Népal

Répondre aux besoins des villageois du Népal victimes des inondations

Image de l'UNICEF
© UNICEF Nepal/2008
Les fournitures sont en cours d'acheminement par radeau aux villageois affectés par les inondations au Népal.

Par Rupa Joshi

SUNSARI, Népal, 26 août – Le 18 août, le Saptakoshi est sorti de son lit et ses eaux ont balayé une demi douzaine de villages. Ils sont à présent des milliers – principalement des femmes et des enfants – à s’entasser dans vingt à trente écoles et autres abris provisoires à Inaruwa, le chef-lieu du district de Sunsari. 

Certains campent encore dans leur logement ou sur le toit, d’autres s’abritent sous des tentes de fortune sur les berges qui n’ont pas été emportées.

« Deux des éperons sur la rive Est du fleuve ont cédé sous la furie de la mousson et un affluent du Saptakoshi a entrepris de se frayer un passage dans les villages situés sur des terres assez basses », dit le responsable de projet de l’UNICEF au Népal, Dovan Lawoti.   « Certains se sont enfuis sur de plus hautes terres .... mais ils sont nombreux à avoir été pris par surprise. »

Des villageois ont défié la montée des eaux et se sont réfugiés dans des écoles, des madrassas et des bâtiments publics qui leur ont servi d’abris provisoires. Tout le bétail qui a pu être sauvé par les familles est parqué dans les couloirs ou en train de paître dans la cour de l’école.

Le nombre de déplacés pourrait augmenter

Selon les estimations du gouvernement, il y aurait environ 55 000 personnes déplacées à cause des inondations et les experts craignent que ce nombre n’augmente si le fleuve, grossi par les pluies, continue à éroder la berge.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Nepal/2008
Les villageois touchés par les inondations dans un abri de fortune le long de la digue au village de Madhuban.

Le Comité du district d’aide lors des catastrophes (District Disaster Relief Committee – DDRC) de Sunsari coordonne ses efforts avec tous ses partenaires en matière de développement, notamment l’UNICEF. 

L’UNICEF a effectué des évaluations rapides concernant les installations d’eau et d’assainissement dans les abris provisoires, ainsi que les besoins relatifs à la nutrition, l’éducation et la protection.

La réaction de l’UNICEF

« Nous avons réagi immédiatement à la crise en débloquant notre stock prépositionné de produits non alimentaires pour environ 2000 familles du Sunsari et du Saptari, » dit Sunita Kayastha, Chef du Field Office de la région Est de l’UNICEF à Biratnagar.  « Ceci comprend des couvertures, des seaux pour l’eau, des bâches en plastique, des kits d’hygiène et des kits de premiers secours, et des Aquatabs ou autres produits pour la purification de l’eau. »

En collaboration avec ses partenaires du district pour l’eau et l’assainissement, l’UNICEF va également fournir du matériel pour l’hygiène et entreprendre d’installer des pompes à main, des latrines à fosse, des fosses pour les ordures, et des espaces séparés dans les abris pour le bain des femmes et des adolescentes.

Toutefois, les efforts de secours et d’évacuation ont été gênés car d’importants segments de la route principale ont été emportés par les eaux. Il s’agit de la seule voie est-ouest du pays. 

Pour le moment, dans un bon nombre de secteurs, on utilise pour les secours des bateaux, des hélicoptères et même des éléphants.


 

 

Recherche