Pakistan

Le tremblement de terre en Asie du Sud : en livrant des approvisionnements, ce sont des vies qu’on sauve

Image de l'UNICEF
© UNICEF Pakistan/2005/ Pirozzi
Un enfant blessé, la tête et le bras couverts de pansements, partage un lit de camp avec un autre rescapé du séisme, à Muzaffarabad, au Pakistan, dans un établissement médical provisoire.Cette ville de 500 000 habitants a été presque totalement détruite.

Par Maya Dollarhide

NEW YORK, 10 octobre 2005 – Lorsque, le 8 octobre, le séisme meurtrier a frappé l’Asie du Sud, des approvisionnements d’urgence ont été préparés dans les entrepôts de l’UNICEF à Karachi et Peshawar, au Pakistan. Ces approvisionnements ont été immédiatement chargés sur des camions à destination de Mansehra, qui est située dans une région particulièrement éprouvée.

Les deux à trois jours de route pour parvenir à Mansehra ne sont pas faciles. Les camions d’approvisionnement passent par des routes rendues glissantes par la boue. Ils devraient arriver aujourd’hui. L’équipe de l’UNICEF attend là-bas de répartir les approvisionnements pour les expédier à d’autres communautés touchées et organiser la livraison finale à ceux qui en ont besoin.

« Mansehra va être la nouvelle plaque tournante pour la fourniture des approvisionnements », a déclaré Julia Spry-Leverton, de l’UNICEF, lors d’un entretien au Pakistan. « Le Gouvernement pakistanais a prêté deux hélicoptères à l’UNICEF et on a mis en place un pont aérien pour acheminer les approvisionnements à ceux qui sont dans le besoin.

« Lorsque [les fournitures supplémentaires en cours d’acheminement] rempliront les entrepôts d’approvisionnement de Peshawar, nous serons en mesure d’utiliser les hélicoptères afin de prendre le matériel, de le livrer à Mansehra, puis de l’amener dans les zones isolées », a-t-elle indiqué.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/ HQ05-1429/ Imran
Dans l’entrepôt de l’UNICEF à Karachi, des approvisionnements d'urgence sont chargés sur des camions à destination des régions du Pakistan dévastées par le tremblement de terre.

Les températures baissent

Dans une situation d’urgence, en livrant des approvisionnements, ce sont des vies qu’on sauve. Les hélicoptères prêtés par le Gouvernement pakistanais vont permettre d’effectuer en quelques heures un trajet de deux à trois jours en camion. De plus, certaines routes sont fermées et les glissements de terrain restent une menace, ce qui rend le transport aérien d’autant plus indispensable.

Demain, si les conditions météo le permettent, les hélicoptères vont effectuer des livraisons dans les zones rurales, où les enfants et leurs familles attendent désespérément de l’aide.

Dans les fournitures figurent 300 000 Aquatabs (des comprimés pour la purification de l’eau), 375 cartons de biscuits nutritifs, 500 tentes, 12 000 rouleaux de bâches, 10 000 couvertures et 12 000 pulls de diverses tailles.

Des dizaines de milliers d’enfants et leurs familles, dont le logement a été gravement endommagé ou détruit, sont actuellement sans abri, exposés aux intempéries.

« Ici, les températures baissent chaque nuit », a indiqué Julia Spry-Leverton. « Nous devons fournir rapidement des couvertures aux enfants pour les garder au chaud. Ils sont exposés à une météo de plus en plus défavorable et ils vivent près de montagnes enneigées. Un vent glacial s’est levé récemment et le temps est exceptionnellement froid pour la saison ».


 

 

Vidéo (en anglais)


10 octobre 2005 :
Dan Toole, Directeur du Bureau des Programmes d’urgence de l’UNICEF, décrit la riposte au tremblement de terre.

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Audio (en anglais)

10 octobre 2005 :
Le Docteur Tamur Mueenuddin, Responsable Santé de l’UNICEF, décrit la situation des enfants et de leurs familles à Mansehra, au Pakistan, et dans les villages environnants, après le séisme.

Recherche