État de Palestine

Sans salaire depuis six mois, les enseignants de Gaza et de Cisjordanie sont en grève

Image de l'UNICEF
© UNICEF oPt/2006/Jadallah
Deux élèves palestiniens assis dans leur classe au début de la grève, le 3 septembre dernier à Gaza.

Par Rachel Bonham Carter

NEW YORK, ETATS-UNIS, 5 septembre 2006 – En pleine période de rentrée scolaire, la plupart des écoles de Gaza sont fermées à cause d’une grève des employés de la fonction publique, enseignants compris. Ceux-ci n’ont pas reçu de salaire depuis six mois. Sept cent cinquante mille  élèves sont touchés. La grève est illimitée et, actuellement, la plupart des 1 726 écoles publiques du Territoire palestinien occupé (TPO) sont partiellement ou complètement fermées.

A l’école pour filles Azzoun Itmeh, au nord de la Cisjordanie, seulement sept des vingt-deux enseignants sont venus travailler dimanche. Des faits similaires se produisent à travers la région, les enseignants ayant du mal à s’en sortir financièrement. Environ 70 pour cent de l’ensemble des élèves du TPO sont affectés par le mouvement de grève.

Les enseignants vivent une situation difficile

 «Les enseignants ne touchent pas leurs salaires et endurent une situation difficile, explique Asma’a Yousef Alshayyah, le directeur de l’école Al Farabi, à Gaza. « Un de mes enseignants s’est débrouillé pendant un mois. Le second mois, il a dû emprunter de l’argent. Le troisième mois, lui et les autres étaient obligés de vendre leur or pour payer leurs frais de transport simplement pour se rendre à l’école. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF oPt/2006/Jadallah
Des élèves palestiniens rassemblés dans la cour de leur école après le début de la grève illimitée des enseignants à Gaza, le 3 septembre dernier.

L’UNICEF espérait que la nouvelle année scolaire amènerait un retour à la normale pour ces adolescents qui ont vécu leur été le plus dangereux depuis la recrudescence de la violence. Pour le seul mois de juillet, 36 enfants ont été tués.

 « Au début, j’étais si impatiente de retourner à mon école, affirme Heba Salami, 15 ans, une élève de l’école secondaire pour filles Azzoun Itmeh, au nord de la Cisjordanie. Quand nous sommes venues à l’école le premier jour et que nous avons vu nos professeurs, nous étions si heureuses. Mais le lendemain, nous avons reçu un choc en apprenant que la plupart d’entre eux n’étaient pas venus à l’école à cause de la grève. »

La campagne « Retour à l’école » reportée

Le Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur (MOEHE) a été obligé de remettre à plus tard un campagne du programme «  Retour à l’Ecole » à cause de la grève. La campagne avait été rendue possible grâce au soutien de donateurs comme le Comité saoudien d’aide au peuple palestinien, les Gouvernements de la Suède, de l’Espagne, des Pays-Bas ainsi que le Comité national pour l’UNICEF du Royaume-Uni et  Fonds des Nations Unies pour la sécurité humaine, pour n’en citer que quelques-uns.

 « Nous remercions l’UNICEF, nous remercions vivement tous ceux qui ont coopéré et nous ont soutenus en matière d’équipement scolaires, déclare Asma’a Yousef Alshayyah, debout au milieu de nouvelles fournitures. J’espère vraiment que ces uniformes pourront être distribués aux élèves. Cependant, comme vous pouvez vous en rendre compte, enseignants et élèves sont en grève. Alors nous sommes obligés de retarder cette distribution et d’attendre le retour à la normale. »

Aux côtés de 30 000 uniformes scolaires, du matériel pédagogique, des crayons et du papier, des  kits « école-en-boîte » ainsi que des équipements de sports et de loisirs figurent parmi les autres fournitures qui doivent être distribuées durant la campagne.


 

 

Vidéo (en anglais)

5 septembre 2006:
Le reportage de la correspondante de l’UNICEF Rachel Bonham Carter sur la grève qui affecte le secteur public à Gaza et  a provoqué la fermeture des écoles au commencement même de l’année scolaire.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Audio (en anglais)

5 septembre 2006 :
la correspondante de l’UNICEF Blue Chevigny s’entretient avec des élèves et des enseignants dans le Territoire palestinien occupé sur les conséquences de la grève.
AUDIO écouter

Recherche