En bref : Niger

Amy Robbins évalue les progrès accomplis pour les femmes et les enfants du Niger

Image de l'UNICEF: Amy Robbins, Niger
© UNICEF Niger/2008
Amy Robbins, membre du Conseil d’administration de l’US Fund for UNICEF et une importante donatrice, rend visite à des femmes qui ont bénéficié d’un programme de microcrédit soutenu par l’UNICEF dans le village de Rafoua, au Niger.

Par Sandra Bisin

MARADI, Niger, 21 novembre 2008 – Zouley Yahaya a retrouvé l’espoir et un nouveau but dans la vie. Il y a quelque temps, elle a acheté une chèvre pour 70 dollars. Maintenant, grâce à un programme soutenu par l’UNICEF, elle espère bien la revendre pour au moins le double de ce qu’elle a payé.

Mme Yahaya,  40 ans, fait partie des 25 femmes du village de Rafoua qui bénéficient d’un programme de « microcrédit » qui a put but de réduire l’insécurité alimentaire tout en améliorant la santé et la condition sociale des femmes et des enfants en particulier.

« En tout, j’ai reçu environ 100 dollars de microcrédit, dit Mme Yahaya. Cela m’a permis d’acheter la chèvre et de quoi la  nourrir. Avant, je n’étais considéré que comme une femme au foyer et je n’avais pas de pouvoir de décision. Aujourd’hui, je suis très active avec ce projet. Je suis devenue beaucoup plus indépendante ».

« Espoir tangible »

Rafoua fait partie des 64 villages de la commune de Sarkin Yamma bénéficiant du soutien de l’UNICEF en partenariat avec Mme Amy Robbins, une des membres du Conseil d’administration de l’US Fund for UNICEF et une généreuse donatrice. Mme Robbins travaille activement avec l’UNICEF depuis quatre ans et finance des interventions au Niger, en Éthiopie et au Soudan. Entre 2006 et 2008, elle a offert un million de dollars pour subventionner le programme au Niger.

« Zouley incarne ce que je souhaite offrir aux enfants et aux femmes de la commune de Sarkin Yamma – l’espoir tangible d’une vie meilleure », dit Mme Robbins. « Grâce à ce programme intégré mené au niveau de la communauté, on leur donne les ressources de base qui leur permettront de progresser et d’obtenir ce qu’ils désirent le plus pour leurs vies ».

Le mois dernier au cours d’une mission récente au Niger, Mme Robbins s’est rendue dans la commune de Sarkin Yamma pour évaluer les progrès accomplis depuis 2006.

« En 2005, nous avons commencé par améliorer l’accès aux services de base », se rappelle Mme Robbins. « Trois ans plus tard, grâce à un ensemble de services développés par l’UNICEF et ses partenaires, je suis contente de constater que la situation s’est améliorée de façon significative à Sarkin Yamma et que les interventions sont porteuses de succès ».

Une approche intégrée améliore les vies

Le programme a pour but d’offrir un ensemble d’activités et de services, comme un meilleur accès à des soins de santé, de l’eau salubre, des moyens d’assainissement et l’éducation des filles.

De plus, des sessions de sensibilisation sont organisées pour mieux sensibiliser les populations aux pratiques familiales qui permettent d’améliorer la survie de l’enfant, comme un lavage des mains correct et l’utilisation de sels de réhydratation orale pour traiter les épisodes de diarrhée.

Des avantages pour les femmes et les enfants

Depuis 2006, avec le soutien de Mme Robbins, plus de 850 femmes ont bénéficié du programme du « microcrédit » dans la commune de Sarkin Yamma.

Plus de 5 000 personnes ont maintenant accès à de l’eau salubre grâce à la création d’un système moderne d’alimentation en eau. Environ 70 pour cent de la commune a accès à de l’eau salubre, contre 46 pour cent au niveau national. 

De plus, près de 850 femmes de la commune, ont été affranchies d’une partie de leurs corvées domestiques grâce à l’installation de moulins et de silos à grains et près de 14 000 personnes (dont 10 500 femmes) ont participé à des sessions de sensibilisation à des pratiques familiales d’importance cruciale.

Favoriser la viabilité à long terme

« Lorsque je suis venue au Niger en 2005 en pleine crise alimentaire et nutritionnelle, j’ai compris qu’il était tout à fait possible de la prévenir – ce n’était pas comme une catastrophe naturelle, comme un cyclone. Si nous ne commençons pas à penser aux moyens d’améliorer la sécurité alimentaire et de prévenir ces catastrophes, la situation ne changera jamais », explique Mme Robbins.

Mme Robbins prévoit actuellement d’élargir son soutien à deux autres communes.

« Nous espérons que les gens qui bénéficient de ces interventions, et les filles et les femmes en particulier, encourageront les générations à venir à se dresser et à prendre en mains leurs propre destin », a dit Mme Robbins.


Image de l'UNICEF
© UNICEF video/2008

 

 

Vidéo (en anglais)

Novembre 2008:
Amy Bennett, correspondante de l’UNICEF fait un rapport sur la récente visite d’Amy Robbins, une importante donatrice de l’UNICEF, dans la région de Maradi, au Niger.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche