Pakistan

L'histoire d'Arbeli : trouver un refuge dans les camps de fortune du Pakistan

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2010/McBride
Arbeli, 8 ans, a fait un long voyage pour parvenir dans un camp de secours à Sukkur, au Pakistan, après les récentes inondations qui ont dévasté le village où habitait sa famille.

Par Tania McBride

SUKKUR, Pakistan, 9 septembre 2010 – Arbeli, 8 ans, s’est assise avec les autres enfants sur un hamac, sous des étoffes qui leur font de l’ombre. Elle observait le Dr Nasreem Khaskheli, qui soignait des malades dans son dispensaire du camp provisoire. Le Dr Nasreem Khaskheli est l’un des trois membres de l’équipe sanitaire mobile qui bénéficie de l’appui de l’UNICEF.

Arbeli et sa famille sont récemment arrivés dans le camp après que leur logement eut été ravagé par les inondations. Avec 11 autres familles de leur village, Arbeli et les siens ont effectué à pied le long périple jusqu’à Sukkur. La petite fille vit à présent avec sa mère et ses frères sous une bâche, exposée au soleil ardent de l’été.

Sa maison lui manque

« L’inondation a détruit notre maison, » murmure Arbeli dans un souffle, les yeux baissés. « Les eaux ont emporté tout ce que j’avais, même mon lit a été balayé. »

En marchant avec sa famille vers Sukkur suite à la dévastation de son village, Arbeli n’avait aucune idée de ce que l’avenir lui réservait.

« Les enfants étaient fatigués et effrayés, » raconte la mère d’Arbeli. « C’est que nous ne pouvions pas rentrer chez nous, notre maison avait été détruite et nos bêtes s’étaient enfuies. Nous n’avions nulle part où aller. »

Comme beaucoup d’enfants de son âge, d’un bout à l’autre de la zone inondée, Arbeli n’a jamais été scolarisée dans le village où elle habitait. Au lieu d’aller à l’école, elle aidait sa famille à faire le ménage, à s’occuper des champs et des bêtes. Mais maintenant, ayant vu sa vie si brusquement bouleversée, la petite fille est en état de choc et ne s’adapte que petit à petit à son nouvel environnement.

Un avenir incertain

Arbeli a confié que sa maison, son lit et ses vêtements lui manquent encore. « C’est mieux à la maison, »a-t-elle avoué doucement.

Elle et sa famille ignorent quand ils retourneront dans leur village. Ils espèrent rentrer et bâtir une vie nouvelle une fois que les eaux se seront totalement retirées. Toutefois, pour le moment, leur maison, c’est une bâche blanche au bord d’une route poussiéreuse et bruyante, où les camions passent à toute allure en klaxonnant et en laissant une odeur persistante d’essence.

Dans ces moments terribles, Arbeli n’a qu’une demande.

« Je n’ai que ces vêtements, » explique-t-elle. « Je veux vraiment avoir des chaussures et des vêtements neufs. »


 

 

Inondations au Pakistan

Au Pakistan, les familles déplacées par les nouvelles inondations font face à un avenir incertain
avec vidéo

L'UNICEF appuie la lutte contre la malnutrition infantile dans les districts pakistanais ravagés par les inondations
avec vidéo

L’UNICEF aide à reconstruire une école dans un village du nord-ouest du Pakistan ravagé par des inondations
avec vidéo

Des services de santé améliorés pour les mères et les nouveau-nés dans les villages touchés par les inondations au Pakistan
avec vidéo

L'histoire d'Ejaz : ce jeune garçon garde espoir après les inondations du Pakistan
avec vidéo

Les cliniques mobiles protègent les enfants contre la malnutrition au Pakistan après les inondations
avec vidéo

Des enfants suivent des cours dans un centre d'éducation temporaire mis en place par l'UNICEF dans le village de Mulla Wala au sud du Pendjab, au Pakistan
avec vidéo

Au Pakistan, l'UNICEF et ses partenaires apportent une assistance vitale malgré l'hiver rigoureux
avec vidéo

Au Pakistan, après les inondations de 2010, les enfants et les familles sont confrontés à des défis de plus en plus grands
avec vidéo

Six mois après les inondations au Pakistan, la situation reste désespérée
avec vidéo

Six mois après les inondations au Pakistan, la malnutrition frappe durement les zones affectées
avec vidéo

Au Pakistan, après les inondations et le conflit, les écoles de la vallée de Swat accueillent de nouveau les enfants
avec vidéo

Toutes les nouvelles
sur le Pakistan

Recherche