État de Palestine

Le regain de violence à Gaza suscite des craintes pour la sécurité des enfants

Image de l'UNICEF: Gaza : Un garçon palestinien
© Reuters/Salem
Un garçon palestinien regarde une maison abimée après le pilonnage de la ville de Beit Hanoun, au nord de Gaza.

Par Sabine Dolan

NEW YORK, Etats-Unis, le 8 novembre 2006 – La recrudescence de la violence à Gaza suscite une fois de plus de sérieuses craintes pour le bien-être des civils, enfants compris. Durant la dernière semaine, on estime que quelque 68 Palestiniens ont péri au cours de ce conflit armé, dont 18 par pilonage. Les tanks israéliens se sont retirés de la ville de Beit Hanoun avant l'aube, aujourd'hui.

« Il règne au nord de Gaza, et en particulier à Beit Hanoun, une situation très grave, et qui est en train d’empirer », a dit Dan Rohrmann en début de semaine, Représentant de l’UNICEF dans le Territoire palestinien occupé. « Nous avons vu, ces cinq derniers jours seulement, un nombre extraordinaire d’enfants se faire tuer. Il y a des tanks partout, des pilonnages d’obus, des destructions d’habitations, et on se bat dans la rue. Les gens sont aux abois.

« Les enfants sont terrorisés par tout ce qui se passe, en particulier quand ils voient des membres de leur famille se faire emmener », ajoute M. Rohrmann. 14 enfants ont été tués dans l'incurson de Gaza.
 
En tout, au moins 350 personnes ont été blessées au cours de cette récente flambée de violence à Gaza. Depuis le début de l’année, une centaine d’enfants sont morts dans le conflit israélo-palestinien, soit plus du double de tous ceux qui se sont faits tuer en 2005.

Image de l'UNICEF: Un garçon palestinien blessé
© Reuters/Mustafa
Les palestiniens portent un garçon blessé par l'artillerie dans Beit Hanoun alors que les tanks israéliens se sont retirés après une longue semaine d'incursion.
Les réserves de nourriture, d’eau et de médicaments sont presque épuisées.

La ville de Beit Hanoun, avec une population de 30 000 habitants environ, dont la moitié sont des enfants, a été condamnée, et le couvre-feu continue à y régner. La partie ouest de la ville, habitée par 10 000 personnes, est sans électricité ni eau courante.

Les provisions alimentaires sont en train de s’épuiser parce que les marchés et les boutiques ne peuvent pas renouveler leurs stocks. En même temps, on a interdit l’accès des secteurs les plus défavorisés aux organisations d’aide humanitaire.

« La santé est un problème majeur, et en ce moment les gens n’ont pas accès aux installations de soins médicaux primaires en raison du couvre-feu, du manque de personnel hospitalier et de la pénurie de médicaments. Les gens ont peur de quitter leur maison pour aller dans des cliniques », explique M. Rohrmann.

Pour « un accès sans restriction »

Soucieux de désamorcer cette crise humanitaire, l’UNICEF travaille en collaboration étroite avec des partenaires comme l’Administration des Nations Unies pour les secours et la reconstruction, le Programme alimentaire mondial et le Comité international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Les organismes partenaires fournissent des vivres et de l’eau et ont aidé à réparer les systèmes d’approvisionnement en eau. L’UNICEF distribue des rations d’eau aux familles ainsi que des trousses d’hygiène pour les bébés, choses dont ont grand besoin ceux qui n’ont pas accès à l’eau potable et les familles avec des enfants jeunes et vulnérables.

« Le plus important à présent, c’est d’arrêter la violence et de garantir aux Nations Unies et aux ONG un accès sans restriction à Beit Hanoun pour que puisse être acheminée l’aide humanitaire dont les populations ont un besoin vital », affirme M. Rohrmann. Et dans une déclaration publiée après la violence d'aujourd'hui dans Beit Hanoun, l'UNICEF a réitéré sa conviction que le fait de protéger des civils dans de telles circonstances est une obligation conformément à la loi internationale.

Tim Ledwith a contribué à cette histoire.


 

 

Vidéo (en anglais)

8 novembre 2006:
Elizabeth Kiem, correspondant pour l'UNICEF, raconte la situation dans Beit Hanoun à Gaza, le site de l'incursion par les forces israéliennes
 VIDEO haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Audio (en anglais)

6 November 2006:
Dan Rohrmann, Représentant de l’UNICEF dans le Territoire palestinien occupé, évoque la crise humanitaire dans le nord de Gaza.
AUDIO Ecoutez

Recherche