec les conséquences que l’on sait sur leurs droits, leur santé et leur éducation.

Les catastrophes naturelles, les conflits, la crise économique et les troubles politiques ont accru la vulnérabilité de milliers d’enfants. En 2008 et 2009, les conflits ont entraîné le déplacement de quelque deux millions de personnes,  dont 65 pour cent d’enfants. Beaucoup de Pakistanais souffrent également d’insécurité alimentaire ou ont été victimes de catastrophes naturelles, notamment d’un séisme dévastateur qui en 2005 a tué environ 73 000 personnes et privé d’un toit 3,3 millions d’individus. 

Problèmes auxquels sont confrontés les enfants au Pakistan

  • Le taux de mortalité maternelle est d’environ 276 pour 100 000 naissances vivantes au Pakistan, contre 17 pour 100 000 aux États-Unis.
  • Près d’un enfant sur 10 n’atteint pas son cinquième anniversaire, la majorité des décès étant dus à la diarrhée, la pneumonie ou des maladies pour lesquelles il existe un vaccin.
  • Près de 40 pour cent des enfants de moins de cinq ans souffrent de retards de croissance et n’ont pas d’installations sanitaires chez eux, surtout dans les zones rurales.
  • Les dépenses de santé ne sont que de 18 dollars par habitant au Pakistan, dont 4 dollars proviennent des deniers publics, alors que la somme recommandée est de 45 dollars. Moins de 2,5 pour cent du PNB va à l’éducation, alors que le taux recommandé est de 2,8 à 3,6 pour cent.
  • Environ un tiers des Pakistanais de cinq à neuf ans est inscrit à l’école primaire. Seules 51 pour cent des filles sont inscrites à l’école primaire, contre 60 pour cent de garçons. Parmi les enfants scolarisés, deux tiers des filles et près de la moitié des garçons ne terminent pas l’école primaire.
  • Seulement 42 pour cent des Pakistanaises savent lire et écrire, et elles ne sont que 7 pour cent dans les zones tribales sous administration fédérale.
  • Quelque 3,3 millions de moins de 14 ans travaillent, beaucoup dans des emplois dangereux où ils sont exploités.
  • Les crises alimentaire et économique ont accru l’insécurité alimentaire. Les prix des denrées de première nécessité ont augmenté de 35 pour cent en 2007-2008, alors que les salaires n’augmentaient que de 18 pour cent.
  • Des conflits continuels dans le nord-ouest ont provoqué le déplacement de deux millions de personnes depuis 2008, dont la plupart depuis avril 2009. Environ un dixième d’entre elles vit dans des camps pour déplacés de l’intérieur.

Activités et résultats pour les enfants

  • Les cas de polio sont passés de 1100 en 1997 à 118 en 2008. Des campagnes de vaccination périodiques touchent 95 pour cent des enfants visés (32 millions) au moins quatre fois par an.
  • Plus de 29 millions d’enfants de moins de cinq ans reçoivent des suppléments de vitamine A deux fois par an.
  • En avril 2008, le Pakistan a clôturé la plus grande campagne de vaccination de rattrapage du monde, qui a permis de vacciner plus de 63 millions d’enfants contre la rougeole.
  • Entre 2005 et 2007, plus d’un demi million de filles ont été scolarisées pour la première fois dans 25 districts où intervient l’UNICEF. Dans les districts cibles de la province de Sindh, les inscriptions ont augmenté de 78 pour cent entre 2007 et 2008.
  • L’UNICEF collabore avec les autorités pour améliorer la qualité de l’eau, promouvoir les latrines et l’hygiène dans les foyers et renforcer les services d’eau et d’assainissement à l’école. Plus de 80 000 enfants, dont 62 000 filles, ont reçu des installations sanitaires à l’école.
  • Grâce à des semaines biannuelles sur la santé et l’assainissement et autres campagnes de sensibilisation, 12 millions de personnes ont pu entendre des messages et recevoir des services concernant la santé, la nutrition et l’hygiène.
  • L’UNICEF a appuyé la rédaction d’une loi sur la protection de l’enfance. Une fois adoptée, celle-ci pénalisera la maltraitance et la violence à l’égard des enfants, fera passer l’âge de la responsabilité pénale de 7 à 12 ans et prohibera les châtiments corporels.
  • Depuis 2005, plus de 62 000 enfants vulnérables, dont ceux qui vivent ou travaillent dans la rue, ont reçu des services de protection dans des centres d’accueil ou grâce à des numéros verts.
  • L’UNICEF collabore avec les pouvoirs publics et des partenaires pour fournir des secours d’urgence, des services et des informations à quelque deux millions de personnes déplacées par les conflits. C’est la première fois que de nombreuses familles venant de régions reculées, très conservatrices, entrent en contact avec des messages et des services sur l’éducation, la santé maternelle et infantile, l’hygiène et la protection de l’enfant.

 

 

Indicateurs de base

Classement selon le TMM5

26

Taux de mortalité des moins de 5 ans, 1990

138

Taux de mortalité des moins de 5 ans, 2012

86

TMM5 par sexe 2012, garçons

90

TMM5 par sexe 2012, filles

82

Taux de mortalité infantile (moins de 1 an), 1990

106

Taux de mortalité infantile (moins de 1 an), 2012

69

Taux de mortalité néonatale 2012

42

Population totale (milliers) 2012

179160.1

Nombre annuel de naissances (milliers) 2012

4603.8

Nombre annuel de décès de moins de 5 ans (milliers) 2012

409

RNB par habitant (dollars É.-U.) 2012

1260

Espérance de vie à la naissance (années) 2012

66.4

Taux total d'alphabétisation des adultes (%) 2008-2012*

54.9

Taux net de scolarisation à l'école primaire (%) 2008-2011*

72.1

Définitions et sources principales [popup]

Source: La situation des enfants dans le monde

Recherche