État de Palestine

Un suivi psychosocial spécialement destiné aux enfants affectés par un conflit permanent

Image de l'UNICEF
© UNICEF OPT/2005/Sabella
Des garçons de Jénine, en Cisjordanie, jouent à un jeu de ballon. Avec 400 autres enfants, ils participent à un festival d’activités récréatives assorties d’éléments psychosociaux.

Par Sabine Dolan

Jérusalem, Cisjordanie, le 29 novembre 2005 – A l’école Al Mutalabi, à Hébron, des garçons de 5 à 14 ans sont en train de fabriquer des masques en papier et des chapeaux traditionnels appelés tarbouches dans la cour de récréation.

« Je suis content, parce que je n’ai pas souvent l’occasion de jouer et de m’amuser. C’est très inhabituel pour moi », affirme Fares Danah, 9 ans, qui vient de commencer sa quatrième année primaire dans la ville de Cisjordanie où il habite avec ses parents et ses cinq frères et soeurs. C’est la deuxième fois qu’il participe aux activités psychosociales de l’école destinées à aider les enfants qui vivent sur la ligne de front.

Aider les enfants à gérer la violence

Image de l'UNICEF
© UNICEF OPT/2005/Sabella
Pour aider à redonner un certain bien-être psychosocial aux enfants et à leurs familles, l’UNICEF a développé des programmes psychosociaux, en collaboration avec la Commission européenne et des ONG.

Les jeunes Palestiniens qui vivent dans la bande de Gaza et en Cisjordanie sont continuellement exposés au stress et à la violence à cause du conflit qui se perpétue ici depuis plus de cinq ans.

Pour aider à redonner un certain bien-être psychosocial aux enfants et à leurs familles, l’UNICEF a développé des programmes psychosociaux comprenant du dessin, des chants et des jeux, en collaboration avec la Commission européenne, l’Agence autrichienne pour le développement et des ONG. Ces activités sont toutes simples mais elles représentent une occasion rare de se divertir pour beaucoup de jeunes Palestiniens. Elles ont pour objectif de renforcer leurs capacités à gérer la violence grâce à des jeux, divers moyens d’expression et le soutien de leurs pairs.

Des activités spécialement conçues pour les enfants exposés à la violence

Depuis janvier 2005, 23 032 enfants ont participé à des activités visant à renforcer leurs capacités à gérer la violence et à se protéger d’elle. Plus de 13 000 personnes s’occupant d’enfants ont acquis des compétences leur permettant d’aider les enfants en détresse et de promouvoir un milieu familial harmonieux. Un nombre croissant de projets psychosociaux, axés sur les groupes de soutien par les pairs, s’adressent aux adolescents.

Image de l'UNICEF
© UNICEF OPT/2005/Sabella
Des enfants font des dessins à Jénine, en Cisjordanie, durant une série d’activités psychosociales destinées à renforcer leurs capacités à gérer la violence.

L’UNICEF organise également des séminaires psychosociaux pour les parents afin d’aider et renforcer la cellule familiale, qui représente l’une des composantes les plus importantes de la guérison psychologique et du bien-être de l’enfant.

« Vu la façon dont la situation évolue sur le terrain, les équipes psychosociales de l’UNICEF ont progressivement abordé les questions de violence au foyer au cours de leurs séances avec les enfants et leurs parents, explique Anne Grandjean, chargée de la protection de l’enfance pour l’UNICEF. Les équipes psychosociales s’avèrent un point d’entrée adéquat et efficace pour aborder le problème de la violence en général. »


 

 

Vidéo (en anglais)

29 November 2005 :
Reportage de Rachel Bonham Carter, correspondante de l’UNICEF à New York, sur la visite de M. Louis Michel, commissaire européen au développement et à l'aide humanitaire.

bas | haut débit
(Real player)

Le 29 novembre 2005 :
Reportage de Sabine Dolan, correspondante de l’UNICEF à New York, sur les programmes psychosociaux en Cisjordanie

bas| haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Liens

UNICEF- Territoire Palestinien Occupé

Soins psychosociaux et apprentissage précoce

Recherche