En bref : Nigéria

Le Nigéria achève la campagne anti-rougeoleuse la plus importante jamais réalisée en Afrique

Image de l'UNICEF
© UNICEF Nigeria/2005/Deutsch
Un élève est vacciné dans l’État de Kaduna au cours de la campagne contre la rougeole menée au Nigéria. Lors de cette opération massive et sans précédent, on a ciblé 30 millions d’enfants, âgés de 9 mois à 15 ans.

Par Sabine Dolan

NEW YORK, États-Unis, 14 décembre 2005 – Le Gouvernement nigérian vient d’achever la campagne la plus importante jamais entreprise en Afrique, visant à réduire la mortalité et la morbidité dues à la rougeole.

L’UNICEF a apporté son concours à cette campagne qui a duré une semaine (du 6 au 12 décembre), en fournissant une équipe de 50 personnes, intervenant sur le terrain, et un financement atteignant près de 4 millions de dollars US*. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et la Croix Rouge, ainsi que d’autres membres du Partenariat international contre la rougeole ont également appuyé cette opération.

La campagne du Nigéria contre la rougeole : le contexte

Cette opération massive et sans précédent a ciblé un total de 30 millions d’enfants, âgés de 9 mois à 15 ans. La campagne s’est axée sur 20 États situés dans la partie septentrionale du Nigéria. La deuxième phase de la vaccination anti-rougeoleuse devrait intervenir en juin 2006, la partie méridionale du pays étant cette fois couverte.

La rougeole est la maladie évitable par vaccination qui fait le plus de victimes. Les enfants doivent être immunisés afin d’être pleinement protégés contre cette maladie d’enfance extrêmement contagieuse. Lorsque la couverture vaccinale de routine est faible – comme c’est le cas du Nigéria – des campagnes de vaccination intervenant périodiquement sont nécessaires pour atteindre tous les enfants, notamment dans les zones rurales et dans les communautés isolées.

Durant les deux premiers jours de la campagne, les vaccinateurs ont opéré dans les écoles pour d’atteindre le maximum d’enfants. Afin de faciliter le suivi, les enfants vaccinés ont reçu une marque d’encre indélébile sur l’ongle du majeur.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Nigeria/2005/Deutsch
Un groupe de mères et d’enfants, ayant participé à la campagne de vaccination contre la rougeole, se tient devant une école primaire, dans le secteur de Pambegua, qui dépend du gouvernement local de Kubau, dans l’État du Nigéria septentrional de Kaduna.

Les défis logistiques

Afin d’atteindre chaque enfant, le Programme national de vaccination, soutenu par l’UNICEF et l’OMS, a été confronté à des défis logistiques considérables, pour acheminer les vaccins dans chaque communauté. Plus de 24 000 points de vaccination ont été mis en place dans des villages, ce qui a mobilisé plus de 146 000 personnes, notamment du personnel sanitaire, des mobilisateurs sociaux, des dirigeants communautaires, des membres de l’équipe de l’État et des agents chargés du suivi.
 
Le fait de parvenir à disposer d’une chaîne du froid satisfaisante, permettant de maintenir le vaccin à la bonne température, a été un autre grave sujet de préoccupation et l’UNICEF a fourni des porte-vaccins, ainsi que des caisses réfrigérées.

Il a été en outre problématique d’inciter chaque famille à se présenter avec ses enfants au point de vaccination. Des dirigeants influents ont contribué à résoudre les problèmes en participant à la mobilisation de leur communauté. Des annonces ont été faites dans les églises et les mosquées. Des enseignants et des agents sanitaires ont informé la population, et des crieurs publics sont passés dans les villages pour aviser la population du jour et du lieu de vaccination. Les stations de radio locales ont également joué un rôle décisif dans la diffusion du message. 

Large participation lors de cette campagne

Finalement, un grand nombre de familles ont fait la queue aux points de vaccination. Le Chef Alh. Adamu Umar, du village de Rafinguza, a déclaré qu’il était satisfait de la participation. « Le programme de mobilisation a été cette fois un succès à Rafinguza parce que nous avons appris à la population les effets de la rougeole sur les enfants. Cela s’est fait grâce aux crieurs publics et à la mosquée, avant de procéder aux vaccinations. Jusqu’à présent, tout se passe très bien ». 

Entre 1999 et 2005, les décès dans le monde dus à la rougeole ont diminué de 40 pour cent, grâce aux progrès de la vaccination de routine et à des campagnes supplémentaires de vaccination contre la rougeole. L’UNICEF, avec ses partenaires, a pour objectif de renforcer encore la vaccination anti-rougeoleuse, et de mettre particulièrement l’accent sur des campagnes supplémentaires dans des pays à faible couverture vaccinale.

* Les fonds de l’UNICEF ont été fournis par l’ACDI (Canada), le Gouvernement japonais et le Partenariat contre la rougeole.


 

 

Vidéo (en anglais)

14 décembre 2005 :
Le correspondant de l’UNICEF, Peter Bussian, décrit la campagne anti-rougeoleuse la plus importante qui ait jamais été réalisée en Afrique.

bas | haut débit
(Real player)

Journalists :
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Recherche