État de Palestine

Mme Bellamy demande que l’on protège les enfants israéliens et palestiniens

Image de l'UNICEF
© UNICEF oPt/2004/Sabella

GAZA, 28 mai 2004— Lors de sa première visite dans le Territoire palestinien occupé et en Israël, la Directrice générale de l’UNICEF Carol Bellamy passera la plupart de son temps à dialoguer avec les enfants qui subissent les conséquences du conflit qui dure depuis si longtemps dans la région.

Mme Bellamy, qui est à la tête de la plus grande organisation de défense des droits des enfants dans le monde, pourra écouter, observer et exprimer sa solidarité à ces jeunes qui vivent le conflit au quotidien. Les enfants de Gaza et d’Israël ont tous perdu des parents lors d’offensives militaires ou d’attentats terroristes.

Cette visite de deux jours et demi – qui débute le samedi 29 mai 2004 – sera aussi l’occasion pour l’UNICEF de relancer ses activités de défense des droits, à la fois du côté palestinien et israélien. Mme Bellamy devrait profiter de réunions organisées avec des responsables israéliens pour soulever le problème de l’accès – par exemple, les enfants ou les professeurs qui ne peuvent pas arriver en classe à l’heure à cause des points de contrôle ou du couvre-feu, ou l’impossibilité, pour le personnel de l’UNICEF, de se rendre dans les zones les plus touchées. Aux responsables palestiniens, elle rappellera qu’il est essentiel d’affecter des ressources à l’éducation et à la protection des enfants.

Image de l'UNICEF
© UNICEF oPt/2004/Sabella

Tous les enfants souffrent pendant le conflit

Cette visite s’effectue à une période mouvementée d’un conflit qui a des conséquences sur la vie de tous les enfants de la région, et dans un contexte où des enfants sont tués, blessés ou privés de leurs droits. L’équilibre psychologique de ces jeunes est très fragilisé. Selon les chiffres compilés par l’UNICEF, à la fin de mars 2004, plus de 600 enfants avaient perdu la vie - 573 Palestiniens et 104 Israéliens.

L’UNICEF a fait savoir qu’il était très préoccupé par l’impact des combats sur les enfants, et depuis le début de l’Intifada en septembre 2000, il n’a eu de cesse de demander aux deux parties de protéger les enfants. « Chaque jour, semble-t-il, un nombre croissant d’enfants des deux camps sont tués ou traumatisés dans ce conflit », a déclaré le représentant spécial David Bassiouni.

Les activités de l’UNICEF dans le Territoire palestinien occupé bénéficient à près d’un million d’écoliers

Naturellement, Mme Bellamy se rendra compte par elle-même du travail accompli par l’UNICEF dans le Territoire palestinien occupé. Elle visitera une école pour filles à Gaza (les programmes de l’UNICEF en faveur de l’éducation bénéficient à près d’un million d’écoliers palestiniens), et rencontrera le Conseil municipal des enfants de Gaza (CMC), ainsi que les membres d’un groupe palestinien soutenu par l’UNICEF qui offre des conseils pour les pairs aux adolescents.

Ayant elle-même été membre d’une administration municipale, Mme Bellamy s’intéresse tout particulièrement au Conseil municipal – notamment aux possibilités qu’il offre aux enfants de participer et de faire bouger les choses dans leur environnement immédiat.

Le deuxième jour, Mme Bellamy rencontrera des membres du Comité national de l’UNICEF en Israël, et assistera à une soirée organisée pour promouvoir les activités de ce Comité et de l’UNICEF auprès de personnalités importantes du monde des affaires et de la politique.

Pour le personnel de l’UNICEF en Territoire palestinien occupé, l’arrivée de Mme Bellamy est un immense soulagement. Cette visite avait été planifiée plusieurs fois, mais les conditions de sécurité sur le terrain l’avaient empêchée. Mme Bellamy sera accompagnée par le Directeur régional pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Thomas Mcdermott.


 

 

Audio (en anglais)

Écouter une interview réalisée par  Michael Bociurkiw, responsable de la communication
 - UNICEF Jérusalem E/Territoire palestinien occupé.

Audio clip ([mp3]; cliquez sur le côté droit de la souris pour télécharger)

Recherche