Pakistan

La Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman, se rend dans la région dévastée par le séisme

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-1618/Zaidi
La Directrice générale de l'UNICEF, Ann M. Veneman rencontre des élèves d'une école sous tente, récemment ouverte avec le concours de l'UNICEF, près de Muzaffarabad. Les élèves ont repris les cours en se servant d'éléments des « écoles en boîte ».

Par Sabine Dolan

NEW YORK, États-Unis, 31 octobre 2005 – La Directrice générale de l’UNICEF, Mme Ann M. Veneman, a effectué une tournée dans la Province frontalière du Nord-Est du Pakistan et dans le Cachemire sous administration pakistanaise, afin d’évaluer par elle-même l’importance des destructions entraînées par le séisme du 8 octobre. Mme Veneman est la première responsable d’une organisation humanitaire des Nations Unies  à se rendre dans cette zone.

« Aujourd’hui, au cours de cette brève tournée au coeur de la zone frappée par le séisme, j’ai été le témoin de l’énormité des dégâts et de l’ampleur des souffrances humaines », a-t-elle déclaré. « L’impact de la catastrophe les enfants de cette région, immense et d’une beauté sauvage, est très préoccupant ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-1621/Zaidi
La Directrice générale de l'UNICEF, Mme Ann M. Veneman, s'est rendue à l'hôpital pédiatrique de l'Institut des sciences médicales du Pakistan (PIMS) afin de rencontrer environ 2 000 enfants qui sont soignés dans cet établissement.

La tournée de Mme Veneman a permis de mettre l’accent sur la situation désespérée des enfants dans les zones affectées par le tremblement de terre, au nord du pays. L’UNICEF et d’autres agences humanitaires craignent que le bilan ne s’alourdisse encore en l’absence d’une augmentation immédiate de l’aide des donateurs. L’’hiver rigoureux de l’Himalaya va bientôt mettre en danger des milliers d’enfants. Les chutes de neige vont rendre impraticables certaines routes qu’empruntent les secours.

« Les enfants et leurs familles ne peuvent pas attendre plus longtemps », a dit Mme Veneman au cours d’une conférence de presse, qui s’est tenue dans les locaux des Nations Unies, à Muzaffarabad, une ville frappée de plein fouet par le séisme. « Nous devons tout faire pour qu’ils survivent. Il leur faut un abri et des soins aussi vite que possible ».

L’éducation d’urgence est une des priorités

L’UNICEF, travaillant avec des organisations telles que International Medical Corps (IMC), Oxfam, le Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et le Programme alimentaire mondial (PAM), s’efforce de fournir de l’eau salubre, l’assainissement, des produits alimentaires, un abri et des soins de santé appropriés aux populations de plus en plus nombreuses qui descendent des montagnes avec d’énormes difficultés et qui ont besoin d’aide.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-1620/Zaidi
La Directrice générale de l’UNICEF, Ann Veneman, se rend dans le camp de Jalalabad, près de Muzaffarabad, une installation de tentes où 2 500 personnes (dont une moitié d’enfants) ont cherché refuge après avoir été laissées sans abri par le séisme.

La reconstruction du système éducatif constitue une priorité urgente : « Ce n’est que depuis cette semaine qu’on voit des enfants retourner pour la première fois en classe. Il était très émouvant de se rendre dans cet établissement (le Lycée public des filles de Narole, Muzzafalrabad) où 84 filles et six enseignants, dont le proviseur, ont péri et où ils viennent de recommencer les cours cette semaine.

Mme Veneman a ajouté : « Nous devons nous tenir prêts à accélérer les activités en matière d’éducation d’urgence, de telle sorte que les enfants obtiennent les chances auxquelles ils ont droit et qu’ils puissent espérer en une vie meilleure. » L’UNICEF envoie un total de 1 740 éléments d’école en boîte qui sont destinés à près de 140 000 enfants affectés par le séisme. Environ 100 000 cahiers d’exercice sont également en route vers le Pakistan.


 

 

Vidéo (en anglais)

30 octobre 2005 :
Première journée : Sabine Dolan, de l’UNICEF New York, décrit la tournée de la Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman, dans la région de l’Asie du Sud dévastée par le séisme.

bas | haut débit
(Real player)


31 octobre 2005 :
Deuxième journée: la Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman visite les enfants qui sont soignés après le séisme:

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes :
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Réponse au séisme (en anglais)

Recherche