État de Palestine

Les enfants palestiniens exercent leur droit de jouer aux Jeux mondiaux de la paix de 2008

Image de l'UNICEF
© UNICEF OPT/2008/ Halawani
Des enfants s’apprêtent à relâcher des ballons multicolores chargés de lettres destinées à d’autres enfants, au cours des Jeux mondiaux de la paix pour les enfants et les jeunes 2008.

Par Monica Awad

CISJORDANIE, Territoires palestiniens occupés, 5 décembre 2008 – Des centaines d’enfants palestiniens venant de diverses villes, villages et camps de réfugiés se sont rassemblés à Ramallah pour célébrer leur 'droit de jouer' à l’occasion des Jeux mondiaux de la paix pour les enfants et les jeunes 2008, qui se sont déroulés le mois dernier au stade Majed Al Asad.

“Par les activités d’aujourd’hui, j’aimerai transmettre un message de paix au monde,” a déclaré Qussai Al Shalaf, un jeune garçon de Ramallah.

Le stade était rempli d’enfants joyeux qui ont participé à toute une journée de jeux pacifiques. Certains ont fait de la peinture, d’autres fabriquaient des cerfs-volants, pendant que le reste participaient à des activités sportives comme des matchs de football.

« Le droit de jouer »

Ces activités étaient organisées par l’association « Right to Play » (Le droit de jouer), en coopération avec les Ministères de la jeunesse et des sports, de l’éducation, ainsi que l’UNICEF, l’UNRWA, la Mission pontificale et l’association Yalla Ya Zhgar.

« Aujourd’hui, nous marquons la Journée mondiale de la paix 2008, car nous croyons que les enfants détiennent un pouvoir très important et très spécial, ce sont eux qui peuvent changer le monde », a déclaré Ghada Rabah, la Directrice de la branche « Right to Play » dans le pays.

Un droit qui appartient à chaque enfant

Pouvoir jouer et se dépenser librement devrait être pour les enfants un droit ordinaire et incontesté. Mais depuis le début de l’année, 80 enfants palestiniens ont perdu la vie et de nombreux autres ont été blessés. Fournir aux enfants palestiniens un espace où ils peuvent jouer en toute sécurité aide à leur redonner le sentiment d’une vie normale.

« Dans notre pays, il n’a y a pas d’endroits où nous pouvons jouer », constate Yumnah Nujoom, 10 ans, de Jéricho.

Sur les terrains de jeu et dans les maisons des jeunes de Gaza et de Cisjordanie, l’UNICEF et ses partenaires ont travaillé à créer des espaces accueillants où les enfants peuvent se sentir en sécurité.

« Pour beaucoup d’enfants, ces espaces représentent un refuge contre l’impitoyable réalité qui les entoure », explique Lara Abu Shilbayeh, Responsable du développement des programmes pour adolescents de l’UNICEF.



 

 

Vidéo (en anglais)

19 novembre 2008 :
Le reportage d’Amy Bennett, correspondante de l’UNICEF, sur les  « Jeux mondiaux de la paix » 2008 qui se sont déroulés à Ramallah avec la participation de centaines d’enfants palestiniens.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche