Pakistan

Les opérations de secours commencent à parvenir auprès des enfants et des familles victimes des inondations

Image de l'UNICEF: Pakistan, flood relief
© Reuters/Hassan
Des victimes des inondations, en majeure partie des enfants et des femmes, prennent place dans un hélicoptère de l’armée lors de leur évacuation près du district de Shahdad Kot, dans la province pakistanaise de Sindh.

Par Kun Li

Au Balochistan, la province la plus touchée et où la mortalité infantile et les taux de sous-alimentation étaient élevés même avant la catastrophe, une des priorités principales de l’UNICEF et de ses partenaires est de veiller à ce que les enfants aient accès à des denrées alimentaires, à de l’eau salubre et soient protégés de la maltraitance ou de l’exploitation. 

 «La situation est très difficile, déclare la responsable de la communication d’UNICEF Pakistan, Antonia Paradela. De vastes secteurs du Balochistan ont été gravement touchés. Les rives des cours d’eau ont été inondées et de nombreux bâtiments ont été détruits.»

« L’UNICEF est particulièrement inquiet parce que de nombreux secteurs sont coupés de tout, poursuit-elle. Et les enfants sont ceux qui ont le moins de chance d’avoir accès aux services les plus fondamentaux  tels que la santé, l’éducation, l’eau et  des moyens d’assainissement de base. »

Craintes de sous-alimentation

Antonia Paradela observe qu’au Balochistan, la province la plus pauvre du pays, un enfant sur dix décède avant son premier anniversaire. La mortalité infantile et maternelle est aussi élevée et près de 40 % des enfants de la province sont sous-alimentés.

« Dans certains des districts les plus touchés par les inondations, lorsque nous avions effectué des évaluations antérieures à la crise actuelle, nous nous étions rendu compte que la moitié des enfants avaient eu la diarrhée au cours des deux semaines précédentes, explique Antonia Paradela. Dans les conditions actuelles, avec les dégâts subis par le  système d’alimentation, la situation alimentaire des enfants nous inquiète vivement. »

Image de l'UNICEF: Pakistan, flood relief
© Reuters/Hassan
Munie de quelques effets personnels, son enfant dans les bras, une femme patauge dans les eaux d’inondation à Turbat, à l’ouest de Karachi, au Pakistan.

Le manque d’eau salubre et un mauvais assainissement peuvent conduire à des épidémies de maladies hydriques qui, à leur tour, peuvent entraîner une déshydratation diarrhéique, particulièrement chez les jeunes enfants.

Selon les estimations nationales, les inondations ont fait plus de 100 000 sans-abri dans la seule province du Balochistan. Ces personnes se trouvent aujourd’hui en pleine nature ou bien vivent dans des abris rudimentaires. Au Pakistan, environ 1,5 million de personnes, dont la moitié sont des enfants, sont affectées par les inondations.

Satisfaire les besoins des enfants les plus urgents

En collaboration avec d’autres institutions de l’ONU, l’UNICEF a pris la tête de plusieurs équipes d’intervention d’urgence se concentrant sur l’eau et l’assainissement, l’éducation, la protection des enfants et les communications. Il apporte aussi son aide en matière d’intervention médicale.

« L’UNICEF se concentrera tout particulièrement sur le soutien alimentaire pour s’assurer que les enfants dénutris sont pris en charge et qu’ils ne souffrent pas davantage, explique Antonia Paradela. La satisfaction des besoins des enfants seuls, séparés ou orphelins et l’accès des ménages dirigés par une femme aux services d’urgence sont la priorité ». 

L’UNICEF apportera en outre son aide pour l’aménagement d’espaces scolaires et la fourniture de matériel pédagogique pour les enfants vivant dans des camps pour personnes déplacées. Il  travaillera également à la réouverture des écoles dès que possible.

En réponse aux premières requêtes des autorités du Balochistan, l’UNICEF a déjà livré sur place des couvertures, des comprimés pour la purification de l’eau, des tentes, des bidons et des trousses médicales de secours ainsi que diverses fournitures de première nécessité pour satisfaire les besoins les plus urgents des enfants et des familles victimes de ces inondations catastrophiques.


 

 

Audio (en anglais)

5 juillet 2007 :
La responsable de la communication de l’UNICEF, Antonia Paradela, parle des défis que rencontre l’aide aux enfants et aux familles  victimes des inondations au Pakistan.

AUDIO écouter

Recherche