Pakistan

Inauguration d’écoles construites par l’UNICEF dans la région à forte activité sismique de Khyber Pakhtunkhwa, au Pakistan

Par A. Sami Malik

GARI HABIBULLAH, Pakistan, 22 juin 2012 - Khadija Riaz, 11 ans, se souvient du séisme qui a dévasté le nord-ouest du Pakistan en 2005. Elle était alors en deuxième année primaire à l’école de la mosquée de Paksayr, non loin de la ville de Gari Habibullah dans la province de Khyber Pakhtunkhwa.

VIDÉo (en anglais) : 3 avril 2012 - Reportage de Chris Niles, correspondant de l’UNICEF, sur l’inauguration d’écoles parasismiques dans le nord-ouest du Pakistan.  Regarder dans RealPlayer

 

« Lorsque la terre a tremblé, nous étions assis en plein air derrière la mosquée. Il n’y avait pas d’école dans notre village. L’école de Gari Habibullah a été complètement détruite. Ma cousine Sadia est morte dans les décombres, raconte-t-elle. Ma maison s’est effondrée, comme beaucoup d’autres maisons dans le village ».

Khadjia est maintenant en cinquième année à l’école primaire publique de Gari Habibullah, pour laquelle l’UNICEF a fait construire un immeuble parasismique ultra-moderne. C’est l’une des 55 écoles bâties avec l’aide de l’Agence australienne pour le développement (AusAid), de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas, de l’Union européenne (UE) et de l’Agence canadienne de développement international.

« Pendant l’année qui a suivi le séisme, nous avons étudié tout seuls, jusqu’à ce qu’on dresse une tente qui nous a servi d’école, se rappelle encore Khadjia. C’était difficile d’étudier là-dedans. Il faisait trop chaud l’été et trop froid l’hiver. Maintenant, notre école est superbe ! »

Inauguration de nouvelles écoles

L’inauguration des 55 écoles a eu lieu récemment. Ce fut un événement marquant, non seulement pour les enfants mais pour la communauté tout entière. Les élèves se sont précipités à l’école de Gari Habibullah vêtus de leurs plus beaux atours et prêts à jouer les sketchs qu’ils avaient préparés pour l’occasion. À l’intérieur, les enseignants mettaient la dernière main aux préparatifs.

Le Haut-Commissaire de l’Australie Timothy George et le Chargé d’affaires de l’Ambassade des Pays-Bas étaient les invités d’honneur de l’UNICEF. Dan Rohrmann, représentant de l’agence au Pakistan, leur a souhaité la bienvenue, ainsi qu’aux représentants des gouvernements fédéral et provincial et aux parents, enseignants, enfants et dirigeants locaux.

Image de l'UNICEF
© UNICEFPakistan/2012/Zaidi
Le Haut-Commissaire de l’Australie Timothy George, le Chargé d’affaires de l’Ambassade des Pays-Bas Sander Janssen et le Représentant de l’UNICEF au Pakistan Dan Rohrmann inaugurent un tableau montrant les 55 écoles construites par l’UNICEF dans le nord-ouest du Pakistan.

Après l’inauguration de la plaque, MM. George, Janssen et Rohrmann ont écouté une présentation sur l’approche « amie des enfants » adoptée par l’école, une pédagogie qui se veut inclusive, sensible aux différences garçons/filles et aux droits des enfants. Ils ont également été informés des plans de l’école en matière de gestion des risques de catastrophe, qui prévoient une évacuation rapide et organisée en cas de problème.

Les partenaires investissent dans l’avenir

« L’éducation est un investissement dans l’avenir des individus, des communautés et de la nation, a déclaré M. George. L’Australie s’honore d’appuyer l’oeuvre de l’UNICEF, en partenariat avec le Gouvernement du Pakistan, pour reconstruire 149 écoles et offrir ainsi à des milliers d’enfants  un espace sécurisé où ils pourront continuer, et pour certains commencer leur scolarité… Ce très beau bâtiment nous incite à l’optimisme, tout autant que l’enthousiasme des élèves et des enseignants ».

M. Janssen a insisté sur l’importance d’une éducation de qualité. « Dans toute société, les enfants représentent l’avenir, a-t-il dit. Ces nouvelles écoles sont un atout pour les régions sujettes à des activités sismiques… Il revient maintenant au gouvernement provincial de veiller à leur entretien et à la qualité de l’enseignement qui y sera dispensé ».

Image de l'UNICEF
© UNICEFPakistan/2012/Zaidi
Le Haut-Commissaire de l’Australie Timothy George examine un cahier dans l’école primaire publique flambant neuve de Gari Habibullah, dans le nord-ouest du Pakistan.

L’UNICEF a déjà terminé 681 écoles sur les 705 qu’il s’était engagé à construire dans les régions sismiques de Kyber Pakhtunkhwa et du Cachemire administré par le Pakistan. Plus de 65 000 élèves y sont inscrits, dont beaucoup n’avaient jamais été scolarisés.

« Avec le précieux appui de l’Agence australienne pour le développement international et l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas, ainsi que de la Commission pour la reconstruction et le relèvement après le séisme (ERRA), la Commission provinciale pour la reconstruction et le relèvement après le séisme (PERRA), le Ministère de l’éducation de Khyber Pakhtunkhwa et un certain nombre d’autres partenaires, nous avons fait bien du chemin pour appuyer l’initiative « Reconstruire en mieux » du Gouvernement pakistanais », a déclaré M. Rohrmann.

« Ces nouvelles écoles donnent accès à l’éducation de manière équitable, et dans un milieu scolaire ami des enfants, les élèves seront exposés à un apprentissage plus interactif et qui leur donnera davantage d’outils. Si l’on y ajoute des éléments comme la santé et l’hygiène, l’eau potable et de meilleures installations sanitaires, les parents, les enseignants et la communauté tout entière ont maintenant l’extraordinaire occasion de veiller à ce que chaque enfant en âge d’école s’inscrive et termine ses études », a-t-il ajouté.


 

 

Recherche