Pakistan

Au Pakistan, des millions de personnes déplacées par les inondations se préparent à affronter l'hiver sans toit

Par Ban Al-Dhayi

PROVINCE DU PUNDJAB, Pakistan, 8 décembre 2010 – Les eaux de crues qui ont dévasté un cinquième des terres du Pakistan et affecté les vies de plus de 20 millions de personnes se sont retirées dans la plupart des zones sinistrées mais la souffrance qu'elles ont laissée derrière elles est indescriptible. Et à présent, au moins 10 millions de personnes déplacées à travers le pays sont en train de regagner leurs foyers pour tenter de reconstruire leur vie.

VIDÉO (en anglais) : 24 novembre 2010 – Le reportage de la correspondante de l'UNICEF Priyanka Pruthi sur les familles déplacées du Pakistan qui se débattent pour survivre à l'hiver.  Regarder dans RealPlayer

 

Farzana Fayaz, une mère de quatre enfants du village de Noonwala, situé dans le district de Muzaffargareh, au sud du Pundjab, est l'une d'entre elles. Elle s'est enfuie de sa maison quand les inondations se sont produites, au début du mois d'août. En octobre, le niveau des eaux dans le district s'élevait à trois mètres. Trois mois plus tard, Farzana Fayaz et sa famille sont revenues affronter le désastre. 

 « À présent, notre plus grande préoccupation est l'hiver, » dit-elle. « Nous sommes revenus pour trouver nos maisons et nos champs complètement emportés par les eaux. Nous avons besoin d'un toit, je fabrique des briques moi-même pour construire ma maison parce que les prix des matériaux de construction ont tellement monté. Je suis inquiète pour mes enfants; la nuit, il fait très froid. Nous n'avons pas de vêtements chauds, pas de nourriture, pas de couverture et pas de literie pour nous et pour les enfants. Je voudrais seulement obtenir de la nourriture et un endroit chaud pour mes enfants. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Pakistan/2010/Dhayi
Des enfants assis dans les ruines de leur maison qui a été emportée par les inondations dans le district de Muzaffargareh, dans la province du Pundjab, au Pakistan.

Familles sans domicile

Pour les familles pauvres et leurs enfants qui retournent dans les zones rurales qui ont été ravagées par les inondations, la crise ne fait que commencer. Avec leurs maigres ressources, la perte de leur bétail et de leurs moyens de subsistance, il peut être encore plus difficile de se procurer un modeste endroit où habiter qui permettra aux enfants de rester au chaud pendant l'hiver.

Répondre aux besoins de ceux qui sont toujours déplacés par les inondations et les aider à se préparer pour les mois d'hiver à venir sont des priorités essentielles de l'UNICEF.

« Je ne dirais pas que la crise est terminée, » observe Jan Sigismund, coordinateur des urgences pour l'UNICEF à Multan. « On peut dire que la situation est différente mais quand on voit des gens qui n'ont pas de maisons pour vivre, que les enfants n'ont pas d'école, qu'il n'y a pas de conditions correctes d'hygiène, alors bien sûr, il s'agit d'une situation d'urgence. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Pakistan/2010/Dhayi
Zubaida Aiman, 6 ans, suit la classe sous une tente scolaire établie par l'UNICEF dans le village de Noonwala, situé dans le district affecté par les inondations de Muzaffargareh dans la Province du Penjab au Pakistan.

Besoin désespéré d'assistance

Alors que, dans le nord-ouest du Pakistan, la crise évolue, elle engendre de nouveaux défis pour les populations sinistrées et les intervenants de l'aide humanitaire. Parallèlement, dans la province du Sindh, au sud du pays, certains secteurs sont toujours inondés et par conséquent les opérations de secours d'urgence s'y poursuivent.   

Les besoins en secours resteront probablement importants pour au moins encore six mois. Dans le nord, le temps froid qui approche rapidement exige un soutien supplémentaire indispensable pour la préparation à l'hiver dans les secteurs affectés par les inondations, une grande partie d'entre eux pouvant être bientôt coupés du monde.

En outre, le froid va considérablement accroître le nombre d'infections respiratoires aiguës et aggraver les taux élevés de malnutrition.

L'intervention de l'UNICEF se poursuit

Depuis les premiers moments de la crise provoquée par les inondations, l'UNICEF a procuré quotidiennement de l'eau salubre à 2,8 millions de personnes, un chiffre sans précédent, ainsi que des installations sanitaires à plus de 1,5 million de personnes. L'UNICEF s'est également associé à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et au gouvernement du Pakistan pour vacciner plus de 9 millions d'enfants contre la rougeole et la polio. Des compléments alimentaires sont parvenus auprès de plus de 300 000 femmes enceintes et mères ayant de jeunes bébés et des enfants sous-alimentés.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Pakistan/2010/Dhayi
Un homme reconstruit le mur de son habitation qui a subi des dégâts à la suite des inondations dans le village de Noonwala, dans la province du Pundjab, au Pakistan.

Grâce à des centres scolaires provisoires, l'UNICEF a permis de rétablir le système d''éducation pour 106 500 enfants. « Les inondations ont détruit notre école. Puis une tente scolaire a été ouverte dans notre village, » dit Zubaida Aiman, 6 ans, du village de Noonwala, dans le district de Muzaffargareh, dans le Pundjab. « Je suis très contente d'étudier sous la tente scolaire. Ma soeur et mon frère y vont aussi et sont également contents. »

104 400 autres femmes et enfants ont bénéficié des « espaces amis des enfants » appuyés par l'UNICEF et conçus pour protéger les jeunes affectés par les inondations des risques de sévices, d'abandon et d'exploitation. 

Un financement approprié est indispensable pour que l'UNICEF puisse continuer d'assurer une aide d'urgence et atteindre les enfants et les femmes les plus vulnérables dans chaque province et district du Pakistan touché par les inondations.


 

 

Inondations au Pakistan

Au Pakistan, les familles déplacées par les nouvelles inondations font face à un avenir incertain
avec vidéo

L'UNICEF appuie la lutte contre la malnutrition infantile dans les districts pakistanais ravagés par les inondations
avec vidéo

L’UNICEF aide à reconstruire une école dans un village du nord-ouest du Pakistan ravagé par des inondations
avec vidéo

Des services de santé améliorés pour les mères et les nouveau-nés dans les villages touchés par les inondations au Pakistan
avec vidéo

L'histoire d'Ejaz : ce jeune garçon garde espoir après les inondations du Pakistan
avec vidéo

Les cliniques mobiles protègent les enfants contre la malnutrition au Pakistan après les inondations
avec vidéo

Des enfants suivent des cours dans un centre d'éducation temporaire mis en place par l'UNICEF dans le village de Mulla Wala au sud du Pendjab, au Pakistan
avec vidéo

Au Pakistan, l'UNICEF et ses partenaires apportent une assistance vitale malgré l'hiver rigoureux
avec vidéo

Au Pakistan, après les inondations de 2010, les enfants et les familles sont confrontés à des défis de plus en plus grands
avec vidéo

Six mois après les inondations au Pakistan, la situation reste désespérée
avec vidéo

Six mois après les inondations au Pakistan, la malnutrition frappe durement les zones affectées
avec vidéo

Au Pakistan, après les inondations et le conflit, les écoles de la vallée de Swat accueillent de nouveau les enfants
avec vidéo

Toutes les nouvelles
sur le Pakistan

Recherche