En bref : Niger

Crise du Niger: les enfants reçoivent enfin l’aide alimentaire

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
On estime à 32 000 le nombre d’enfants gravement sous-alimentés au Niger.

Par Kun Li

New York, le 8 août 2005 – Plus de huit jours après le choc provoqué par les photos d’enfants affamés au Niger, les secours atteignent enfin leur destination, mais c’est insuffisant pour mettre ces enfants  hors de danger.

« Nous remercions tous les donateurs parce que la nourriture arrive enfin, mais 32 000 enfants sont encore menacés de sous-alimentation et nous devons les sauver », a déclaré la Directrice générale adjointe de l’UNICEF Rima Salah, à son retour du Niger le week-end dernier.

Alors que ses premiers appels pour éviter la catastrophe n’avaient pas été entendus, l’UNICEF a maintenant de quoi financer presque tous ses programmes au Niger. L’agence a reçu près de 15 millions de dollars qui permettront de traiter près de 200 000 enfants (32 000 souffrent de malnutrition grave et 160 000 de malnutrition modérée).

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Des enfants à Maradi, épicentre de la crise alimentaire au Niger.

Au cours d’une tournée dans les centres d’alimentation d’urgence à Maradi (Niger), en compagnie de la Ministre canadienne de la coopération internationale, Aileen Carroll, Mme Salah a pu constater de ses propres yeux les souffrances endurées.

« Nous nous trouvions à l’hôpital de Médecins Sans Frontières, où arrivent les enfants souffrant de malnutrition grave et l’un d’eux est mort sous nos yeux… Nous devrions tous nous sentir coupables que des enfants continuent de mourir à notre époque, en dépit de nos ressources et technologie de pointe », a dit Mme Salah devant des reporters présents au Niger.

L’action de l’UNICEF

UNICEF Niger, qui travaille en étroite collaboration avec ses partenaires sur le terrain, a fourni 41 tonnes de lait thérapeutique, 6,7 tonnes de nourriture et 190 tonnes d’UNIMIX, un porridge facile à digérer destiné aux enfants malnutris. Ces aliments ont été distribués dans tout le Niger pour aider les enfants dans dix centres thérapeutiques fixes et 21 centres mobiles.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Mères et enfants au centre d’alimentation de Médecins sans Frontières à Maradi, Niger.

En collaboration avec le Programme alimentaire mondial, l’agence a fait livrer 187 tonnes de mélange maïs/soja et 614 tonnes de céréales dans 62 villages, pour être distribuées à quelque 200 000 personnes dont 40 000 enfants de moins de cinq ans. Environ 90 autres villages recevront quelque 900 tonnes de céréales et près de 6 tonnes de  semences (maïs, blé, pommes de terre).

Pour favoriser l’autonomie des communautés locales, l’UNICEF encourage la création de banques de céréales et participe à la formation d’agents de santé. Une formation sur la nutrition et la façon de réagir face à des pénuries alimentaires est également proposée dans les villages.

La famine menaçant de gagner le reste de la région, les pays voisins, dont le Nigéria, le Mali et le Burkina Faso, risquent également de connaître une pénurie alimentaire.

« Nous devons combattre la pauvreté, nous devons installer un système d’alerte rapide et renforcer les capacités du gouvernement et des communautés locales afin d’empêcher que ceci ne se reproduise l’an prochain », a dit Mme Salah.


 

 

Vidéo (en anglais)

8 août 2005 :
Reportage du correspondant de l’UNICEF Dan Thomas sur les secours humanitaires massifs cherchant à sauver des milliers d’enfants gravement sous-alimentés au Niger

bas | haut débit
(Real Player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Audio (en anglais)

 
5 août 2005 :
La Directrice générale adjointe de l'UNICEF, Rima Salah parle sur sa visite au Niger.
Recherche