Pakistan

Dans la province du Pendjab, au Pakistan, des millions de personnes sont sinistrées et des milliers d'entre elles vivent dans des camps

Le directreur général de l'UNICEF visite les zones touchées par les inondations

Par Abdul Sami Malik

DISTRICT DE MUZAFFARGARH, Pakistan, le 30 août 2010  - Le directeur général de l'UNICEF Anthony Lake est arrivé au Pakistan aujourd'hui pour visiter les zones frappées par les inondations et voir les opérations de l'UNICEF assistant les millions de personnes touchées par les inondations. Demain, M. Lake et la directrice générale du Programme alimentaire mondial, Josette Sheeran, effectueront une visite des zones inondées dans la division de Multan, dans la province du Pendjab.

VIDÉO (en anglais) : 19 août 2010 - Le reportage de Priyanka Pruthi, de l'UNICEF, sur les conséquences des inondations dévastatrices dans la province du Pendjab, au Pakistan.

 

Les eaux de crue descendant vers le sud à partir du nord du Pakistan ont dévasté le Pendjab. Des millions de personnes ont été touchées dans 12 districts de la province, avec des milliers de résidences détruites et des dizaines de morts rapportées à ce jour.

La semaine dernière, au cours sa visite d'une semaine au Pakistan, le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud Daniel Toole s'est rendu dans un camp de réfugiés pour les personnes touchées par les inondations à Muzaffargarh, l'un des districts ayant subi le plus de dégâts dans le sud du Pendjab. 

Camps improvisés

Des responsables de l'UNICEF se sont rendus dans les secteurs touchés par les inondations, se sont entretenus avec les familles pour comprendre leurs besoins et pour évaluer la situation sur le terrain.

De nombreuses personnes déplacées par les inondations vivent dans des camps improvisés mis en place par le Gouvernement pakistanais et l'armée. M. Toole a effectué une visite dans le camp de Chowk Sarwar Saheed, l'un des 30 camps de Muzaffargarh qui abritent aujourd'hui des milliers de familles. Selon certaines informations, il y aurait 17 autres camps spontanés accueillant 50 000 personnes supplémentaires. 

VIDÉO (en anglais) : le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Asie du Sud Daniel Toole fait part de ses impressions lors d'un récent voyage dans les régions les plus sinistrées du Pakistan.

 

Ces victimes d'un déchaînement de la nature ont beaucoup de mal à faire face aux traumatismes et à l'angoisse provoqués par la perte de leurs habitations et de leurs moyens de subsistance. Une mère de famille, Shamim Bibi, a marché au milieu des eaux de crue avec ses enfants pour finalement atteindre le camp. Elle a dit qu'il s'agissait de son pire cauchemar devenu réalité.

« Les choses sont difficiles ici, » a dit Shamim Bibi, en parlant du camp. « Nous recevons deux repas complets mais nos enfants ne sont pas bien. Ils avaient l'habitude d'aller à l'école et, ici, ils ne sont pas heureux. Nous sommes tous très inquiets. »

Besoins urgents

« Davantage d'aide est de toute urgence nécessaire pour secourir des familles comme celle de Shamim Bibi, » a dit M. Toole. « Les insuffisances de financement continuent de menacer les opérations de secours dans la zone sinistrée. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-1645/Ramoneda
Le directeur de l'UNICEF, Anthony Lake, interagit avec les enfants et les mères dans un espace soutenu par l'UNICEF aux enfants dans le district de Charsadda, situé dans la province pakistanaise de Khyber-Pakhtunkhwa. M. Lake a prévu de visiter les zones touchées par les inondations de la province du Pendjab le 31 août.

« Ce secteur a été incroyablement inondé, » a dit M. Tole. « Le gouvernement a bien réagi. L'UNICEF s'assure que les enfants disposent d'eau et de vitamines mais nous avons du mal à faire face à l'échelle et à l'ampleur de cette tragédie. »

Pour prévenir les flambées de maladies d'origine hydrique, l'UNICEF fournit de l'eau potable dans le camp grâce à des camions-citernes et à la chloration. Les partenaires de mise en oeuvre de l'organisation apportent aussi leur aide à la construction de latrines neuves dans le camp.

L'UNICEF a en outre mis en place un « espace ami des enfants » pour dispenser des activités d'enseignement et de loisirs pour les enfants qui vivent dans le camp.


 

 

Inondations au Pakistan

Au Pakistan, les familles déplacées par les nouvelles inondations font face à un avenir incertain
avec vidéo

L'UNICEF appuie la lutte contre la malnutrition infantile dans les districts pakistanais ravagés par les inondations
avec vidéo

L’UNICEF aide à reconstruire une école dans un village du nord-ouest du Pakistan ravagé par des inondations
avec vidéo

Des services de santé améliorés pour les mères et les nouveau-nés dans les villages touchés par les inondations au Pakistan
avec vidéo

L'histoire d'Ejaz : ce jeune garçon garde espoir après les inondations du Pakistan
avec vidéo

Les cliniques mobiles protègent les enfants contre la malnutrition au Pakistan après les inondations
avec vidéo

Des enfants suivent des cours dans un centre d'éducation temporaire mis en place par l'UNICEF dans le village de Mulla Wala au sud du Pendjab, au Pakistan
avec vidéo

Au Pakistan, l'UNICEF et ses partenaires apportent une assistance vitale malgré l'hiver rigoureux
avec vidéo

Au Pakistan, après les inondations de 2010, les enfants et les familles sont confrontés à des défis de plus en plus grands
avec vidéo

Six mois après les inondations au Pakistan, la situation reste désespérée
avec vidéo

Six mois après les inondations au Pakistan, la malnutrition frappe durement les zones affectées
avec vidéo

Au Pakistan, après les inondations et le conflit, les écoles de la vallée de Swat accueillent de nouveau les enfants
avec vidéo

Toutes les nouvelles
sur le Pakistan

Recherche