Pakistan

Au Pakistan, dans la province du Sindh, l'UNICEF appuie les actions destinées à combattre la malnutrition

Par Carly Sheehan

DISTRICT DE THATTA, Pakistan, 22 novembre 2010 – Les inondations de mousson dévastatrices qui ont récemment affecté plus de 20 millions de personnes au Pakistan, dont 2,8 millions d'enfants de moins de cinq ans, ont fait remonter à la surface  beaucoup de problèmes sous-jacents. Dans un pays qui connaissait  déjà des taux élevés de malnutrition plutôt alarmants , les inondations n’ont fait qu’aggraver la situation.

VIDÉO (en anglais) : 11 novembre 2010 - Le reportage de Natasha D’Souza, de l'UNICEF, sur les actions menées par l'organisation pour alimenter et traiter les enfants atteints de malnutrition.  Regarder dans RealPlayer

 

Même avant cette crise, environ un tiers des enfants pakistanais naissaient avec un poids insuffisant. Aujourd'hui, le défi ne consiste pas seulement à appliquer à plus grande échelle les opérations de nutrition mais, dans certaines zones, de les mettre en place pour la première fois.

Les enfants de la province du Sindh sont extrêmement vulnérables puisque, même avant les inondations provoquées par la mousson, les taux de retard de croissance étaient plus élevés que la moyenne nationale. Pour combattre ces problèmes de malnutrition et de rachitisme,  l'UNICEF et ses partenaires ont recours à des Programmes thérapeutiques ambulatoires (PTA) de nutrition pour examiner les enfants et mesurer leur poids, taille et tour de bras (un excellent indicateur de croissance et de développement).

Unités médicales mobiles et centres de stabilisation

Dans le cadre de cette action, des unités mobiles de PTA ont été mis en place pour toucher les communautés qui n'ont pas accès à des centres de santé fixes. La grande majorité des enfants peuvent y être efficacement soignés mais les cas graves doivent être traités dans un centre de stabilisation.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Pakistan/2010/Sheehan
Un enfant tient à la main sa ration de biscuits BP5 à haute teneur énergétique dans le district de Thatta, province du Sindh, au Pakistan.

Dans le district de Thatta, l'UNICEF a installé le premier centre de stabilisation dans un hôpital civil de district afin de traiter les enfants sous-alimentés atteint de graves complications médicales. Le centre a été mis en place avec l'appui d'Engro Chemicals grâce au Programme de partenariat avec le secteur public et privé de l'UNICEF. Avec des lits pour six enfants et les personnes qui s’occupent d’eux, l'UNICEF procure les aliments thérapeutiques et les médicaments et assure la formation du personnel qui est fourni par l'Institut national de la santé de l'enfant. 

Hameed, deux ans et demi, a récemment été admis au centre de stabilisation suite à une forte fièvre et à des épisodes diarrhéiques. « Nous n'avions pas la moindre idée de qui n'allait pas chez lui. Le médecin du village lui avait donné des gouttes ce qui a provoqué des gonflements partout sur son corps, » raconte  Zainab, sa grand-mère.  Aujourd'hui, Hameed commence à aller mieux grâce aux soins médicaux et au traitement nutritionnel thérapeutique qu’il reçoit.

Les cinq autres enfants qui sont actuellement traités au centre de stabilisation sont atteints de toutes sortes de complications dont des maladies respiratoires et des dermatoses graves.

Les demandes excèdent les capacités

 « Le centre de stabilisation de Thatta est le premier du genre et la demande dans toute la province est élevée, » explique Shagufta Samoo, une infirmière du centre de stabilisation de l'hôpital civil du district. « A l'heure actuelle, nous avons 6 enfants qui ont été admis et jusqu'à présent, nous avons traité 51 patients en deux mois. Nous avons dû diriger des enfants vers d'autres hôpitaux parce qu'il n'y avait pas de place. » 

Image de l'UNICEF
© UNICEF Pakistan/2010/Shuja
Des femmes et des enfants écoutent une session d'éducation à l’hygiène donnée par une « Femme agents de santé » dans le quartier Thatta, situé dans la zone affectée par les inondations de la province du Sindh au Pakistan.

Le Dr  Khaled Navaz, le Responsable-adjoint de la santé dans le district, explique que bien plus de travail est nécessaire pour améliorer l'état nutritionnel des enfants et des femmes. « Il n'existe pas de programme officiel de nutrition dans le programme de santé du gouvernement du Sindh. Si un programme de nutrition était de nouveau établi, la coordination et la couverture s'amélioreraient. Dans notre société, les hommes viennent en priorité par rapport aux femmes et nous voyons donc plus de filles sous-alimentées que de garçons. Comme les mères sont aussi sous-alimentées, davantage de cours sur la santé sont nécessaires et nous devrions apporter un soutien nutritionnel aux écoles. »  

Grâce à l'important programme national « Femmes agents de santé » (LHW), des informations concernant les régiments alimentaires corrects et les suppléments nutritionnels sont donnés aux femmes enceintes et aux mères allaitantes. « Nous disons aux mères allaitantes que, pendant six mois, elles doivent allaiter au sein et rien d'autre, après quoi de la nourriture solide ou mi-solide doit être administrée, » explique Maqbool Ahmed, une de ces Femmes agent de santé.

Des matériels de survie

L'UNICEF a donné un appui considérable au programme « Femmes agents de santé », surtout depuis que des milliers d’entre elles ont elles-mêmes été affectées par les  inondations.  L'UNICEF continue de travailler en collaboration étroite avec les ONG et les organisations fonctionnant à l'échelle des communautés afin de faire parvenir les stocks durables d'aliments qui sont indispensables aux enfants affectés par les inondations.

Plus de trois mois après le début des pluies de mousson, un  manque important de fonds met en péril les opérations de secours de l'UNICEF destinés aux victimes des inondations. Jusqu'à présent, seulement la moitié des fonds de son Appel réévalué à 251,1 millions de dollars, lui est parvenu.


 

 

Inondations au Pakistan

Au Pakistan, les familles déplacées par les nouvelles inondations font face à un avenir incertain
avec vidéo

L'UNICEF appuie la lutte contre la malnutrition infantile dans les districts pakistanais ravagés par les inondations
avec vidéo

L’UNICEF aide à reconstruire une école dans un village du nord-ouest du Pakistan ravagé par des inondations
avec vidéo

Des services de santé améliorés pour les mères et les nouveau-nés dans les villages touchés par les inondations au Pakistan
avec vidéo

L'histoire d'Ejaz : ce jeune garçon garde espoir après les inondations du Pakistan
avec vidéo

Les cliniques mobiles protègent les enfants contre la malnutrition au Pakistan après les inondations
avec vidéo

Des enfants suivent des cours dans un centre d'éducation temporaire mis en place par l'UNICEF dans le village de Mulla Wala au sud du Pendjab, au Pakistan
avec vidéo

Au Pakistan, l'UNICEF et ses partenaires apportent une assistance vitale malgré l'hiver rigoureux
avec vidéo

Au Pakistan, après les inondations de 2010, les enfants et les familles sont confrontés à des défis de plus en plus grands
avec vidéo

Six mois après les inondations au Pakistan, la situation reste désespérée
avec vidéo

Six mois après les inondations au Pakistan, la malnutrition frappe durement les zones affectées
avec vidéo

Au Pakistan, après les inondations et le conflit, les écoles de la vallée de Swat accueillent de nouveau les enfants
avec vidéo

Toutes les nouvelles
sur le Pakistan

Recherche