En bref : Nigéria

Le Nigéria mêne une campagne pour la vaccination de 53 millions d'enfants contre la polio

Image de l'UNICEF
© UNICEF Nigéria/2009/Morgan
Au Nigéria, le crieur public Shoe Wasino recommande vivement aux familles de faire vacciner leurs enfants à l'occasion de la campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite.

Par Chris Morgan

OGUN, Nigéria, 30 mars 2009 - Dans le village Madoga, des agents de santé communautaires qualifiés du Nigéria et de la République du Benin travaillent ensemble pour atteindre tous les enfants de leur communauté. Ils participent à une campagne massive, coordonnée entre huits pays d'Afrique de l'Ouest, dans le but de vacciner plus de 50 millions d'enfants contre la polio au cours des quatre derniers jours.

Le Nigéria est l'un des quatres pays dans le monde où la polio est encore endémique. En 2003, une controverse sur les vaccins a entraîner le refus des parents de faire vaccinner leurs enfants. Cela a provoqué un accroissement important du nombre des cas, et le retour de l'infection dans sept autres pays africains.

Éradiquer la pauvreté

Le gouvernement nigérian est determiné à éradiquer la polio. Il conduit cette initiative avec le soutien de l'UNICEF, de l'Organisation mondiale de la Santé, du Rotary International.

« Dans le monde, il y a 20 ans, nous avions  350 000 cas de polio incapacitante. L'année dernière, nous ne comptions plus que 1500 cas à travers le monde. Un grand nombre de ces cas ont été recensés au Nigéria ce qui est une grande inquiétude pour nous, explique le Le Directeur général de l'Agence nationale de développement pour les soins de santé primaire, le Dr. Muhammad Ali Pate. »

L'Agence nationale de développement pour les soins de santé primaire travaille au renforcement de la vaccination ordinaire au niveau des soins de santé primaire, que ces campagnes massives complètent en touchant rapidement un grand nombre d'enfants. Dans la région, plus de 162 000 vaccinateurs qualifiés font du porte à porte pour vacciner tous les enfants de moins de cinq  ans.

Travailler avec les responsables traditionnels

En collaborant avec les responsables religieux et traditionnels, les agents de santé sont à même de surmonter les peurs à l'encontre de la vaccination contre la polio. Dans le petit matin éclatant de soleil de l'État d'Ogun, Sulaimon Hammed attend avec impatience devant le pas de sa porte en compagnie de son fils Halid,  âgé de trois ans. « Nous sommes allés à la Mosquée centrale hier ; ils nous ont expliqué que quelques personnes avaient l'habitude de chasser les agents de santé, mais que nous devrions leur permettre d'entrer dans nos maisons pour vacciner nos enfants » raconte-t-il.

Halid, comme des millions d'autres enfants dans toute l'Afrique de l'Ouest,  a reçu une injection vitale qui va aider à éradiquer cette maladie crippling disease.

 


 

 

Vidéo (en anglais)

30 mars 2009 :
Le reportage du correspondant de l'UNICEF Guy Morgan sur la Campagne nationale de vaccination au Nigéria .
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche