Pakistan

Vaccinations et approvisionnement en eau salubre après les inondations dans le sud-ouest du Pakistan

Image de l'UNICEF
© UNICEF Pakistan/2007/Pasha
Hano Bux, assise avec l’un de ses six enfants à ses côtés, raconte la nuit où les eaux ont inondé le village de Khurmastan, dans le district de Khuzdar au Balochistan.

Par Sandra Bisin

BALOUCHISTAN, Pakistan, 1er août 2007 – Le village de Khurmastan est une oasis agricole entourée d’une large bande de terre aride. Les habitants voient en temps normal très peu de pluie, aussi les trombes d’eau du cyclone Yemyin, qui a frappé fin juin, ont-elles pris la population au dépourvu et porté un coup sévère à leurs moyens d’existence.

« Nous avons entendu un bruit étrange, comme si l’eau rugissait. Mais nous ne pouvions pas le croire », a raconté Hano Bux, une mère de six enfants, âgée de 30 ans. « Alors les anciens du village sont arrivés en criant, « L’eau arrive ! Réveillez-vous ! »

« Nous avons tout perdu en une nuit », a-t-elle ajouté.

Bien que personne ne soit mort durant les inondations à Khurmastan, la crise est toujours là. À la suite de la situation d’urgence, il est d’une importance cruciale de procéder à des vaccinations et de fournir du matériel d’assainissement à ceux qui ont été chassés par les eaux.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Pakistan/2007/Pasha
Une jeune fille victime des inondations est vaccinée contre la rougeole dans le village de Khurmastan, dans le district de Khuzdar au Balochistan.
Campagne contre la rougeole

« La rougeole est une cause majeure de mortalité infantile »,  a dit un des responsables santé de l’UNICEF, le Docteur Muhammad Amjad Ansari. « L’UNICEF et ses partenaires ont prévu de vacciner 124 000 enfants dans les zones touchées par les inondations. Jusqu’à présent, plus de 70 000 enfants ont été vaccinés ».

Dans sept districts du Balochistan, l’UNICEF, l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres partenaires apportent leur aide au gouvernement dans une campagne contre la rougeole. Dans le village de Khurmastan, on effectue des vaccinations et on distribue des gélules de vitamine A qui renforcent l’immunité dans une petite tente médicalisée, l’un des seuls endroits à offrir actuellement un moment de fraîcheur contre le soleil et le vent chaud.

« Mes voisins m’ont dit qu’une équipe de vaccinateurs venait dans notre village. Je sais que la rougeole est une maladie mortelle. C’est pourquoi j’ai décidé d’amener mes enfants », dit Hajra, qui est venue avec ses deux fils.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Pakistan/2007/Pasha
Un garçon collecte l’eau d’une citerne de l’UNICEF dans le village de Khurmastan.

L’aide dans le domaine de l’eau et de l’assainissement

Dans le sud-ouest du Pakistan, les flots ont balayé les logements et les effets personnels ainsi que les infrastructures d’eau et d’assainissement. L’UNICEF et ses partenaires sont intervenus en approvisionnant en eau salubre 125 000 personnes dans les provinces du Balochistan et de Sindh.

Jusqu’à présent, l’UNICEF a aidé les personnes déplacées dans ces zones en distribuant des comprimés de purification de l’eau, des seaux et du savon, ainsi que des citernes souples, des citernes et des latrines. L’UNICEF a également réhabilité 55 systèmes de distribution d’eau, alors qu’on est en train d’en réparer 50 autres.

« Lorsque nous sommes parvenus pour la première fois dans le village après les inondations, les habitants nous ont dit que toutes les installations d’eau et d’assainissement avaient été détruites », dit Ghulam Ali Baloch, du Programme d’appui rural au Balochistan, un partenaire clé de l’UNICEF à Khurmastan.  « Nous avons d’abord distribué des comprimés de purification de l’eau afin d’empêcher une flambée de maladies d’origine hydrique. Et la semaine suivante nous avons installé trois citernes d’eau de l’UNICEF et sept latrines, et nous avons sensibilisé les communautés aux bonnes pratiques d’hygiène. »

Le 23 juillet, le Gouvernement australien a annoncé qu’il accorderait près de 850 000 dollars E.-U. à l’UNICEF pour l’approvisionnement immédiat en eau et les besoins d’assainissement. En outre, le Gouvernement belge a indiqué qu’il participerait aux actions de l’UNICEF dans le secteur de l’eau et de l’assainissement à hauteur de 548 000 dollars.

Dans toute cette région touchée par les crues, l’UNICEF et d’autres organisations aident les enfants et leurs familles à reconstruire leurs vies. Il reste toutefois bien plus de travail à faire, dans la mesure où la crise humanitaire continue, suite aux inondations.


 

 

Vidéo (en anglais)

Dans le sud-ouest du Pakistan, affecté par les inondations, la correspondante de l’UNICEF, Amy Bennett, décrit la campagne de vaccination des enfants contre la rougeole, qui bénéficie de l’appui de l’UNICEF.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche